Nina du Royaume aux étoiles T01 de Rikachi

Je ne connais pas du tout cette mangaka, mais quand j’ai vu le titre passer sur internet, ça m’a donné envie de découvrir l’histoire. D’autant plus que je trouve les dessins assez sympas et la couverture a su retenir mon attention.

Et puis, ce manga sort aux éditions Michel Lafon, je connaissais l’éditeur pour ses romans exclusivement, et j’étais passée totalement à côté du fait qu’ils publiaient également des mangas. Après ils n’en font pas des masses de pub et de ce que je constate, les sorties de nouveaux titres sont assez disparates. Mais revenons à ce titre Josei, Nina du Royaume aux étoiles.

Son résumé :

Un manga historique original et une héroïne au caractère bien trempé, loin des clichés du genre.

Nina, jeune orpheline aux yeux d’un bleu profond, est enlevée et emmenée au palais royal pour remplacer la princesse Alisha, disparue dans un accident. Destinée à épouser le prince héritier du royaume de Galgada, elle a trois mois pour apprendre à se comporter comme une véritable princesse, tout en trompant l’ensemble des nobles de la Cour.

Mon avis :

Dans l’ensemble je ressors satisfaite de cette lecture même si, on ne va pas se mentir, pour le moment, ça reste surtout mignon et classique. Nina est une héroïne forte et farouche du fait d’une vie à la dure, mais franchement, j’attends de voir son développement complet avant d’émettre un avis définitif. Le scénario aussi reste déjà-vu et déjà lu, mais là encore, nous n’en sommes qu’aux prémices, alors j’attends de voir ce que va nous apporter la suite.

Un truc me chiffonne toutefois, car Nina du royaume aux étoiles est vendue comme un josei et pourtant ce sont les purs codes du shôjo qu’on retrouve dans le premier tome. Même si certaines scènes sont un peu dures, j’ai trouvé le style assez bon enfant. Pour ce qui est des dessins, ils sont mignons, ça manque à mon goût d’un peu de décors, mais le style reste vraiment agréable.

Concernant la trame du récit, Nina, devenue Alisha va devoir jouer un rôle pour se sauver et sauver également celui qui l’a mise dans cette position. On nous promet en filigrane des complots politiques et des aventures que j’ai hâte de découvrir. Tout autant que le passé de Nina d’ailleurs.

Ce premier tome pose les bases d’une histoire gentillette (pour le moment) qui malheureusement ne sort pas vraiment des sentiers battus. L’univers fantasy et la trame sont plutôt superficiels et classiques, mais malgré tout, ça se lit bien si on n’est pas trop difficile et puis les dessins sont pas mal du tout aussi (ça aide).

Comme je suis curieuse, je lirais la suite et j’espère que ça va décoller un peu.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

  1. Je l’ai aussi acheté (mais pas encore lu) pour ces beaux dessins et je me doutais que ce serait classique, ce que tu confirmes. Mais j’ai envie d’encourager l’initiative de cet éditeur qui d’habitude ne publie pas de manga.
    Je tique juste sur le classement en josei. Je ne pensais pas que ce genre de titres pouvait être publié dans de tels magazine. Va falloir que je creuse ça 😆

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :