BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASEINEN

Les Racailles de l’Autre Monde de Hiromasa Okujima

  • ASIN :B08NDVHYD7
  • Éditeur : Ki-oon
  • Date de sortie : 1 avril 2021
  • Prix éditeur : 7,90 €
  • Broché : 158 pages
  • ISBN-13 : 979-1032708446

Son résumé :

Quand le Dieu du Mal menace… les racailles débarquent à la rescousse !

Dans un lycée technologique de la banlieue de Tokyo, Shinichi et ses comparses Ryuji, Masamune et Shiro règnent en maîtres après avoir terrassé les unes après les autres toutes les bandes de la région ! Mais pour l’imbattable Shinichi, cette victoire est trop facile. Que faire à présent qu’il a atteint son objectif ? Se battre, c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour apaiser sa frustration à l’idée de devoir reprendre les rênes de la petite usine familiale…

Alors qu’il désespère de trouver un voyou à sa hauteur, il est brusquement propulsé avec ses amis dans un monde de fantasy ! Ses poings ne suffisent plus face à la créature maléfique qui apparaît devant lui… Qu’à cela ne tienne, il dégaine la tronçonneuse ! Pour la villageoise qu’il a sauvée, pas de doute, lui et ses amis sont les princes de la prophétie, destinés à vaincre le Dieu du Mal ! Shinichi est aux anges : il tient enfin un adversaire digne de lui !

Mon avis :

Le dessin de couverture et le titre m’ont tout de suite fait penser à un vieux manga que j’avais adoré : Racaille Blues (pour celles et ceux qui connaissent). Mais je vous rassure la ressemblance s’arrête là. Ici nous avons affaire à une bande de jeunes lycéens rois de la castagne qui vont se retrouver plongés dans un monde parallèle.

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’impression qu’en ce moment le genre Isekai a le vent en poupe ! De fait, j’étais quand même curieuse de voir ce que ce énième titre allait donner. De prime abord, le style du mangaka fait plutôt « old school » à mes yeux. C’est vrai que le thème des mauvais garçons est moins tendance ces dernières années. Et puis le graphisme comporte quelques ratés (problème de perspective ?) surtout sur le personnage d’une fillette qui apparait avec une tête disproportionnée par rapport au corps et c’est récurrent sur ce perso. Et dans l’ensemble je trouve que ça manque de fluidité.

Pour ce qui est de l’histoire, l’auteur joue avec humour sur les différences que nos jeunes antihéros vont découvrir entre ce monde et le leur. Ainsi ils ont été transportés avec leur lycée, mais sans personne à l’intérieur. Le récit met également en évidence leurs compétences comme avec en jeu de rôle ou encore avec les jeux vidéo. D’ailleurs c’est simple, ils prennent tout cela pour un jeu et ne s’inquiètent pas trop de ce qui leur arrive ni des répercussions que ça pourrait avoir sur le long terme.

D’un point de vue générale, je dirais que la mise en place est assez « light » pour laisser place à plus d’action et de baston. Ainsi ils affronteront des orcs, mais également des chevaux humanoïdes. Le mangaka semble prendre un malin plaisir à détricoter également les légendes. Ainsi nos racailles vont tenter de récupérer une épée légendaire, celle de l’élu, fichée dans un rocher…

Voilà un début sympathique et drôle sans être transcendant non plus. J’ai passé un chouette moment et je reste curieuse quant à la suite.

Lire un extrait du manga (cliquez sur l’image)

Les Racailles de l’Autre Monde de Hiromasa Okujima

7,90€
8

Dessins et Mise en pages

8.2/10

L'histoire

7.9/10

Les personnages

7.5/10

L'ambiance

8.2/10

Mon intérêt

8.0/10

Les plus :

  • L'humour omniprésent
  • Les légendes occidentales revues et prises en dérision

Les moins :

  • Un début un peu trop léger niveau scénario

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :