Blue World T01 de Yukinobu Hoshino

J’ai découvert le premier arc de ce manga, Blue Hole, lors de sa réédition. J’avais vraiment bien aimé autant l’idée du scénario que les dessins qui font clairement très réalistes. Un manga de SF avec des dinosaures, une sorte de Voyage au Centre de la Terre revisité dans lequel les héros découvrent un passage vers le passé très lointain peuplé de dinosaures et autres créatures dangereuses. J’étais donc impatiente de découvrir la suite avec ce deuxième arc, Blue World.

Son résumé :

Les “trous bleus” conduisant dans le passé sont bel et bien réels. Une expédition a prouvé l’existence de l’un d’eux, au large des Comores. Mais cette fois, un trou bleu menant au Jurassique est découvert au fond du loch Ness. Convoitant les ressources du monde préhistorique, le Royaume-Uni et les États-Unis mettent sur pied une ambitieuse mission d’exploration. Alors que l’équipe est sur le point de se mettre à l’œuvre, un étrange et terrible accident se produit, livrant les survivants à une nature aussi luxuriante que dangereuse…

Mon avis :

Esthétiquement, cette suite est toujours aussi fabuleuse ! Les dessins, les décors, les dinosaures… tout y est méticuleusement dessiné avec amour. C’est un régal visuel dans mon cas. Concernant l’intrigue, on reprend les bases du premier arc avec les mêmes péripéties.

Bon, je vais être franche, j’ai failli décrocher à peine quelques pages lues, à cause des explications d’un des héros (aux faux airs de Sean Connery) concernant les super-panaches. Si le tout début raccroche les wagons avec ce qui s’est passé précédemment, il m’a fallu faire des efforts pour essayer de m’intéresser à ce que ce professeur avait à raconter. En vrai, il s’agit d’une mise en situation que l’on retrouve dans beaucoup de films catastrophes : le héros est alpagué par une personne de l’armée et du gouvernement en fin d’un cours puis est emmené pour aider de ces précieux conseils.

Bingo.

Et la suite, eh bien… c’est une belle redite, à mon avis, du premier arc Blue Hole.

Dans Blue World, nos nouveaux amis vont se retrouver coincés dans ce passé lointain (et fantasmatique) suite à une catastrophe. Alors comme pour Blue Hole, dans Blue World, les militaires veulent prendre le dessus, mais ils ne sont pas très dégourdis, on va dire.

Encore une fois, il s’agit d’une question de survie. Nos héros vont devoir traverser une forêt vierge peuplée de danger pour gagner un endroit où ils auront une chance de rallier leur monde Car certains trous bleus disparaissent.

Enfin bref, dans l’ensemble, ça se lit bien, malgré un début pour moi assez compliqué (j’admets, moi et les sciences… quoique… je fais des efforts).

Je lirai la suite, forcément, parce que j’ai envie de savoir s’ils réussiront et qui survivra. Il y aura forcément des morts. Un manga de SF assez sympathique quand on aime les films comme Jurassic Park et les suites de Jumanji par exemple.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :