Bigbang ImaginaireFANTASY & IMAGINAIRELES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRES

Les Faucons de Raverra T02 et T03 de Melissa Caruso

Comme vous l’avez remarqué, je suis moins présente sur le blog, car je suis en plein dans l’écriture de mon troisième roman. Cela dit, cela ne m’empêche pas de lire, bien au contraire. Et dernièrement, j’ai lu les deux derniers tomes de la trilogie des Faucons de Raverra qui pour moi est un gros coup de cœur. Sans doute la fin me laisse-t-elle sur ma faim concernant l’aspect « romance » du récit, mais… tout à fait entre nous c’est du pinaillage de ma part, car toute l’histoire, les protagonistes et l’univers sont magnifiquement mis en scène. Un vrai régal pour qui aime l’aspect politique en fantasy avec une héroïne qui monte en assurance.

Avant que vous n’alliez plus loin, je rappelle que mes deux avis peuvent et d’ailleurs, contiennent des spoilers si vous n’avez pas lu le tome 1.

Résumé du tome 2 :

À la frontière raverraine, le Vaskandar se prépare à la guerre. Mais avant de déclencher les hostilités, les dix-sept Hauts Ensorceleurs ont convenu de se réunir pour un Conclave où chacun devra prendre position sur la question. Amalia Cornaro sait que cet événement sera sa seule chance d’étouffer les flammes menaçantes des affrontements, et elle est prête à tous les sacrifices pour sauver Raverra de la destruction.

Amalia et sa sorcière du feu Zaira devront alors s’aventurer au-delà des lignes ennemies et user de toutes leurs ressources d’intelligence et de ruse pour parvenir à détourner le Vaskandar de ses sombres projets.

Si elles échouent, ce sera au tour du feu et de l’acier de parler…

Mon avis :

Cette suite est franchement à la hauteur du premier tome. Je dirais même que je l’ai trouvé meilleure. Amalia n’en a pas fini de prouver sa valeur tant sur la scène politique que sur tout le reste. La jeune fille, amoureuse du beau capitaine Verdi va devoir museler ses sentiments pour s’intéresser, et s’inquiéter pour l’avenir de Raverra de plus en plus incertain. Et pour cause, le Vaskandar semble bien décidé à provoquer une guerre avec son pays. Dans une atmosphère lourde de tension, Amalia va faire la connaissance de Kathe, un Haut Ensorceleur intrigant qui va vite se révéler être un allié de taille. Mais là encore, notre héroïne sait bien que les apparences sont souvent trompeuses et qu’il faut se méfier, même de ceux que l’on considère comme des amis. De fait, elle prendra la cour que lui fait l’homme avec des pincettes et beaucoup de précautions.

À côté de cela, sa relation avec Zaira continue d’avancer sur le bon chemin et je dois dire que j’ai beaucoup aimé leur duo. Quant au capitaine Verdi, Marcello, si je le trouve sympathique, il faut dire qu’il est quand même parfois un peu mou du genou. Enfin, c’est mon avis.

Les intrigues politiques, les conflits de pouvoirs et l’ascension d’Amalia m’ont véritablement captivée du début à la fin. Dire que dans le premier tome, elle n’aspirait qu’à une vie simple loin des jeux de pouvoir auxquelles sa mère, la puissante Contessa se livre chaque jour. Et pourtant, elle est bien partie pour marcher sur ses pas. Et que dire de l’univers général ? Je le trouve très riche et très bien décrit, on en apprend toujours plus dessus, avec les Haut Ensorceleurs qui sont un mélange de fées et de dieux avec leurs rites et leur magie que je trouve fascinant. On retrouve également l’horrible Ruven, l’ensorceleur de chair et on fait également la connaissance de son père, un magicien peu commode. Amalia et Zaira vont devoir être fortes pour les affronter ces deux-là, c’est moi qui vous le dit.

Bref. Ce deuxième tome est un petit bijou que j’ai dégusté avec grand plaisir. Je n’ai pas pu le lâcher et pour vous dire, j’ai vite enchaîné avec le tome 3. Décidément, la plume de Melissa Caruso, ses idées ainsi que ses intrigues sont magnifiquement bien orchestrées. Je me suis régalée !

Résumé du tome 3 :

Alors que la neige tient à distance les armées conquérantes du seigneur Ruven, dame Amalia Cornaro et la sorcière du feu Zaira tentent de changer le sort des mages de l’Empire raverrain, s’attirant l’inimitié des puissants prêts à tout pour garder le contrôle de la magie. Mais durant la plus grande mascarade de la Cité Sérénissime, Ruven frappe au cœur même de l’Empire –  une attaque dévastatrice visant ce qu’Amalia a de plus cher. Pour avoir une chance de le vaincre, Amalia et Zaira devront affronter leurs pires cauchemars, révéler leurs plus noirs secrets et libérer le feu le plus destructeur de la sorcière…

Mon avis :

Attention spoilers !

Ce qu’Amalia avait craint est sur le point de survenir. La guerre entre Raverra et le Vaskandar est devenue inévitable et déjà, les troupes de Ruven sont à l’œuvre. Il y aurait bien un moyen de l’éviter, mais Amalia ne fait absolument pas confiance à ce magicien cruel. Et puis, il semblerait qu’un espion, voire un traitre soit parmi eux. Et s’il n’y avait que cela puisque le pauvre capitaine s’est fait capturé par l’ennemi ! Amalia loin de se laisser aller est sur le pied de guerre. Beaucoup de choses ont changé à Raverra après l’assassinat du Doge et c’est la Contessa qui le remplace dorénavant donnant ainsi sa place au conseil à sa fille.

Voilà tout ce qu’Amalia n’avait pas voulu être est aujourd’hui arrivé. Pourtant, elle accepte sa destinée de bonne grâce. Mais a-t-elle vraiment le choix ? Ce que je peux vous dire c’est que notre héroïne s’est métamorphosée et ici l’amour n’a pas vraiment sa place. La jeune femme ne le sait que trop bien et fera des choix politiques et mettra une muselière sur ses sentiments quitte à blesser ceux qu’elle aime. Dans le tome 2, un début de triangle amoureux s’était amorcé entre le capitaine, le Haut Ensorceleur Kathe et elle. L’un était l’amour pur, le second l’amour de raison. Malgré tout, Kathe est loin de laisser Amalia indifférente. On sent que leur relation va prendre un nouveau tournant quand Amalia sera, une nouvelle foi, victime du poison qui coule en elle et tout cela par la faute de Marcello qui est manipulé par Ruven. Un coup de déjà vue dont j’ai été moins sensible même si cette fois, c’est Kathe qui va tout faire pour la sauver avec Zaira.

Amalia, avec sa sorcière de feu, elles vont vivre plus d’aventures qu’il n’en faut pour une personne et l’avenir de plusieurs royaumes est dorénavant entre leur main. 

Dans l’ensemble, j’ai adoré ma lecture. J’ai aimé les différentes thématiques que ce soit sur les relations amoureuses des personnages secondaires, et leur identité sexuelle. La manière dont Melissa Caruso les aborde est naturelle, elle n’en fait pas trois tonnes et ça coule de source. Ainsi notre Zaira est folle amoureuse d’une autre jeune femme, Terika, qui comme elle possède un pouvoir latent. Et l’un des gardes de cœur de Kathe est non binaire. Peut-être la seule chose qui m’a un peu bloquée était l’emploi du « iel » parce que je n’y suis pas habituée et que du coup, ça me coupait dans ma lecture. Mais ce n’est qu’un détail vraiment personnel et minime.

Ce troisième tome monte crescendo jusqu’à une fin que j’avais longuement espérée et attendue. Cependant, comme je le disais dans mon introduction, concernant le choix amoureux d’Amalia je suis déçue (oui, je suis une indécrottable romantique). Déçue parce que je m’attendais à ce que son choix soit franc avec l’un ou l’autre et ce n’est pas le cas. J’avoue, moi j’ai eu un coup de cœur pour Kathe même si Marcello (le capitaine Verdi est trognon).

Bref. Si vous aimez les belles histoires de fantasy, épique et pleine de rebondissements en pagailles, je vous conseille de lire Les Faucons de Raverra. Cette histoire est une réussite que je relirai avec plaisir..

Les Faucons de Raverra T02 et T03 de Melissa Caruso

9.2

La plume de l'autrice

8.9/10

L'histoire

9.1/10

Les personnages

9.5/10

L'ambiance

9.5/10

Mon intérêt

9.2/10

Les plus :

  • La plume de Melissa Caruso
  • La tension qui monte
  • L'évolution d'Amalia Cornaro
  • Le Haut Ensorceleur Kathe
  • Les thématiques

Les moins :

  • Le choix amoureux d'Amalia que j'aurais aimé voir tourné autrement

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :