Avis Mangas : Bakemonogatari T11 et The Witch and the Beast T02

Cet après-midi, je vous embarque avec moi pour une excursion dans le fantastique et plus particulièrement avec des sorcières pas très sympathiques et des vampires sexy, mais loin d’être gentils également. Enfin, si on ne compte pas ce cher Araragi.

Deux lectures mangas que j’ai fortement apprécié que ce soit pour leurs dessins (bon, concernant Oh ! Great, on ne présente plus son travail) ou bien pour leurs intrigues.

Je commence avec le onzième tome de Bakemonogatari de Oh ! Great et NisiOisiN

Résumé de ce 11e tome qui contient forcément des spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents :

Après avoir vaincu Dramaturgy au terme d’un combat aussi musclé qu’émouvant et récupéré le bras droit de Kiss-Shot, Koyomi se prépare à affronter un adversaire plus dangereux encore : Episode, le dhampire. Épaulé d’une Kiss-Shot revigorée par sa victoire et d’une Hanekawa déterminée à l’aider, le jeune familier se rend sur le terrain pour tenter de récupérer le bras gauche de sa maîtresse. Mais rien n’aurait pu le préparer à la catastrophe qui va se jouer…

Mon avis :

Je suis toujours ébahie en voyant les couvertures de toute beauté que nous offre le style si sexy de Oh ! Great. Alors certes, il fait de superbes nanas, mais les hommes ne sont pas en restes pour autant (au plus grand plaisir des fangirls ^^). Enfin bon… concernant l’intrigue, on peut dire que ça bouge et pas qu’un peu ! On sent, depuis qu’Araragi a fini de raconter son histoire, que nous arrivons à un nouveau tournant. Moins psychologue avec plus d’action et quelques rebondissements intéressants.

Tandis que notre héros sans peur fait tout pour récupérer les membres manquants de Kiss-Shot, Hanekawa est bien décidé à offrir son aide au jeune homme. De fait, il l’a tout le temps dans les pattes. Ce qui n’est pas forcément évident quand un nouvel ennemi apparait, bien décidé à l’affronter. 

Les enjeux sont toujours les mêmes sauf que cette fois, Araragi se bat contre Episode, un demi-vampire, plutôt beau gosse qui hait les vampires et aimerait les éradiquer tous. Dans ce volume, on en apprend plus sur ce personnage qui est très dangereux (et parfois un peu ridicule aussi).

Comme d’habitude, on enchaîne les scènes sexy, quelques gags en dessous de la ceinture (rappelons tout de même que notre héros est un brin obsédé des filles) et tout un tas de scènes d’actions que je trouve démentiel (enfin personnellement, le style de Oh ! Great ne cesse de me scotcher sur mon canapé).

Indéniablement, nous avons embrayé avec la vitesse supérieure dans ce manga et… la fin m’a fait littéralement criser parce que je ne m’y attendais pas du tout.

Bref, j’aime toujours autant l’histoire, les dessins… j’ai hâte d’avoir le prochain tome entre les mains, ça, c’est sur !

Ma note : 8/10


J’ai enchaîné ensuite avec un autre seinen, dans le même genre, mais un style plus brutal, avec des dessins plus tranchants, moins sexy. Cela dit, l’intrigue ne cesse de me surprendre (et de me tenir en haleine). Je parle bien sûr du second tome de The Witch and the Beast de Kousuke Satake.

De quoi parle ce second volume ?

La ville de Haiden est secouée par une série de tueries qu’une sorcière semble perpétuer  par frivolité, au point que les journaux surnomment  cette affaire “le jeu de la sorcière”. Un jour, le commissariat  central reçoit un préavis de massacre, comme pour  ridiculiser l’incapacité de la police à mettre un terme  à ces violences répétées. Pour Guido et Ashaf, dépêchés  spécialement pour résoudre l’affaire, c’est une véritable  déclaration de guerre ! Parviendront-ils à arrêter la folie  meurtrière de cette sorcière d’une effroyable cruauté ?

Mon avis :

Nous reprenons là où nous avait laissés la fin du premier tome avec nos héros qui viennent en aide à la police dans une chasse aux sorcières sanglantes. J’ai bien aimé cette suite et fin de ce chapitre même s’il y a un côté un peu amer dans son dénouement.

Par contre, ce qui m’a vraiment plu dans ce nouveau tome, c’est l’épisode suivant. Cette fois, exit nos héros, Guido et Ashaf, on suit une nécromancienne et son acolyte (de l’ordre de l’Écho Noir) qui vont enquêter suite à des disparitions de cadavres qui sont réanimés, mais qui sont devenus incontrôlables.

Cette intrigue m’a happée du début à la fin. Je l’ai trouvé passionnante à suivre avec une nécromancienne faisant de la magie, et qui est des plus énigmatique. Tout comme son compagnon. Alors certes, nous avons le dénouement dans ce tome-ci et quel dénouement. Cela laisse de belles ouvertures pour la suite. 

Vous l’avez compris, j’ai énormément apprécié cette suite que je trouve meilleure que le premier tome. Même si pour l’instant nous n’avons que des épisodes one shot et que la ligne conductrice du récit reste nébuleuse (aider Guido à lever la malédiction qui pèse sur elle ?). Quant aux dessins, qu’en dire ? Je les trouve superbes. Ils vont bien avec ce type d’histoire et la dynamique dans les scènes d’actions est très bien maitrisée.

Bref, The Witch and the Beast est une série à suivre et surveiller si vous voulez mon avis.

Ma note : 8/10

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :