Yuyu Hakusho – Star édition T1 de Yoshihiro Togashi

Waouh ! Quand j’ai su que les éditions Kana rééditaient cette série, ça m’a mis de la joie au cœur ! Ce manga, je l’ai découvert en japonais quand j’avais 16 ans ! À l’époque il n’était pas traduit et j’achetais en japonais sans comprendre un traitre mot (vive le pouvoir et la force des images). Forcément, j’ai une relation particulière avec cette série.

Son résumé :

Yusuke Urameshi, 14 ans est un adolescent rebelle, allergique à l’autorité. En voulant sauver un enfant, il est victime d’un accident de la circulation qui lui coûte la vie ! Comme sa mort n’a pas été prévue par le roi Emma, celui-ci décide de lui donner une chance de revenir à la vie en le mettant à l’épreuve. Il accompagne Botan, la Guide des Voies Célestes. À eux deux, ils viennent en aide aux fantômes égarés ou à des âmes en perdition. Le Royaume a décidé de ressusciter Yusuke et de le faire revenir sur Terre. En contrepartie, Yusuke se voit confier un nouveau rôle, celui de détective/chasseur de fantômes pour le compte du Royaume.

Mon avis :

Quel grand et beau moment j’ai passé avec ce premier tome ! Bon, le début m’a fait pleurer comme une madeleine pour des raisons qui me sont propres, mais quand même, les obsèques de Yusuke m’ont touchée alors qu’à la base, c’est juste l’excuse à ce qui va suivre : des tas d’aventures pour notre héros.

Ce premier volume est une suite d’histoires courtes qui posent les bases qui serviront à mieux comprendre notre héros et son entourage (son ennemi, sa copine d’enfance, etc.).

Sous des dehors de racaille notoire, à travers des chapitres indépendants, on découvre un personnage incroyablement humain, prêt à aider son prochain et un peu naïf sur les bords. C’est d’ailleurs ce qui le rend super attachant à mes yeux. Rien à voir avec ce gamin bagarreur et frondeur qu’il a toujours montré du temps où il était vivant.

On fait donc aussi la rencontre de Botan, la déesse de la mort, mais aussi du seigneur des enfers, Enma Jr. J’adore ce moment où Yusuke le découvre pour la première fois.

Il y a beaucoup d’humour et d’actions dans ce premier tome. Ça parle aussi beaucoup. Oui, à l’époque, même les mangas avaient son lot de blablas.

Pour ce qui est du dessin, même si Yoshihiro Togashi n’était pas encore à son apogée, j’apprécie déjà beaucoup son style. Ça me rappelle aussi celui des mangakas d’alors comme Katsura (Wingman et video girl) avec les coiffures d’époque. Concernant la mise en pages, c’est parfois un peu brouillon à mon goût, mais ça passe tout de même. Vraiment, relire ce premier tome, ça m’a rendu très nostalgique.

Quoi qu’il en soit, Yuyu Hakusho est une valeur sûre qui saura plaire aux anciens comme aux nouveaux lecteurs de mangas même si le style a vieilli.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

6 Commentaires

  1. J’avoue que rétrospectivement je crois que c’est mon tome préféré à ce jour sur les 3 sortis malgré ce côté brouillon que tu pointes car il y a un charme désuet qui me plaît beaucoup ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :