Avis pêle-mêle de titres mangas de chez Pika édition

🍁 Mes lectures mangas d'octobre 2021 Part 1

En ce bel après-midi ensoleillé et très froid aussi, j’ai envie de vous proposer quelques avis pêle-mêle des derniers mangas de chez Pika éditions que j’ai lu. Je commence cette salve de mini-chroniques avec l’un des mangas que nous suivons (mon cher et tendre et moi) avec beaucoup d’intérêt !

A Journey Beyond Heaven de Masakazu Ishiguro !

C’est toujours un très grand plaisir que de retrouver le manga A journey Beyond Heaven de Masakazu Ishiguro ! Dans le tome précédent, nous avions laissé tous nos héros, pour la plupart en fâcheuse position, enfin, notamment Tokio.

En suivant la trace du symbole gravé sur le  Kiru beam, Maru et Kiruko tombent sur une  organisation au logo identique : l’institut  scolaire Takahara. Serait-ce enfin le  “paradis” qu’ils cherchent ?  À l’école Takahara, Aoshima est promue  responsable adjointe après avoir averti  la directrice du trouble de Tokio. Sous  cette nouvelle administration, l’école  passe en état d’urgence…

Mon avis en bref :

Cette série de manga est vraiment palpitante avec un style graphique qui va très bien avec le genre ! Nous suivons toujours les enfants du centre et enfin, nos deux héros coincés dans ce qu’il reste du Japon, bien décidés à percer les mystères de ce « paradis » et pouvoir y accéder !

L’intrigue suit son cours et si dans l’ensemble, j’ai trouvé ce cinquième volume un peu plus calme et banal, je dois dire que la fin nous laisse sur un cliffhanger qui nous donne envie d’avoir la suite rapidement.

Si les tribulations de Maru et Kiruko suivent leur cours (avec une sacrée surprise pour Kiruko à la fin de ce tome), on connait enfin les intentions de la vieille dame qui semble être la chef de l’équipe scientifique qui régit l’école des enfants. Autant le dire, ça fait froid dans le dos et je vous garantis que mon esprit a tourné à plein régime en faisant des théories sur ce à quoi servent tous ces gamins dans l’école !

À journée Beyond Heaven est une série à suivre avec intérêt et qui ne s’essouffle presque pas. J’attends la suite avec impatience !

Note : 4 sur 5.

Ensuite, j’ai envie de revenir sur ma lecture du second tome de :

Fragments d’elles de Mag Hsu au scénario et Nao Emoto au dessin.

Son résumé :

Note : 4 sur 5.

Je continue avec ma nouvelle série doudou, celle que je lis avec un énorme plaisir ! Je crois bien que c’est l’un de mes coups de cœur en manga de 2021. Bon, cette fois, on est en plein shônen (le shônen, c’est la vie… comme le seinen, le shôjo… ou bon, vous m’avez comprise).

Et vous allez me dire, quel est donc ce manga que tu aimes tant ?

Il s’agit de…

Toilet-bound Hanako-Kun T04 de Aida Iro

Son résumé :

Confrontés au cinquième mystère de l’école, c’est au prix de leur dignité que Nene et Kô parviennent à en apprendre plus sur Hanako. Nene réalise alors que son ami fantôme cache un passé tragique et n’arrive plus à le regarder en face. C’est à grand renfort de donuts que l’atmosphère finit par se détendre. Mais voilà qu’un esprit menaçant fait son apparition et déclare avoir péri des mains de Hanako ! Nene doit-elle vraiment rester l’amie d’un meurtrier ? De son côté, Kô ne souhaitant plus exorciser d’esprits, décide plutôt de les aider à réaliser leur dernière volonté, en commençant par le défunt Mitsuba !

Mon avis en bref :

Cette suite est à la hauteur de mes espérances avec une première histoire avec Nene plutôt rigolote puisqu’un groupe de poissons tente de l’amadouer pour qu’elle devienne leur nouvelle reine. Si tout cela est attrayant pour elle, eh bien, elle va vite déchanter ! Heureusement, Hanako veille au grain.

Ce que j’aime dans ce manga, en plus du dessin super sympa de Aida Iro (j’adore son style graphique) c’est la manière dont il découpe ses intrigues. Nous avons droit à plusieurs mini-histoires puis, paf… non pas le chien, mais des réponses à l’énigme que représente notre cher esprit des toilettes !

Comment vous scotcher au manga sans le lâcher jusqu’à la dernière page !

Parce qu’entre les révélations distillées bien comme il faut, et quelques rebondissements, croyez-moi, vous serez entièrement happé dans le manga ! C’est vraiment bien pensé ! Parce que si Hanako a ses secrets il semblerait que le frère aîné de Kô. Et en parlant de Kô, j’ai beaucoup aimé son histoire avec le fantôme Mistuba.

Bref, voilà un manga que je sens que je vais aimer sur la durée, oscillant avec une parfaite maitrise entre émotions, action et bien sûr, humour ! Ce quatrième tome est, à mon goût, une jolie réussite !

Note : 4 sur 5.

Je poursuis avec un autre shônen, Blue Lock de Muneyuki Kaneshiro et Yusuke Nomura aux dessins.

Je vais vous dire un truc, c’est pour le moment le tome que j’ai le moins aimé de cette nouvelle série consacrée au football. Est-ce que je commence à me lasser ?

Blue Lock de Muneyuki Kaneshiro et Yusuke Nomura

Son résumé :

Le dernier match de la première sélection du Blue Lock va commencer ! Yoichi Isagi et ses coéquipiers s’apprêtent à livrer une partie couperet où seule une victoire leur permettra de rester en lice ! Leur adversaire ne sera autre que l’équipe V, la plus forte de la tour 5, qui compte le génie Seishirô Nagi parmi ses joueurs. Les efforts désespérés de l’équipe Z suffiront-ils face à l’écrasante attaque adverse ?

Mon avis en bref :

Dans cette suite, on retrouve les différentes équipes prêtes à tout pour évincer les autres et surtout, c’est le moment pour chaque joueur d’essayer de se démarquer individuellement. Si Yoichi Isagi reste le personnage principal de l’histoire, il ne brille pas trop par sa présence au contraire de ses rivaux (coéquipiers et équipes adversaire). Tous les coups sont permis pour marquer des buts y compris s’en prendre à ses propres partenaires du moment que l’on marque !

Dans ce tome, l’action est omniprésente au détriment de la réflexion. Même si nous avons droit à quelques fulgurances de certains joueurs, l’intrigue de ce volume reste concentrée sur les matchs donnant une impression (enfin dans mon cas) de tourbillon sans presque aucune pause.

Les dessins restent sympas, j’aime le style graphique qui va très bien avec ce genre d’histoire. Peut-être aussi suis-je déçue que le personnage principal ne soit pas plus mis en avant. Quoiqu’il en soit, je n’ai pas détesté loin de là et je serai présente quand la suite sortira.

Note : 3 sur 5.

Je termine ce billet par mon avis sur ma lecture de Snow White & Alice tome 4 de Pepu.

Voilà un shôjo que je prends de plus en plus plaisir à lire ! Plus on avance dans l’intrigue et plus certains fils se démêlent doucement. Même si la mise en page peu, parfois, rester incohérente, on est loin des débuts (rappelez-vous le premier tome ultra brouillon… j’en ai encore des sueurs froides).

Snow White & Alice tome 4 de Pepu

Son résumé :

Parachutée dans  l’univers étrange de  “Mirror”, Blanche-Neige n’a  d’autre choix que d’aider Alice,  le “Roi Bleu” déchu, à vaincre le cruel  “Roi Rouge”. C’est le seul moyen  pour elle de rentrer chez elle. Tandis  que la violence se déchaîne à Mirror,  Blanche-Neige se remémore sa  rencontre avec “les Sept Nains”,  lorsqu’elle était encore dans  son propre monde…

Mon avis en bref :

Enfin, Blanche-Neige comprend que si elle veut retourner chez elle, elle doit aider Alice à récupérer le trône du royaume de Mirror. La concurrence est rude et là où je m’y attendais le moins, les sept nains font leur entrée en scène et quelle entrée !

Bon, clairement, les nains n’ont rien de nain, mais j’ai aimé la vision qu’en a Pepu. Ils ont tous les sept un caractère bien trempé et on comprend également que Blanche-Neige semble avoir occulté pas mal de souvenirs de son passé.

Est-ce que j’ai trouvé ce tome entraînant ?

Hormis le début de ce quatrième volume avec lequel j’ai eu du mal à entrer directement dans l’intrigue avec l’histoire du lièvre de mars et du chat du Cheshire, oui, c’est un très bon tome ! Tous les ingrédients sont là pour nous tenir en haleine. Alors certes, il faut savoir apprécier le style qui reste parfois assez particulier avec une mise en page voulue brouillonne… comme l’histoire et ses protagonistes, j’ai envie de dire. Cependant, les révélations distillées avec parcimonie et les rebondissements font qu’on a fatalement envie de connaitre la suite.

Dans mon cas, j’ai pris grand plaisir à cette lecture, particulière, je vous l’accorde.

Note : 3 sur 5.

Et voilà pour ce premier billet pêle-mêle. Et vous… Avez-vous lu un de ces titres ?

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :