Fullmetal Alchemist Perfect T08 de Hiromu Arakawa

S’il y a bien un manga que je déguste et savoure à chaque sortie, c’est celui-ci. J’ai découvert l’animé (le premier) en 2019 après le décès de mon fils. De fait, les thématiques abordées m’ont tout de suite interpelée. Bien sûr, FMA (pour les initiés), ça ne parle pas que de la mort ou de l’immortalité, c’est bien plus que ça.

Même si depuis, Hiromu Arakawa a fait un long chemin, je trouve le manga de Fullmetal Alchemist tout à fait à mon goût et si les deux derniers tomes avaient été sympas, mais calmes, ce huitième tome est riche en action et rebondissements, mais aussi en théories.

Son résumé :

Après avoir découvert les mille et une merveilles de la cité perdue de Xerxes, Edward est de retour dans son village natal de Resembool. Alors qu’il se rend au cimetière de la petite bourgade, il va y faire une rencontre inattendue qui lui permettra d’en apprendre plus sur la transmutation de sa mère…

Pendant ce temps, à Central City, le danger est partout. Scar continue son jeu de massacre dans le rang des alchimistes d’État. Les homonculi, plus dangereux que jamais, sont bien décidés à mener à terme leurs plans machiavéliques. Qui pourra enfin percer le secret de cette organisation mystérieuse ? Les frères Elric vont-ils pouvoir retrouver leurs corps ? Et qui est cet énigmatique individu qui se recueille sur la tombe de leur mère ?

Mon avis :

Je parlais dans mon introduction de « théories », car cette suite reprend sur l’âme d’Alphonse coincée dans une armure. Si Lin trouve sa situation enviable par certains aspects, elle est loin de l’être dans les faits réels. Dans ce cas, pourquoi ne pas mettre son âme dans un véritable corps ? Bien sûr, si l’idée est bonne, la pratique est loin d’être réalisable. En parallèle, Edward toujours à Resembool décide d’exhumer le corps de sa mère parce qu’il doute de ce qu’il a ramené à la vie, et que si sa théorie est bonne, il a peut-être une chance de retrouver le corps de son frère. J’ai eu beaucoup d’intérêt pour ce début de volume parce que la tension et les émotions sont fortes.

Quant aux chapitres suivants, ils sont tout aussi bien. Déjà, parce qu’il y a quelques révélations et des rebondissements que j’attendais de lire depuis un moment. Les personnages sont loin d’être épargnés et doivent faire face à leur destinée. Chacun à son rôle à jouer, que ce soit Winry, le colonel Mustang, les frères Elric ou bien même les méchants homonculi de l’histoire. Je ne me suis pas ennuyée une minute et j’ai été accrochée aux pages avec beaucoup d’intérêt. On arrive à un moment de l’histoire ou chaque détail à son importance. Et c’est aussi là que l’on voit les différences et similitudes entre le premier animé et la version manga. Je trouve que les deux apportent une vision de l’histoire, des croyances des personnages et de leurs fondamentaux des plus complémentaires. Dans mon cas, je me régale.

Concernant le graphisme, j’aime le style d’Hiromu Arakawa, même si depuis, elle a su évoluer. Dans mon cas, je suis toujours émerveillée par le dynamisme de son trait et sa manière de faire vivre chaque planche ! Et pour ne rien gâcher, l’humour des protagonistes arrive à alléger certaines scènes sans alourdir ou rendre le tout incohérent.

Bref, c’était un très bon tome. Je suis toujours autant ravie de pouvoir « enfin » découvrir le manga après tant d’années et dans une version magnifique, qui plus est !

Dessins et Mise en pages - 89%
L'histoire - 89%
Les personnages - 89%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 89%
L'intérêt des lecteurs - 92%

90%

Très bon

Un excellent tome avec des révélations et des rebondissements particulièrement passionnants à lire. Les réflexions sur la vie et la mort m’ont beaucoup touchée.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :