Hitman, Les coulisses du manga T09 de Kouji Seo

Aujourd’hui, je vous propose un avis assez court sur le neuvième tome de la série manga : Hitman, les coulisses du manga. Ce que je peux dire, c’est qu’on avance dans l’intrigue, étape par étape : publication du manga dans la revue Shônen, le passage à la version reliée puis… la consécration avec la série animée. Nous en sommes là et j’étais curieuse de savoir comment cela allait évoluer professionnellement pour nos héros, Takanashi et Kenzaki, pour ne citer qu’eux.

Son résumé :

La production en animé des séries de Takanashi et Shimakaze suit son cours sous l’œil vigilant de Kenzaki, jamais à cours d’idées et débordant d’énergie. Mais alors que “Love Letter” a trouvé la voix de son héroïne en la personne de Wakaba, celle-ci semble cruellement manquer de technique et d’expérience. Heureusement, Kenzaki lui déniche un coach vocal inattendu et non des moindres. De son côté, Shimakaze s’insurge contre le design des personnages qui lui est proposé…

Mon avis :

On continue dans l’aperçue du milieu de l’animation avec les comédiens de doublages. La doubleuse de l’héroïne de la série de Takanashi, Love Letter, va devoir apprendre à chanter et notre héros, Kenzaki, continue à jouer les bons samaritains avec les femmes de son entourage. Et il devient un vrai bourreau des cœurs. C’est tellement cliché…

Je dois dire que… si j’aime bien lire le manga, j’admets que je commence à ciller devant la direction qu’il prend. Moi qui aimais bien le héros au début, j’ai de plus en plus de mal avec lui. De plus, je n’aime pas cette relation cachée qu’il entretient avec l’une de ses mangakas, Takanashi. Et d’ailleurs, c’est l’occasion pour Kouji Seo de nous mettre des scènes érotiques qui, selon moi, n’ont rien à faire là. Et de fait, on a pas mal de fanservice pour les amateurs d’ecchi. Je trouve ça dommage.

Hormis cela, c’est toujours intéressant d’avoir une esquisse des coulisses du manga et des séries à succès transposées en animé par la même occasion. Tout un univers que nous connaissons mal au final.

Le côté sexy et parfois limite me pose vraiment problème et gâche à mon sens le plaisir d’en apprendre plus sur l’envers du décor.

Dessins et Mise en pages - 89%
L'histoire - 75%
Les personnages - 72%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 79%
L'intérêt des lecteurs - 75%

78%

Mitigée

Un 9e tome sympathique et intéressant si on enlève les scènes ecchi ou carrément érotique pour appâter le chaland.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

3 Commentaires

  1. Ah, puis-je me permettre de demander ce qui te pose problème dans le côté sexy ?
    Car je t’avoue que je suis bien content de voir du passage à l’acte depuis 3 tomes, c’est quelque chose que j’apprécie dans la romance, même si Seo met ça en scène avec un regard extrêmement masculin, il est vrai.

    1. Avec le temps, je ne sais pas mais je deviens moins encline à ce genre de scènes détaillées surtout si elles ne servent pas vraiment l’histoire. Et je trouve que c’est le cas ici (Mandieu, est-ce que je deviens prude avec l’âge ? :O ).
      Bon, j’admets avoir ri de surprise quand les collègues de Kenzaki remarquent que lui et Takanashi doivent être aux anges devant le premier épisode la série et que dans le plan suivant tu les vois s’envoyer en l’air.
      La vision de Seo sur la romance est indéniablement masculine et peut-être que je trouve qu’elle manque à mes yeux de romantisme. J’ai pas l’impression que Kenzaki et Takanashi aient de vrais sentiments l’un pour l’autre, ça ne transparait pas à mes yeux. Mais là encore c’est un point de vue tout à fait personnel… mon côté fleur bleue sans doute ^^.

      1. Je vois tout à fait ce que tu veux dire, et pour les sentiments des personnages, je me demande si justement le fait de mettre des scènes de sexe n’est pas un moyen pour Seo de souligner l’aspect émotionnel entre les deux, comme s’il se disait que ce n’était pas évident. C’est compliqué me concernant, car si j’y réflechis, en effet, je me dis que c’est pas forcément évident l’attachement émotionnel entre les deux, mais comme dès le premier tome, on se doute qu’ils finiront ensemble, c’est comme si ça tombait sous le sens, sans avoir besoin de travailler plus que ça cet aspect.

        Après, si j’aime dans la romance entre adultes voir des scènes d’amour, c’est vrai qu’il y a une façon de les mettre en scène. Je ne sais plus si tu lis Switch me On de Kujira, mais je trouve qu’elle les dessine assez magnifiquement, et je pense que le fait que ce soit une femme qui écrit dans un magazine féminin joue beaucoup !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :