My Darkest Sin de Penelope Douglas

Je n’aurais manqué ce dernier tome pour rien au monde. Alors certes, je lis moins ce genre de romance, mais il y a des autrices que je continue de suivre avec beaucoup de plaisir et, oui, Penelope Douglas en fait partie.

Quand votre survie dépend de votre pire ennemi…
 
Bienvenue à BlackChurch. Une prison ultra-secrète, cachée au milieu des bois, où les familles riches envoient leurs héritiers rebelles. Ici, les instincts les plus primaires se déchaînent. Les règles ? Pas de contact avec l’extérieur. Pas de drogue. Pas d’alcool. Pas de fille.
Will pensait que BlackChurch n’était qu’une légende, jusqu’à ce qu’il se retrouve du jour au lendemain isolé dans cette demeure sinistre, avec quatre autres détenus. Obligé de chasser sa viande dans la forêt, sans savoir combien de temps durera son exil.
Un jour, contre toute attente, une fille atterrit à BlackChurch. Emory. Cette vipère, qui a envoyé Will en prison des années plus tôt, se trouve désormais à sa merci. Mais alors qu’il tient enfin sa vengeance, voilà qu’il ressent le besoin absurde de la protéger de ses codétenus…

Mon avis :

Je ne suis pas friande de dark romance, et pourtant la série des Devil’s Night de Penelope Douglas à su trouver son chemin dans mon petit cœur d’artichaut. Et je vous le dis d’ores et déjà, cette suite et fin m’a autant malmenée que les héros l’ont été.

Cette fois, les projecteurs sont braqués sur le dernier de la bande, celui qui avait disparu, Will Grayson. Ce dernier a été enlevé et enfermé dans une prison bien particulière. Et c’est là-bas que se retrouve Emory, celle qu’il a aimée et qui a fini par le trahir.

Entre haine et passion, croyez-moi, il vous faudra avoir le cœur bien accroché et surtout, ne pas avoir froid aux yeux !

J’avais lu les trois tomes précédents il y a un moment et forcément, j’ai mis quelques minutes à tout resituer. Heureusement, Penelope Douglas nous glisse ce que nous devons nous rappeler pour mieux apprécier la trame de cette histoire sombre et haletante.

Alors, je vous le dis, c’est trash, violent, perturbant et très chaud si vous ne craignez pas d’être choqué. C’est de la dark romance, mais pas que… Le style de l’autrice fait que j’ai aimé me plonger dans le récit. Emory est une héroïne forte, fière qui a vécu tellement de choses horribles qu’elle a fini par se blinder. Et c’est ce qui lui coûtera en partie son amour pour Will.

Will, quant à lui, est un personnage sombre et pourtant plus simple à cerner que ces compagnons. Il veut être aimé, et il est aigri, car celle qu’il voudrait avoir semble ne rien vouloir de lui… ce qui n’est pas tout à fait vrai. Les apparences sont souvent trompeuses.

Le roman est entrecoupé de flashbacks essentiels pour mieux comprendre ce qui lie nos deux héros. Ils ont un passé et une histoire en commun. Ils se sont aimés, puis se sont déchirés. J’ai trouvé que l’idée de base d’enfermer Em avec ces mauvais garçons était excellente, car elle permet aux protagonistes de comprendre leurs émotions, mais surtout s’y faire face. Dans ce huis clos, ils n’ont pas trop le choix. Et je vous le dis, bien souvent c’était très dur à lire. Ce genre de romance n’est assurément pas à mettre entre toutes les mains.

Dans mon cas, j’avais un peu peur, je l’avoue, car je lis beaucoup moins ce genre et bon… j’ai clairement dévoré ce tome ! Je me suis laissée happer et oui, j’ai vécu à fond ce que vont traverser les personnages. C’est éprouvant, car l’autrice nous malmène beaucoup, le but étant au final que les héros arrivent à dépasser leurs ressentiments l’un vis-à-vis de l’autre et puissent enfin s’ouvrir pour s’aimer sans retenue.

J’ai adoré cette lecture qui m’a prise aux tripes, je l’admets. La plume de Penelope Douglas est toujours aussi forte et addictive à souhait. L’autrice va jusqu’au bout de ses idées sans peur de choquer et elle a réussi à me faire aimer un genre dont je ne suis pourtant pas friande.

My Darkest Sin clôture en beauté la série des Devil’s Night.

J’ai lu l’histoire de Em et Will en très peu de temps. J’ai été happée et j’ai également retrouvé les héros des précédents tomes avec plaisir. C’est fort, c’est hard, ce n’est vraiment pas à mettre entre toutes les mains, mais si vous n’avez pas froid aux yeux avec des romances sombres qui vous retournent le cerveau, je vous conseille cette série.

La plume de l'auteur/l'autrice
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

J'ai adoré et ce dernier tome m'a retourné le cerveau 🤩❤️

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :