LES CHRONIQUES DE MANGAMANGAS, WEBTOONS & BDSEINEN

L’Eden des Sorcières T1 de Yumeji

Voilà un titre qui m’a fait envie dès la présentation de sa couverture par les éditions Ki-oon. Un manga qui fleure bon la fable écologique et ce pour mon plus grand bonheur, je ne vais pas vous mentir.

Résumé de ce premier tome :

Dans un monde abandonné par la nature, les sorcières sont le seul espoir de l’humanité !

Autrefois, plantes et animaux vivaient en harmonie… jusqu’à l’arrivée de l’homme. Incapable de coexister avec les autres espèces, il les a détruites sans remords. Faune et flore ont alors décidé de fuir et de se cacher… Voilà des centaines d’années que le monde n’est plus qu’une vaste étendue désolée. Pourtant, il existe encore de rares enclos de verdure : ce sont les repaires secrets des sorcières, ces femmes d’exception sensibles à l’appel des plantes. Rendues responsables de leur disparition, elles sont la cible de la haine des humains…

Pilly a grandi dans un de ces sanctuaires. Élevée par la puissante Toura, elle tente de développer ses pouvoirs… sans succès ! Pour l’encourager, la vieille femme lui offre une graine qui doit la mener un jour vers l’Éden, un jardin verdoyant réservé à l’élite de leur communauté. La jeune apprentie n’a aucune envie de partir et préférerait passer sa vie à l’abri des regards. Mais son monde s’écroule le jour où des hommes en armes s’introduisent dans sa cachette ! Face à la violence des envahisseurs, tout semble perdu… quand soudain la graine de Pilly donne naissance à un énorme loup, mi-animal mi-végétal ! Serait-il le guide vers la terre des élues ?

Mon avis :

J’attendais ce manga avec impatience et je ne regrette pas sa lecture, bien au contraire. J’ai adoré me plonger dans cette histoire et faire la connaissance de Pilly, une jeune sorcière bien trop naïve pour son propre bien qui ne sait pas encore comment gérer ses dons.

Dans cet univers sombre et hostile, les sorcières sont les seules capables de faire prospérer la nature et faire pousser fleurs et plantes. Mais la curiosité de Pilly et l’envie de protéger celle qui s’occupe d’elle depuis qu’elle est enfant vont faire que la jeune fille va tomber sur les mauvaises personnes. Parce que malgré leurs dons, les sorcières sont tenues responsables du manque de végétation et donc chassées puis tuées.

Et voilà notre héroïne livrée à elle-même et qui va devoir partir à la recherche de l’Eden des sorcières accompagnées d’un loup, Oak, mi-animal et mi-végétal. Ce voyage est une quête initiatique comme tant d’autres dans laquelle Pilly grandira au fur et à mesure de ses rencontres bonnes ou malveillantes. Mais la jeune fille s’est faite un ennemi qui fera tout pour mettre la main sur elle.

Ce premier tome pose donc les bases d’une histoire qui risque d’être fort passionnante à suivre le tout servi par un graphisme soigné et délicat. Ce que je peux en dire, c’est que j’ai beaucoup aimé et que je suis d’ores et déjà impatiente de découvrir la suite, voire ou Pilly et Oak vont nous emmener.

L’Eden des Sorcières nous promet un beau voyage au sein d’un monde aussi merveilleux que dangereux, une sorte de fable poétique mettant la nature au centre même d’une quête qui pourrait s’avérer déterminante pour l’avenir de l’humanité.

En bref. J’ai beaucoup aimé et je serai au rendez-vous avec sa suite.

L'Eden des Sorcières T1 de Yumegi

9.1

Dessins et mise en pages

9.0/10

L'histoire

9.0/10

Les personnages

9.0/10

L'ambiance

9.2/10

Mon intérêt

9.5/10

Les plus :

  • Les dessins sublimes
  • L'histoire et la quête de l'héroïne

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

6 Commentaires

  1. J’ai aussi apprécié cette mise en bouche façon vieux livre de contes. Ça m’a fait penser à plusieurs titres que j’apprécie comme To your eternity ou Nausicaa.
    J’ai hâte de poursuivre 😁

    1. Ça m’a fait penser à plusieurs titres que j’apprécie comme To your eternity ou Nausicaa.

      Exactement ! Au niveau des dessins et de cette idée buco-écologique. J’ai hâte quant à la suite, voir où la quête de l’héroïne va nous mener 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :