Dark Olympus T1 – Neon Gods de Katee Robert

Depuis l’avènement de la série webtoon Lore Olympus de Rachel Smythe (que j’adoooooore), j’ai remarqué que les dieux de la mythologie grecque avaient sacrément le vent en poupe. Tout éditeur confondu y va de sa série avec Hadès et Perséphone, entre autres.

Et comme je suis terriblement faible, dès que j’ai vu la couverture, j’ai eu envie de lire ce roman même si le résumé me faisait un peu peur.

Son résumé :

Il était censé n’être qu’un mythe…
*Le récit moderne et brûlant d’Hadès et Perséphone, aussi sexy qu’addictif. *

La coqueluche des médias Perséphone Dimitriou a prévu de fuir la ville ultra-moderne de l’Olympe. Elle veut refaire sa vie loin de la politique et des coups bas des Treize Maisons. Mais ses plans s’effondrent lorsque sa mère la fiance de force au dangereux Zeus.
Perséphone n’a d’autre choix que de s’enfuir dans les bas-fonds de la ville. Mais en franchissant le Styx, elle rencontre un homme, un homme sombre et mystérieux qu’elle croyait n’être qu’un mythe…
Hadès a passé sa vie dans l’ombre, et il n’a pas l’intention d’entrer dans la lumière. Mais quand il comprend que Perséphone peut l’aider à accomplir sa vengeance contre Zeus, il ne lui en faut pas plus pour lui tendre la main… moyennant un prix. Alors ils concluent un pacte : pendant trois mois, aux yeux de tous, elle sera à lui. Mais pour que tout l’Olympe soit au courant, il ne suffit pas de faire semblant…

Mon avis :

Ne nous le cachons pas, ici le mythe revisité d’Hadès et Perséphone sert en grande partie à une histoire coquine de jambes en l’air plus ou moins scabreuse entre une soumise et un dominant (tout du moins jusqu’à la moitié du récit). Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de la romance épicée surfant sur les limites de la dark romance sans y pénétrer (n’y voyez aucun jeu de mots xD) totalement.

Perséphone, acculée par sa mère et Zeus, fuit de toutes ses jambes et se rend sur le territoire d’Hadès ou elle lui demande asile. Ce dernier y voit là une idée de pouvoir enfin nuire à Zeus, son ennemi de toujours.

On retrouve dans les grandes lignes ce qui fait le mythe d’Hadès et Perséphone, mais clairement, c’est surtout un prétexte, car l’autrice réinvente beaucoup de choses pour son histoire. J’ai bien aimé certains des concepts qu’elle met en place et qui servent de trame de fond avec cette idée que les dieux sont vus comme des entreprises à faire tourner et toutes dirigé par le démoniaque Zeus. Les noms des dieux ne sont pas leurs noms de naissance et ils en héritent à la mort d’un père, d’une mère et y succèdent…

Ce qui me chagrine beaucoup dans cette histoire, c’est le manque d’informations sur l’univers. J’ai bien compris que nous étions dans un monde fictif, mais le « worldbuilding » est quasi inexistant et j’admets que ça m’a énormément frustrée.

Tout tourne autour de la relation d’Hadès et Perséphone qui se met en place très vite. D’abord sous couvert de contrat sexuel pour aboutir sur quelque chose de plus profond. L’intrigue est assez plate finalement et se résout très/trop facilement.

Dans l’ensemble, ce que je retiens c’est qu’il s’agit d’une romance érotique somme toute conventionnelle si on lui retire l’aspect mythologique. Hadès et Perséphone sont des héros que j’ai trouvé plaisants à suivre, mais pas inoubliables qui évoluent dans un univers sombre, mystérieux qui n’a pas encore dévoilé grand-chose de lui.

Je me tâte pour la suite.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

3 Commentaires

  1. Même si j’ai envie de mythologie avec ce worldbuilding quasiment inexistant, je passe malheureusement et tristement mon tour, snif. J’attends désespérément des titres de la trempe de ceux de Madeline Miller !

    1. Je pense qu’il y a mieux ! Rien que le webtoon de Lore Olympus, par ex.
      J’ai vu également que les éditions Stardust (Hugo) allaient sortir ce roman : A Touch of Darkness de Scarlett ST. Clair le 5 mai prochain sur Hadès et Perséphone. Ils ont le vent en poupe, c’est peu dire XD A voir ce que ça donnera !

      1. J’avoue que ça me fait plaisir de voir la mythologie revenir au goût du jour. Reste à trouver des titres de qualité. Je note pour le Hugo et j’essaierai de suivre les retours pour voir 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :