La Cuisine des Sorciers de Hiromi Sato & Kamome Shirahama

Est-ce que j’ai été curieuse concernant ce titre dès que j’en ai entendu parler ? Oh que oui ! C’est pourquoi il n’a pas fait long feu dès que je l’ai eu entre les mains.

Son résumé :

Quand le manteau de la nuit se déploie sur l’Atelier, c’est l’heure pour Olugio et Kieffrey de laisser leurs talents culinaires s’exprimer ! Mais pour enchanter les papilles, il ne suffit pas de savoir marier les goûts… Il s’agit aussi d’exécuter savamment les sortilèges nécessaires pour extraire la chair délicieuse des pommes de terre à coquille, capturer les curieuses méduses-parapluies ou encore sublimer les saveurs acidulées des citrons arc-en-ciel ! Or, les deux chefs de l’Atelier ont fort à faire pour initier leurs apprenties à cet art ancestral qui n’a plus de secret pour eux… ou presque !

Mon avis : 

Les différents chapitres mettent en scène une nouvelle recette. Voyez cette série comme un aparté à L’Atelier des Sorciers. On retrouve nos héros dans leur intimité, un moment de détente qui n’appartient qu’à eux et qui nous montre que les sorciers sont de fins gourmets. On peut dire que cela donne un côté encore plus sympathique à Kieffrey et Olugio qui sont de véritables cordons bleus.

Dans ce manga, ne vous attendez pas à un fil conducteur autre que la cuisine. Les recettes toutes plus originales les unes que les autres, et qui m’ont tout de même bien fait saliver. Nos petites demoiselles ont bien de la chance !

Pour ce qui est du graphisme, je suis bluffée par le style d’Hiromi Sato que je pourrais confondre avec celui de Kamome Shirahama. Elle a fait un travail remarquable jusque dans les moindres détails, les décors… C’est incroyable et cela donne une touche encore plus « vraie ». J’ai vraiment eu la sensation de retrouver l’univers, mais différemment puisque cette fois, la cuisine en est l’élément central et donc le fil conducteur. Cela rend d’ailleurs Kieffrey et Olugio plus sympathiques qu’ils ne le sont déjà (malgré leur zone d’ombre).

Je reviens sur ces personnages d’ailleurs parce que l’une des choses que j’ai le plus appréciées ici, c’est la complicité qu’il y a entre eux. Ils sont les héros de La Cuisine des Sorciers et chacun soutien l’autre dans le difficile travail de cuisinier, n’hésitant jamais à prêter main forte, même à des heures indues.

La Cuisine des Sorciers n’apporte rien de fondamental à l’histoire de base si ce n’est approfondir la richesse de l’univers avec des recettes inventées par Kamome Shirahama elle-même. À ce propos, après chaque chapitre, la recette est présentée (un peu comme dans le manga Drifting Dragons, si vous suivez également cette série) et détaillée.

En bref. Je ressors ravie de cette lecture et… affamée !

Dessins et Mise en pages - 89%
L'histoire - 80%
Les personnages - 85%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 85%
L'intérêt des lecteurs - 89%

86%

Un manga qui donne faim !

Une excellente surprise qui nous permet d’approfondir un univers déjà riche et foisonnant. Le style graphique d’Hiromi Sato est bluffant ! À ne pas rater si vous êtes fan comme moi de l’Atelier des Sorciers.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :