Le Roi de la Nuit de Laura Thalassa

Série : Les secrets de l’AutreMonde T1

Un nouveau livre de Laura Thalassa, alors là, je ne dis jamais non ! J’aime beaucoup la plume de cette autrice et j’étais impatiente de lire son nouveau bébé de papier. Bon, le titre, Le roi de la nuit, je ne sais pas pour vous, mais moi ça me fait penser à un as des pistes de danse. Je sais, j’ai le cerveau tout ramolli, enfin bon. Le résumé me tentait et pour une fois, j’aime bien la couverture (que je préfère de loin à l’alternative sur laquelle le monsieur est torse nu).

Son résumé :

Le Roi de la Nuit peut vous offrir ce que vous désirez le plus au monde… mais cela a un prix…

Tout le monde sait que lorsqu’on a besoin d’une faveur, il faut s’adresser au Roi de la Nuit. Il peut vous obtenir tout ce que vous voulez… à condition d’en payer le prix.
Et tôt ou tard, il vient toujours collecter son dû. Un seul client a échappé à cette règle.
Jusqu’à maintenant.
Calypso Lillis est une sirène avec un gros problème.
Depuis sept ans, elle cumule les dettes magiques sous la forme de perles noires serties en bracelet autour de son poignet. Autant de faveurs qu’elle doit encore rembourser. Alors le jour où Callie découvre le Roi de la Nuit dans sa chambre, un sourire aux lèvres et les yeux étincelants, elle sait que sa vie est sur le point de changer.
Il se passe quelque chose dans l’AutreMonde.
Des guerriers faes disparaissent, un par un. S’il veut avoir le moindre espoir de sauver son peuple, le Roi aura besoin de l’aide de la sirène.
Mais son ennemi a un goût pour les créatures exotiques, et Callie est la cible idéale.

Mon avis :

Dans l’ensemble, ce fut une lecture plaisante et toute sympathique. Ceci dit, si on reste dans un genre qui se rapproche plus de l’urban fantasy que de la fantasy pure, vu que ça se passe à cheval entre un monde qui ressemble au notre (même si ce n’est clairement pas dit) et celui des faes. Ah, les faes ! Ils ont le vent en poupe ces dernières années. Je ne sais pas vous, mais je ne m’en plains pas trop.

Alors, on suit Callie, une sirène qui va se retrouver face au Négociateur (un être mystérieux qui marchande des pactes ou contrats avec les humains) qu’elle n’a pas vu depuis plus de sept ans. Si au départ on pouvait croire à un grand méchant, on se rend compte que notre héroïne n’est pas si dégoutée de le voir revenir dans sa vie. Et pour justement comprendre, nous avons droit à des chapitres flashbacks. Dans mon cas, je suis loin d’aimer ce procéder, mais là c’est très bien passé, parce que ça nous aide vraiment à comprendre la dynamique du duo entre Callie et Desmond (le héros). Desmond qui cache bien des choses à la jeune femme d’ailleurs.

Clairement, ce premier tome donne la part belle à la romance et du coup, je ne comprends pas trop pourquoi l’éditeur a placé le tag « Slowburn », on en est quand même loin. Pour moi une romance slowburn c’est tout sauf ça. Parce que l’on comprend vite qu’entre Callie et Des c’est loin d’être platonique ou lent, bien au contraire ! Donc oui, la romance est très présente, classique, parfois même un peu mièvre (je ne me remets pas de quelques déclarations d’amour que j’ai lu dans ce tome, il ne manquait plus que les violons et le chœur d’anges derrière… bref) à mon goût.

Et du coup, l’intrigue mêlant suspense et horreur est… bâclée. Tout est prévisible et la résolution de l’enquête trop facile et évidente. Je dirais que c’est ce qui m’a le plus déçue ici. Tout comme un événement marquant du passé de Callie. Cette dernière a été victime de violences sexuelle grave et… je ne trouve pas que le caractère de Callie colle avec ce qu’elle a vécu. Et puis, j’aurais aimé que ce soit mieux développé. On peut très bien avoir des thématiques sérieuses et en parler de manière intelligente. Ici, cela sert d’introduction à la rencontre des héros, c’est à peine évoqué et vu le comportement de Callie, si elle n’en parlait pas, on imagine difficilement qu’elle l’a vraiment vécue. C’est dommage.

Pour terminer cet avis, je dirais que c’est une lecture agréable et sympathique avec une jolie romance sur fond de fantasy. Le contexte sert ici essentiellement d’habillage.

La plume de l'auteur/l'autrice - 80%
L'histoire - 78%
Les personnages - 75%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 75%
L'intérêt des lecteurs - 80%

78%

Agréable

Un roman de fantasy (d’urban fantasy) qui fait la part belle à la romance et malheureusement au détriment de l’intrigue principale. Ce n’est pour moi clairement pas un slowburn, mais ce n’est que mon avis.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

2 Commentaires

  1. J’ai adoré ce premier tome et j’avoue plutôt considérer comme l’éditeur qu’on est dans une romance qui prend son temps. On sait que les deux sont faits l’un pour l’autre, mais il va falloir attendre pour que cela se mette en place… Quant au comportement de l’héroïne, je pense qu’on ne peut pas juger de sa réaction, chacun étant différent face à un tel drame. D’ailleurs, c’est subtil, mais l’héroïne y fait allusion dans les deux tomes suivants….

    1. Pour moi un slow burn ce n’est pas exactement ça, mais chacun sa vision du genre je pense.

      Concernant la thématique du viol, je trouve quand même ça mal amené, mais c’est mon opinion.
      Je n’ai pas encore lu la suite
      je donne mon avis (tout à fait subjectif) que sur ce que j’ai lu ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :