Drifting Dragons T08 de Taku Kuwabara

Me revoilà avec le huitième tome de Drifting Dragons et autant vous dire que j’aime toujours autant cette histoire même si elle n’a pas d’intrigue principale. Nous avions quitté nos ami. e. s du Quin Zaza au moment où ils s’apprêtaient à prendre une décision concernant la chasse d’un nouveau dragon plus ou moins rare, le Tian Shan.

Alors est-ce que j’ai aimé cette nouvelle histoire ?

De quoi parle ce huitième tome ?

Motivé par l’idée de manger le mythique “fondant de viande de dragon de Tian Shan” et appâté par un gain potentiel dix fois supérieur à la normale, l’équipage du Quin Zaza embarque pour la terrible vallée du diable, le labyrinthe de Tian Shan ! Cependant, l’abatteur de dragons, le Plana Grava, dirigé par le capitaine Coulga et mandaté pour sécuriser une nouvelle route commerciale, pourchasse le même dragon qu’eux ! Mais si Mika chasse pour manger, Coulga, lui, traque pour tuer. Alors, qui, du dragonnier ou de l’abatteur, débusquera sa proie ?

Mon avis :

Encouragé par Mika, le Quin Zaza décide de se lancer à la poursuite du Tian Shan, un dragon dont la réputation n’est plus à faire. Mais pour Mika et Takita, la légende dit que sa viande est des plus fondantes. Bien décidé à le capturer et en faire leur repas (et remporter également la prime), nos dragonniers intrépides se lancent dans cette nouvelle aventure. Sauf que cette fois, leurs ennemis ne seront pas les dragons, mais bien un autre vaisseau, le Plana Grava, un abatteur. Le capitaine Coulga hait les dragons plus que personne d’autre et il sera prêt à tout pour abattre le Tian Shan, y compris mettre la vie de l’équipage du Quin Zaza en danger.

Voilà un nouvel épisode des plus intenses. J’ai eu du mal à me décoller des pages ! Mika et Takita, comme à leur habitude, font preuve d’une intrépidité qui n’est pas forcément bien vue par leurs camarades et pour cause. Je n’aimais pas ce Coulga et là, j’avoue que son comportement est largement discutable. Il n’a aucune empathie et il n’est dirigé que par cette haine qu’il voue aux dragons.

J’ai d’ailleurs apprécié ce parallèle entre les dragonniers et l’abatteur. Si chacun œuvre dans un but similaire, tuer des dragons. L’un le fait dans un respect des êtres vivants (la chaine alimentaire, être mangé ou celui qui mange) tandis que l’autre ne cherche que l’extermination pure et simple.  Il y a des moments assez forts dans les derniers chapitres de ce huitième tome et je n’ai pas l’impression que la confrontation entre le Plana Grava et le Quin Zaza soit terminé. Cela promet pour la suite.

Je n’ai pas vu le temps passer avec ce nouveau volume de Drifting Dragons et si l’histoire m’a plu, je n’ai pas été en reste également avec les dessins qui sont toujours à couper le souffle notamment dans les paysages et les scènes d’actions. Pour moi, c’est encore une jolie réussite malgré le fait que nous n’ayons que des tranches de vie de l’équipage du Quin Zaza et non une intrigue qui se suit au fil tomes.

Dessins et Mise en pages - 89%
L'histoire - 82%
Les personnages - 82%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 80%
L'intérêt des lecteurs - 85%

84%

Très bien

Malgré l’absence d’une intrigue complexe, j’ai aimé ce nouveau tome qui confronte les dragonniers du Quin Zaza au Plana Grava. L’abatteur bien décidé à leur couper l’herbe sous le pied. Un très bon volume plaisant à lire.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :