Beastars T19 et T20 de Paru Itagaki

S’il y a bien un manga qui aura su me séduire dès son début, c’est Beastars de Paru Itagaki !

J’aime autant l’histoire que les dessins super expressifs. Elle a su donner vit à ses animaux anthropomorphes avec beaucoup d’humanité et de délicatesse. Je dois admettre qu’ils sont tous ambivalents avec des aspérités étonnantes, des caractères réalistes et que je trouve merveilleusement bien travaillés. Même les méchants sont intéressants à décortiquer.

Nous arrivons doucement vers la fin et sincèrement, je crois bien que c’est la première fois que je serais triste de quitter un manga. Parce que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, parce que j’aime l’ambiance et tous les personnages même si j’ai mes chouchous comme Legoshi — number one in my heart —, Louis — évidemment — mais aussi Gosha, le père de Legoshi, Yahya ou bien encore les amis de Legoshi… Oui bon, en fait, je les aime tous ! Ça vous donne une petite idée de l’amour que je voue à cette série, je crois.

Donc, j’ai lu les deux derniers tomes sortis à ce jour : les 19 et 20, et à la suite, du coup, je vous fais un avis des deux en simultané.

Sans trop vous spoiler, Legoshi va continuer son entrainement avec Kyu, la lapine qui avait été en captivité avec Louis dans leur jeunesse. Cette dernière est persuadée que la gentillesse de Legoshi et sa bienveillance lui vaudront sa perte. Mais c’est mal connaitre notre Legoshi.

Il y a eu un moment dans ce volume où j’ai versé quelques larmes. Louis va devoir endosser des responsabilités auxquelles il ne s’attendait pas de sitôt. J’ai eu beaucoup de peine pour lui et je trouve que les scènes avec son père sonnent juste sans trop en faire. Cela va entrainer un point déterminant pour la suite, et l’affrontement de Legoshi avec Melon.

Un personnage qui m’agace est Haru. Sa discussion avec Louis m’a donné envie de la secouer comme un prunier. Cela dit, c’est tellement cohérent avec sa nature profonde. Parfois je trouve que Haru ne convient pas du tout à Legoshi de par son caractère pessimiste. En fait, Haru est surtout réaliste quant à sa condition d’herbivore.

Quant à Melon, on découvre un petit bout de son passé et croyez-moi ça fait froid dans le dos et ça explique en toute petite partie pourquoi il est aussi ignoble.

Ah ! et j’ai oublié de vous parler de Gosha et Yahya Vraiment, ce dix-neuvième tome est pour moi une réussite. L’intrigue (les intrigues) monte en intensité, je n’ai pas su décrocher jusqu’à la fin et heureusement que j’ai pu enchainer avec la suite.

Oh, bon sang ! Ce tome 20 !!! Une tuerie, mon cœur a fait pas mal de saltos dans ma poitrine. Il y a tout un tas d’ascenseurs émotionnels qui ne m’ont pas laissé indemne durant ma lecture. On peut dire que Paru Itagaki nous en a fait voir de toutes les couleurs ici. Il y a beaucoup de tension, de rebondissements et nos personnages continuent à donner le meilleur d’eux-mêmes, et le pire pour les vilains. Il y a même une trahison qui m’a laissé comme deux ronds de flancs, mais j’aurais dû la voir venir. Legoshi n’a jamais été aussi déterminé et aussi badass. Pareil pour Louis. Décidément, j’adore le binôme qu’ils forment.

On sent également que l’on approche de la fin, car tout s’enchaine à une vitesse folle. Legoshi doit se battre pour arrêter la folie de Melon qui pourrait changer la face de leur monde s’il venait à gagner contre notre loup préféré.

Carnivores et herbivores ne sont pas si différents que ça et ils se rejoignent sur bien des points comme j’ai pu le constater ici. La fin est carrément haletante. Legoshi se bat contre des Varans de Komodo et, j’avoue c’était par moment assez grisant.

Bref, je pourrais vous parler durant des heures de ces deux tomes, il y a tant à dire, mais je ne suis pas très douée pour des avis super construits. J’ai juste envie de partager mon enthousiasme quant à ce titre qui est pour moi un vrai bijou !

✅ Des dessins géniaux, expressifs, vivants.

✅ Des intrigues qui montent en puissance à vous en couper le souffle.

✅ Des personnages travaillés jusque dans les moindres détails.

✅ Des rebondissements et des révélations qui vous accrochent sans vous lâcher.

Si vous ne connaissez pas ce manga, je vous encourage à le découvrir, il est tellement beau, tellement bien.

Vous l’avez compris, je crois, je me régale et je n’ai pas envie que ça se termine !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

  1. Je suis aussi fan de la série et tu en parles très bien pour moi, retranscrivant tout ce qui fait le sel de la saga !
    J’adore aussi le duo Louis Legoshi avec une préférence pour le premier, mais en ce moment c’est Melon qui me fascine avec tout ce qu’il soulève depuis qu’il est dans la série.
    Personnellement j’ai hâte de voir la suite et fin car je suis sûre qu’elle sera superbe ! ❤️

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :