Horimiya T1 et T2 de Hero & Daisuke Hagiwara

Avant toute chose, je suis obligé de vous parler de ce magnifique kit presse que j’ai reçu dans le cadre de la sortie de Horimiya! Il est… je n’ai pas les mots… juste sublime ? Incroyable ? J’adore l’idée alors je remercie et félicite les éditions Nobi Nobi pour ce joli cadeau. Ensuite, oui, j’avais très envie de lire ces deux premiers tomes d’autant plus que j’ai tout de suite accroché avec les dessins de Daisuke Hagiwara.

Résumé :

D’un côté, il y a Hori, la lycéenne à la mode et populaire à première vue, mais qui est en fait une fille très simple et qui pense avant tout à sa famille.

Et de l’autre, il y a Miyamura, le lycéen réservé qui se cache derrière ses lunettes, mais qui est en réalité un garçon chaleureux et aux nombreux piercings. Que se passe-t-il quand les deux se rencontrent par hasard sous leur véritable jour ?

Mon avis :

Alors, Horimiya est l’adaptation du webcomic de Hero et ce manga inaugure également la collection Genki des éditions Nobi Nobi! et qui concerne les plus de 14 ans. Contrairement aux autres collections traditionnelles, elle sera non genré et coup on y retrouvera un peu pour tous les gouts. J’aime l’idée.

Ce premier tome, donc, pose les bases d’une série qui a tout pour me plaire. Déjà, je le disais plus haut, j’aime beaucoup les dessins et la mise en pages claire et aérée. Ensuite il y a l’histoire et là encore, eh bien, j’ai apprécié ce début avec des personnages frais et sincères.

Le scénario est simple, deux jeunes lycéens vont se découvrir et apprendre à se connaitre. De fil en aiguille, Hori et Miyamura vont réaliser qu’ils avaient des idées totalement fausses et arrêtées l’un sur l’autre !

Hori qui semble être superficielle est en fait une jeune fille responsable qui s’occupe de son petit frère, car leurs parents sont souvent absents, et Miyamura, sous des dehors de jeune homme coincé et froid, est en fait tout le contraire.

J’ai adoré la relation qui s’installe entre ces deux personnages. Ils se complètent et plus ils se fréquentent et plus ils s’apprécient. Il y a beaucoup d’humour aussi, mais dans l’ensemble on est là sur un manga qui prône la bienveillance et la tolérance.

Hori a du succès auprès des garçons et malgré tout, elle ne veut pas d’histoire d’amour, déjà parce qu’elle n’a pas le temps et puis maintenant il y a Miyamura qui vient souvent l’aider chez elle. Bien sûr cette relation va vite s’ébruiter et les amis de la jeune fille et l’un de ses prétendants vont vite s’immiscer.

Hori est une fille maladroite et attachante alors que Miyamura manque de confiance en lui à cause de ce qu’il a subi plus jeune avec ses camarades de classe.

Bref. Ça m’a accroché et j’ai eu envie de lire la suite.


Après Hori et Miyamura sur la couverture, le tome deux nous présente les deux autres personnages les plus proches d’eux : Torû et Yuki. L’ancien amoureux d’Hori et sa camarade de classe qui en pince pour Miyamura.

Son résumé :

Hori et Miyamura ont tous deux une face cachée. Quand ils ne sont pas au lycée, Hori se transforme en véritable ménagère, et Miyamura arbore un bon nombre de piercings et de tatouages qu’il cache en temps normal. Maintenant que les deux adolescents partagent leur jardin secret, ils commencent à se rapprocher, petit à petit…

Mon avis :

Ce second volume vaut le premier et est tout aussi agréable à lire. L’histoire se poursuit avec des mises en situation qui démontrent une nouvelle fois que nos héros ne sont pas ceux que l’ont croit. Par exemple, Hori qui fait parti du BDE, va avoir quelques difficultés et heureusement que Miyamura jouera les chevaliers servants pour faire éclater la vérité, car sinon elle passerait encore pour une fille superficielle et inconstante.

Je dois dire que ça m’a tenu en haleine et je n’avais qu’une envie qu’elle se rebelle un peu contre l’injustice qui la frappe. Et, Miyamura va être confronté à l’amitié. Lui qui a souvent subi le harcèlement plus jeune, car trop différent, va découvrir qu’il a de vrais ami. e. s sur qui il peut compter.

Bon. Ce que je peux vous dire sans tout vous raconter, c’est que j’aime cette nouvelle série. Elle est douce, traite de sujets sensibles, mais avec beaucoup de délicatesse. Les héros sont super attachants, leur entourage assez drôle, même si parfois, il y a des moments plus sérieux et lourds, ça reste un bon manga de divertissement et puis… la fleur bleue que je suis est heureuse de sentir une romance poindre à l’horizon.

J’ai hâte de voir comment tout ça va être traité, comment ça va avancer.

Bref, Horimiya est une excellente surprise que je ne regrette pas de commencer ! À lire si vous aimez les personnages bien travaillés et les histoires bien amenées.

Tolérance, bienveillance, amitié sont les clefs de ce début vraiment prometteur.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :