Winter World T2 – La Guerre solaire de A.G. Riddle

J’avais particulièrement apprécié le premier tome de cette trilogie dystopique avec une fin du monde annoncée et des héros qui donnent tout ce qu’ils ont pour sauver l’humanité ou ce qu’il en reste. Si le premier tome se passait en partie dans l’espace et sur terre avec des rebondissements et des révélations, cette suite sans doute est un peu plus classique.

Son résumé :

Dans un monde décimé par le froid, les survivants mènent un ultime combat…

Après le Long Hiver, Emma Matthews et James Sinclair espéraient pouvoir recommencer une existence presque normale dans le Camp Sept. Mais lorsque la NASA découvre que plusieurs astéroïdes ont quitté la ceinture de Kuiper pour filer droit vers la Terre, il faut reprendre les armes.

Avec son équipe, James se prépare à livrer bataille au sol et dans l’espace. Tandis que la guerre éclate, Emma et James luttent pied à pied pour préserver ceux qu’ils aiment. Dans les ténèbres glacées qui s’abattent, de nouvelles alliances se forgent et le duo doit affronter sans cesse des dangers imprévisibles.

James découvre alors la clé de ce qui pourrait bien représenter la survie des siens. Mais les risques sont immenses, les ennemis partout. Son pari insensé va changer à jamais le destin de l’humanité…

Mon avis :

Comme pour le premier tome, cette suite se partage entre les voix de James et Emma les héros. Ce second volume ressemble à un film d’action et d’anticipation, autant de par sa construction narrative que par ses thématiques.

Une véritable course contre la montre dans laquelle James mettra tout en œuvre pour sauver ce qu’il reste de l’humanité. Avec les astéroïdes menaçants, de s’abattre sur terre cela m’a même rappelé brièvement le film sur Netflix avec Dicaprio, Don’t Look Up : Déni cosmique.

Comme pour tout film catastrophe, j’ai eu mon lot d’ascenseurs émotionnels avec des moments plus pénibles que d’autres, car il y a des enfants morts… heureusement pour moi et ma sensibilité exacerbée, ce n’était pas décrit. Cela se passe à un moment dans lequel, James et d’autres, sortis de leurs abris de fortune, vont tenter de chercher des survivants suite à la catastrophe. Mais le temps leur est compté, car ils savent que la vie sur terre est sur le point de s’éteindre.

Mon reproche dans cette suite c’est sans doute le fait que tout repose sur James et qu’Emma (héroïne avec James) est mise en retrait. Alors certes, il y a une raison, mais j’ai trouvé ça dommage parce que clairement ça manque de nana badass et dans ce genre de roman, c’est toujours bien d’en avoir une ou deux.

Parlons de James (qui m’a parfois agacée ici) sur qui tout repose, mais qui a aussi sa Némésis qui fera tout pour lui mettre des bâtons dans les roues… Ce que j’ai trouvé ça cliché ! L’ancien prof devenu jaloux et qui est prêt à mettre la vie des gens en jeu juste parce qu’il veut avoir raison et son bout de gâteau… Bref, passons. On va dire que sans cet élément, peut-être que le roman aurait été un peu plat.

La fin, quant à elle appelle clairement à une suite et même si c’est tiré par les cheveux et que ce n’est pas sans rappeler d’autres romans, séries, de SF, eh bien, ça me donne vraiment envie de savoir ! Et l’auteur l’a bien compris d’ailleurs.

Dans l’ensemble, si j’ai trouvé cette suite un tantinet en dessous par rapport au premier tome, j’ai quand même passé un bon moment de lecture.

Winter World T1 – L’Hiver du monde de A.G. Riddle

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :