Flowers for Vincent T01 de Cherriuki

Ce qui m’a attirée dans ce manga, c’est avant tout sa couverture que je trouve très douce et bucolique. Elle appelle à une certaine forme de sérénité. Ensuite, il y a eu le résumé qui était assez alléchant. Dans tous les cas, il ne m’en a pas fallu plus pour me lancer dans cette lecture.

Son résumé :

Iris est une élève de terminale peu motivée à aller en classe. Depuis que l’état de santé de sa grand-mère dont elle s’occupe s’est dégradé, la jeune lycéenne est perturbée au point de manquer régulièrement les cours, préférant se perdre dans ses pensées, en quête de sens à son quotidien. Un jour, Iris est attirée par un parfum doux et familier qui la conduit devant une boutique de fleurs qu’elle n’avait jamais vue auparavant. Elle fait alors la connaissance de Vincent, un jeune fleuriste qui tient la boutique depuis la mort de son ancien propriétaire. Intriguée par ce garçon avenant et réservé, Iris entend parler d’une étrange légende liée à la boutique, et de l’aura mystique qui entoure le maître des lieux.

Mon avis :

Mon premier ressenti général est une sorte de confusion mêlée à de la déception. Non pas par rapport aux dessins que je trouve très beaux et soignés. J’aime beaucoup ce style d’ailleurs ! Non, ce qui m’a quand même déçue, c’est l’intrigue en elle-même : vue et archirevue ! Hélas !

En toute franchise, je m’attendais à une histoire liée aux fleurs et à leur pouvoir à travers un mystérieux fleuriste. C’est ce que le résumé me promettait (enfin ce que j’en avais compris). Mais, finalement, je me suis retrouvée dans une histoire d’urban fantasy avec un mythe qui commence à devenir redondant à force ! Déjà dans la littérature c’est compliqué alors en manga… Est-ce que c’est un spoiler que de dire qu’il y a vampire sous roche ? Je ne pense pas.

Eh oui…

La trame est simple : une jeune fille trop préoccupée par la santé de sa grand-mère adorée va se tourner, un par hasard, vers un fleuriste au charme sombre. Très vite se met en danger par ce qu’elle va découvrir sur lui et son entourage. La romance est là, le frisson (en quelque sorte) aussi, mais… ça fait tellement cliché ! Et c’est tellement dommage ! Parce que, bon sang, le style est là !

Iris est un personnage sympa quoiqu’un peu mièvre et Vincent… il a tout du beau gosse tombeur et mystérieux. Cependant, ça ne fait pas tout. J’ai bien aimé la grand-mère toute mignonne. Quant à Katherine, c’est le cliché de la méchante : belle et venimeuse.

Malgré tout, je reconnais que ce premier tome se lit bien pour qui aime le genre et n’en est pas lassé. De mon côté, je suis entre les deux. J’ai été déçue, ça, malheureusement, je n’y peux rien, mais… je l’ai lu jusqu’au bout. Parce que les dessins sont sympas. Est-ce que je lirais la suite ? Je ne pense pas. J’ai trop de titres à lire et des choix s’imposent.

Si vous n’êtes pas lassé des histoires d’amour avec du sang et des dents longues, et que vous êtes sensible aux dessins de Cherriuki, foncez ! Pour ma part, je ne continuerai pas l’aventure et j’en suis la première attristée.

Dessins et Mise en pages - 80%
L'histoire - 60%
Les personnages - 60%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 65%
L'intérêt des lecteurs - 75%

68%

Décue

Un dessin superbe pour une histoire qui malheureusement n’a pas fonctionné sur moi. À réserver aux amateur.iste. s de shôjo fantastique pas encore lassés du mythe classique du vampire !

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :