De nous, il ne restera que des cendres T1 de Akira Kasugai

À première vue, la couverture ne m’a pas attirée plus que ça. Je la trouve très sobre même si elle indique parfaitement le continu du manga. Une histoire sombre, loin d’être joyeuse et même assez violente. Comme je ne m’arrête jamais à une première impression et que le titre m’intriguait quand même, j’ai jeté un coup d’œil au résumé.

Son résumé :

Elle apparaît tantôt comme une jeune femme docile qui ferait tout pour son amoureux, tantôt comme une provocante reine de la nuit ou même encore dans la peau d’une lycéenne aguicheuse qui séduit son prof… Sa méthode est toujours la même : mettre sa cible en confiance pour ensuite l’éliminer prestement et sans état d’âme. Et, au fait, elle, c’est lui ! Yû est un tueur impitoyable qui, tel un caméléon, se déguise en femme pour mieux ferrer ses victimes. Yû agit pour le compte d’une organisation mafieuse tout en espérant par là même occasion retrouver l’assassin qui a massacré sa famille ! Seul indice : le tueur porte à l’épaule un tatouage de fleur de chrysanthème.
Soyez certains que ce tueur aux multiples visages, fera tout ce qu’il faut pour se venger du seul être dont il désire intensément la mort 

Mon avis :

Et donc, le résumé m’a convaincue de me lancer dans ce manga et je ne le regrette pas parce que j’ai beaucoup aimé ma lecture. Tous les ingrédients ont été réunis pour que je ne décroche pas. Déjà, l’histoire commence avec un couple, et on sent rapidement qu’il y a une discordance entre eux. Si j’ai eu des doutes sur l’un, j’étais plus partagée sur l’autre, et on peut dire que j’ai eu un effet de surprise et ça m’a plu.

J’ai donc fait la connaissance de Yû un jeune homme, tueur à gages qui se travestit en femme pour accomplir ses différentes missions. C’est un personnage que je n’ai pas encore su très bien cerner. Tout comme sa collègue un tantinet pot de colle avec lui. Sous des apparences burlesques et affables, j’ai senti qu’elle n’était pas commode.

Pour la trame du récit, j’ai vite compris que si Yû est devenu ce qu’il est, c’est avant tout pour accomplir une vengeance. Son binôme avec Jing (la collègue pot de colle) matche bien et même si c’est ultra vu et revu, ils forment un joli duo. Le côté désinvolte de Jing contrebalance l’austérité de Yû. Pour ce qui est du reste, c’est un bon thriller psychologique qui comporte tous les ingrédients nécessaires pour me faire tenir en haleine jusqu’à la fin.

Concernant le graphisme, les dessins sans être ultra transcendant m’ont bien plu. Le côté incisif du trait du mangaka fonctionne bien sur ce genre de scénario mis en place. Pour le moment, c’est une bonne découverte.

De toute façon, j’ai vu que le manga se terminait en quatre tomes du coup, c’est sûr que je vais le faire jusqu’au bout.

✅ L’histoire est bonne.

✅ Les personnages même s’ils manquent un peu de profondeur, on a envie de les suivre pour savoir ce qu’ils cachent et découvrir leurs secrets.

✅ Les dessins sont expressifs et servent le récit.

Dans l’ensemble, si vous aimez ce genre : thriller et suspense, et les histoires courtes, alors comme moi, ce titre manga peu vous plaire. Dans mon cas, c’est réussi, j’ai aimé et j’attends la suite.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :