LES CHRONIQUES DE MANGAMANGAS, WEBTOONS & BDSHOJO

Magic Knight Rayearth T02 de Clamp

  • Éditeur : Pika
  • Date de sortie : 17 février 2021
  • Prix éditeur : 8,20 €
  • Poche : 224 pages
  • ISBN-10 : 2 811 659 560
  • ISBN-13 : 978-2811659561

Son résumé :

Après avoir battu Alcyone, Hikaru, Umi et Fû rencontrent Presea sur le conseil de Clef. L’armurière les charge d’aller à la source Eterna pour récupérer de l’escudo, un minerai essentiel à la confection de leurs armes. Mais bien qu’elles soient accompagnées par Mokona, le chemin est périlleux, et elles, encore bien inexpérimentées…

Mon avis :

Dans cette suite, nos trois amies continuent leur quête pour sauver Céphiro et la princesse Émeraude prisonnière du terrible et charismatique Zagato. Les Magic Knight vont, au cours de leur périple, rencontrer tout un panel de personnages et ce tome 2 commence avec Ferio (un de mes chouchous, je tiens à le dire).

Le jeune homme dont on ne sait pas grand-chose (à ce stade de l’histoire), va venir en aide des Magic Knight et, l’air de rien, il va se rapprocher de Fû.

Entre actions, combats et rebondissements, ce deuxième volume nous en met plein les mirettes. Je dois admettre que c’est une des périodes du studio Clamp que j’aime le plus (notamment sur l’aspect graphique même si ce n’est pas forcément le titre le plus abouti). Magic Knight Rayearth est un manga isekai/fantasy avec ses codes et il a également un côté shôjo (très féminin) tout en donnant la part belle aux scènes de combats.

Le style des Clamp dans cette œuvre est loin d’être épuré. Au contraire, c’est très graphique et lors des invocations magiques, les mises en scène sont (à mon goût) des plus spectaculaires et c’est que j’apprécie le plus dans cette œuvre. Oui, on en a plein les yeux.

Et si l’histoire en elle-même est simple et classique comme pas possible, elle possède tout de même sa propre patte. On appréciera également l’humour omniprésent qui fait dédramatiser des situations qui sont parfois limites. La bestiole qui ressemble à un mélange de lapin et de mochi, le fameux Mokona « Pû Pû Pû » n’y est pas pour rien.

Bref, je me suis régalée avec ce petit retour en arrière. Même après vingt ans, j’aime toujours autant. Magic Knight Rayearth est à mon sens une valeur sûre du manga !

Magic Knight Rayearth T02 de Clamp

8,20€
8.6

Dessins et Mise en pages

8.9/10

L'intrigue

8.0/10

Les personnages

8.0/10

Ambiance du récit

8.9/10

Mon intérêt

9.2/10

Les plus :

  • Les dessins du studio Clamp
  • L'histoire fantasy qui avance bien
  • Nos trois héroïnes

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :