LES CHRONIQUES DE MANGAMANGAS, WEBTOONS & BDSHONEN

Hitman, les coulisses du manga T06 de Kouji Seo

Me revoilà avec un nouvel avis et pas des moindres. Parce que pour l’instant et à ce jour, c’est sans doute le tome que je préfère le plus de la série de Kouji Seo. Sans doute parce que la thématique du deuil m’a particulièrement touchée et puis parce que j’ai aimé les réflexions des personnages autour de ce thème.

De quoi parle ce sixième tome ?

Takanashi est l’auteure qui va avoir la chance de réaliser un manga sur les “Blue Wells”, un jeune groupe de rock qui cartonne depuis quelques mois… Malgré l’enthousiasme et le talent prometteur de la jeune mangaka, Kenzaki est taraudé par le doute car avec sa série déjà en cours, il a peur que son jeune poulain n’explose en plein vol. Notre duo est également confronté à un autre dilemme. Le leader du groupe, Haruna, ne souhaite pas que l’on évoque le drame tout à fait particulier et pourtant fondateur de leur histoire…

Mon avis :

Ce tome a une résonnance en moi assez particulière. En plus de continuer à nous tenir en haleine avec Takanashi qui est bien décidée à devenir la meilleure mangaka de sa génération, nous découvrons d’autres ouvertures. Kenzaki, aussi enthousiaste que la jeune femme, va être confronté à des choix cruciaux s’il ne veut pas que Takanashi se retrouve avec un burn-out à vouloir être sur tous les fronts. Car oui, ce milieu est dur et cruel pour les mangakas qui se voient et s’imposent des horaires de travail qui frise la folie. La plupart tombent bien souvent en dépression ou malade.

J’ai aimé que cela soit évoqué, car ce fait semble inhérent à ce métier. Un métier compliqué où l’on ne compte absolument pas ses heures.

Ensuite, il y a cette histoire en préparation sur le groupe des Blue Wells. Alors j’avais un doute dans le précédent tome, mais ça a été confirmé ici. Il s’agit bien du groupe du manga Fûka. Je ne l’ai pas lu, mais je ne vous cache pas qu’après avoir dévoré ce tome de Hitman, j’ai très envie de le faire même si je sens que ça va être dur. Pourquoi ? Parce que Kenzaki et Takanashi aimeraient parler de leur histoire depuis ses fondations dans le manga en préparation or, le leader Haruna est contre. Parce qu’il ne veut pas évoquer le décès de Fûka, l’un des membres fondateurs du groupe qui alors s’appelait autrement.

Pour tenter de comprendre pourquoi ce refus, Kenzaki va organiser une rencontre avec les parents de Fûka (qui sont également les héros d’une autre série, mais qui n’est plus édité par Pika). J’ai trouvé que toutes ces parties sonnaient juste et vraie. J’ai compris l’enthousiasme des parents puis leur refus également d’évoquer la mort de leur fille. Et ce, pour des raisons que je ne dévoilerais pas ici. En parallèle, on revient également sur le décès de la mère de Takanashi et sa relation conflictuelle avec son père. Des moments forts et importants.

Bref, tout ça m’a beaucoup émue. Et pour finir sur une note plus légère, la romance avance enfin un peu. Je vous le disais plus haut, ce tome est à mes yeux le meilleur et sans doute pour des raisons personnelles, mais il m’a touché. C’est pourquoi c’est un joli coup de cœur.

Dessins et Mise en pages - 92%
L'histoire - 92%
Les personnages - 92%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 92%
L'intérêt des lecteurs - 100%

94%

Coup de cœur ❤

Ce 6e tome est un coup de cœur pour moi, et ce pour différentes raisons. Je trouve qu’on avance bien et la romance se dévoile encore un peu plus. Bref. Un excellent tome à mes yeux.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

4 Commentaires

  1. Je trouve ton point de vue très personnel sur la question très intéressant. Je lis Fuka, même si je n’ai pas tout lu encore, mais cet événement arrive assez tôt dans la série. J’ai plutôt vu cet élément par le prisme de la mise en abyme du travail de Seo, mais je trouve aussi la question autour du deuil très intéressant.
    Du coup, l’éclairage que tu donne sur cet aspect m’a beaucoup intéressé et touché.

    1. J’admets que mon ressenti est vraiment personnel et que d’autres lecteur.rice.s peuvent passer complètement à côté de ça.
      Mais du coup, je trouve bien aussi que Seo mette ma thématique du deuil en avant.

      C’est intéressant de voir comment un artiste peut traiter le deuil et ce qui l’entoure. Voir comment on peut l’amener auprès du public, des lecteur.rice.s…

      Fûka, je suis vraiment très tentée du coup, mais pas que pour ça. Parce qu’au final je découvre Seo grâce à Hitman et j’aime la manière dont il traite ses intrigues et travaille ses personnages… Bref, encore une série à mettre dans ma longue liste.

      Merci beaucoup 🙏

      1. Je l’ai écrit dans mon article qui va paraitre demain, mais entre Hitman, Fuka et Hald & Half, c’est vraiment une thématique récurrente chez lui le deuil, et on peut clairement se demander s’il n’est pas confronté de façon très intime à la question.
        Si tu n’as pas encore lu Half & Half, je trouve cette série en deux tomes vraiment belle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :