La malédiction des anciens T01 – Les Parchemins Rouges de Cassandra Clare et Wesley Chu

Dans l'univers de The Mortal Instruments

Au mois de juin, je me suis refait la première série de The Mortal Instruments (avec Jace et Clary). J’ai eu un nouveau coup de cœur pour cette série que je trouve très bien amenée avec des personnages bien campés et un univers incroyablement riche et addictif. 

J’ai appris, bien plus tard (et parce que je ne fais pas toujours attention à ce qui sort) qu’il existait également une série spin-off centrée sur Alec et Magnus Bane, le charismatique sorcier qui vient toujours en aide aux Chasseurs d’Ombres. Je me suis donc jetée sur le premier tome en attendant le deuxième qui sort en novembre prochain. 

Bon à savoir : Les Parchemins Rouges se situent entre le tome 3 et le tome 4 de The Mortal Instruments. Du coup, si vous n’avez pas lu les trois premiers tomes (ainsi que la série Les Origines), vous risquez d’être complètement perdus.

De quoi parle ce premier tome des aventures d’Alec et Magnus ?

Magnus Bane voulait juste partir en vacances avec Alec, son compagnon. Mais dès son arrivée à Paris, il apprend qu’une secte, la Main Écarlate, est décidée à semer le chaos. Magnus et Alec se lancent alors dans une course à travers l’Europe pour traquer la Main Écarlate et son insaisissable leader. Comme si cela ne suffisait pas, des démons les suivent à la trace et il devient de plus en plus difficile de différencier les alliés des ennemis. Pour mener à bien leur quête, Magnus et Alec vont devoir se faire confiance comme jamais auparavant, quitte à révéler des secrets tus depuis bien longtemps…

Mon avis :

Si vous avez lu la série principale, vous vous souvenez certainement de ces fameuses vacances en Europe d’Alec et Magnus ? Eh bien, j’ai été ravie de découvrir ce qui leur était arrivé durant ce temps ! Nous retrouvons notre jeune couple au balbutiement de leur histoire et Magnus est prêt à tout pour faire de ce voyage un moment unique qui lui permettra de se rapprocher un peu plus d’Alec. Un Alec qui découvre ses sentiments pour un autre homme et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du grand sorcier, Magnus Bane en personne ! Malheureusement pour eux, rien ne se passe comme prévu et bientôt nos tourtereaux sont embarqués dans une chasse au leader de secte (et aux démons) à travers l’Europe.

J’ai trouvé ce premier tome très axé sur la romance entre Alec et Magnus, le tout agrémenté d’une intrigue palpitante qui se concentre en partie sur le passé du sorcier. Alec va devoir apprendre à faire confiance à Magnus et inversement. Pourtant, rien n’est simple entre eux. Magnus cache de lourds secrets à son amoureux, ne serait-ce que son lien de parenté avec le prince des ténèbres, Asmodée. Quant à Alec, je l’ai trouvé très bien. Il réagit de manière rationnelle et même si parfois il doute, il n’en reste pas moins confiant. C’est un personnage que j’aimais déjà beaucoup dans la série principale. 

Pour ce qui est de Magnus, il est loin d’être en reste même si notre sorcier préféré n’hésite pas à jouer la carte du cliché amoureux pour épater son chéri. Cela prêtera à quelque passage assez drôle d’ailleurs. Il y a pas mal d’humour dans Les Parchemins Rouges et l’ensemble tend à nous donner l’impression d’être dans un récit plus léger. Pourtant, les moments d’actions et de tensions sont légion. Niveau intrigue, j’ai été servie et j’en suis ravie !

Concernant la romance, elle est toute choupinette bien qu’elle ne soit pas transcendante non plus. Nos deux héros apprennent encore à se connaître et Alec ne montre pas encore des signes de jalousie comme on a pu le voir avec les tomes suivants de The Mortal Instruments. Mais déjà, certains amis de Magnus n’hésitent pas à mettre en garde le sorcier contre cette romance avec un Chasseur d’Ombres.

Et j’ai oublié un point important, on revoit Tessa Grey. J’adore ce personnage depuis ma rencontre avec elle dans Les Origines. Tessa, tout comme Magnus est immortel et elle aussi a aimé en son temps, un Chasseur d’Ombres. C’est par elle que Magnus apprend l’existence de cette secte.

Une nouvelle fois, c’est un plaisir que d’en apprendre toujours un peu plus sur l’univers de The Mortal Instruments. C’est très bien développé et j’ai également apprécié d’avoir un couple LGBT+. Depuis le temps que l’on voulait une histoire centrée sur Magnus.

Les Parchemins Rouges cependant reste assez léger et soft tant dans le déroulement de l’intrigue que dans la relation entre Alec et Magnus. Cela ne m’a pas dérangée, au contraire. Bref. C’est un pari gagné pour moi, j’adore tellement cet univers. Je suis déjà impatiente de lire le tome suivant.

La plume de l'auteur/l'autrice - 85%
L'histoire - 80%
Les personnages - 82%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 80%
L'intérêt des lecteurs - 85%

82%

Un régal !

Voilà un premier tome addictif avec un Magnus au plus haut de sa forme prêt à séduire Alec et à faire tomber une secte obscure et terrifiante. Le tout, saupoudré d’action et de révélations à cœur ouvert. Quoi demander de plus ?

User Rating: 4.67 ( 3 votes)

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

3 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui permet d’étoffer davantage l’univers et certains personnages de TMI. J’ai hâte de découvrir la suite de cette saga complémentaire ainsi que celles des arcs principaux !

      1. Je suis bien d’accord, elle le maitrise et l’affine encore plus à chaque nouvelle arc. Je n’ose imaginer ma tristesse quand nous lirons les dernières de cet immense et riche univers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :