BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASEINEN

Yawara T04 de Naoki Urasawa

  • Éditeur : KANA
  • Date de sortie : 23 avril 2021
  • Prix éditeur : 15 €
  • Broché : 290 pages
  • ISBN-10 : 2 505 086 508
  • ISBN-13 : 978-2505086505

Son résumé :

Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline.

Il a été annoncé que les JO de Barcelone accueilleraient enfin la discipline féminine dans la compétition. Jigorô rêve donc de faire de sa petite-fille la première championne olympique féminine de judo. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d’amour, d’idol… Bref, elle n’aspire qu’à une vie d’adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c’est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d’oublier…!

Mon avis :

Yawara est en passe de devenir une lecture doudou pour moi. C’est toujours un plaisir de suivre notre héroïne qui veut avoir une vie normale, mais qui se retrouve pourtant à tester ses compétences en judo dans différentes compétitions. Et ce, au grand bonheur de son grand-père ! Mais Yawara ne perd pas son objectif de vue : intégrer l’université de son choix qui n’est pas celle exigée par son grand-père.

Si le judo est toujours omniprésent dans l’histoire, ce tome prend un tournant plus léger et qui surfe bon avec la comédie romantique plus traditionnelle de l’époque. Je dis « époque », car ici, on voit bien que le manga « date » ne serait-ce qu’avec les mentions sur l’Allemagne encore divisée. Yawara va faire des promesses qu’elle va devoir tenir même si ça rajoute des obstacles à son but premier.

Inexorablement, la jeune fille est ramenée à cet art martial qu’elle tente de fuir obstinément depuis le tout début de l’histoire. Et si vouloir être une fille normale et une championne de judo n’était pas si incompatible que ça ?

À côté de ça, il y a également un aspect plus romantique avec le béguin de Yawara qui montre que notre héroïne reste une jeune fille naïve (et parfois agaçante) avec un côté très enfantin. La pauvre est tombée amoureuse du mauvais cheval, si je puis dire. Et puis de nouveaux personnages continuent de faire leur apparition pour donner un peu plus de piquant à l’histoire.

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment avec cette suite. C’est une série que je suis ravie de découvrir. Parce que même si elle date, j’aime son côté old school et désuet qui me renvoie à une époque qui me parait bien moins compliquée que celle d’aujourd’hui.

Yawara T04 de Naoki Urasawa

15€
8.6

Dessins et Mise en pages

8.0/10

L'histoire

8.5/10

Les personnages

8.5/10

L'ambiance

8.9/10

Mon intérêt

8.9/10

Les plus :

  • L'histoire toujours aussi passionnante
  • Le côté "vieillot" d'un autre temps
  • L'humour omniprésent

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :