Burn The Witch – OAV de Tatsuro Kawano

En février 2021 sortait le premier tome du nouveau manga de Tite Kubo. Autant dire que j’ai sauté dessus dès que je l’ai vu en rayon. Et pour tout avouer, j’ai adoré cette lecture ! Seul bémol, c’est qu’à ce jour, il n’y toujours pas de suite. D’ailleurs, je n’ai pas l’impression que le tome 2 soit annoncé non plus au Japon. Bref, je n’ai que mes yeux pour pleurer et mon tome 1 à relire et relire…

Puis… Les éditions Kazé ont annoncé la sortie des OAV de Burn The Witch. Ah, ah ! Une dance de la joie plus tard avec l’espoir fou que, peut-être, il y en aurait plus avec l’anime que le manga, me voici devant ma télé.

Synopsis :

Historiquement, 72 % de tous les décès à Londres sont liés aux dragons, des êtres fantastiques invisibles pour la majorité des gens. Bien qu’ils soient inconnus de la plupart des gens, certains ont tenu tête à ces dragons.
Seuls les habitants de la partie cachée de Londres peuvent voir les dragons. Mais parmi ces gens, à peine quelques rares élus deviennent des sorciers ou des sorcières, seuls êtres habilités à entrer en contact avec eux.
Les protagonistes de l’histoire sont le duo de sorcières Noel Niihashi et Ninny Spangcole. Elles sont des agentes de protection pour Wing Bind (WB), une organisation pour la conservation et la gestion des dragons. Leur mission est de protéger et de gérer les dragons de Londres au nom de la population.

Mon avis :

Je ne vous fais pas languir plus longtemps, non, il n’y a rien de plus que dans le manga. Je dirais même que les OAVs sont quasi des copiés-collés des chapitres ! Sauf que le premier épisode commence au second chapitre (nous n’avons pas l’histoire de Bargo, le jeune énamouré de Noël avec son chien-dragon Sushi et l’introduction au monde à l’envers).

En toute franchise, ayant lu le manga à sa sortie, je ne me rappelais pas de tous les détails et comme je suis masochiste, je l’ai récupéré pour en faire un comparatif avec les OAV.

Si l’animation est correcte et le character design très proche du style de Tite Kubo, l’animé ne brille pas par sa prise de risque. C’est bien simple, il n’y en a pas puisque la trame de l’animation suit fidèlement celle du manga. Zéro surprise, zéro interprétation, c’est de la copie conforme qui bouge et qui fait du bruit.

À vrai dire, c’est une lecture simple, mais pas désagréable, parce que du coup, ça m’a, une nouvelle fois, donné envie d’en savoir plus sur tout le lore imaginé par le mangaka. On découvre nos deux héroïnes, la brune Noël au tempérament plus constant et discipliné et la blonde, Ninny, hyper célèbre et au caractère de feu. À côté de ça, il y a Bargo, un jeune humain sans pouvoir hormis le fait qu’il soit endragonné et dont les filles ont la surveillance.

Dans l’ensemble, les OAV sont plutôt sympa et se laissent voir avec beaucoup de plaisir ! J’ai vraiment passé un bon moment en compagnie de nos chasseuses de dragon. Je ne vais pas vous mentir, comme je ne me souvenais pas bien du manga, j’ai redécouvert l’histoire avec ces épisodes très fidèles. Cela m’a donné envie d’avoir la suite, mais comme je le disais plus haut, il va falloir être sacrément patient, car Tite Kubo l’a dit lui-même : il prend son temps (et le temps est loooooong).

Concernant la présente édition, le packaging du DVD est simple, sans extravagance. À l’intérieur, on a une pub et une carte postale, c’est tout. Pour ce qui est du menu, nous avons droit à la version française et japonaise sous-titrée en français, mais pas de bonus.

Animation - 85%
Histoire - 80%
Intérêt des spectateur.ice.s - 85%

83%

Très bien

Regarder ces trois OAV de Burn The Witch est une bonne manière de se remettre dans le bain en priant pour que le tome 2 sorte bientôt au Japon, puis en France. C’est un bon début de série avec des personnages attachants et un univers prometteur ! Je recommande.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :