Beastars T09 à T13 de Paru Itagaki

Cette série de manga est juste génialissime! Là où des récits commencent à peiner et à tirer en longueur, la force de Beastars est de savoir se renouveler en apportant de nouvelles thématiques des plus passionnantes à suivre.

Je dois dire que si j’ai attendu une semaine après avoir lu le tome 9, j’ai lu la suite du 10 au 13 en une soirée et j’ai regretté de ne pas avoir le tome 14 sous la main.

Je vais me répéter, mais je m’en moque : cette série est trop bien ! Et je suis très, très fan de Legoshi ! Ce loup a plus d’un tour dans son sac et surtout c’est un héros complexe et très bien travaillé. On pense le connaitre et finalement, on est loin d’avoir tout compris en lui. J’avoue, il y a un truc le concernant qui m’a chamboulée. Un autre protagoniste que j’aime c’est Louis. Je trouve qu’il apporte une certaine complémentarité à Legoshi.

Bon, je vais essayer de vous résumer mes appréciations sur chaque tome (sinon je risque d’écrire un roman).

Beastars T09

Pour interrompre sa scolarité, Louis doit obtenir l’accord de son père adoptif. Étrangement, l’homme d’affaires ne lui fait pas obstacle et se contente de modifier un peu les termes du document… Le jeune cerf peut donc prendre la tête du terrible gang des Lions, tournant le dos au monde dans lequel il a vécu pendant des années.

De son côté, Legoshi se rend compte au cours d’un duel amical qu’il n’a plus aucune puissance dans les mâchoires ! C’est qu’il a cessé de se battre comme un carnivore, avec ses crocs, pour concentrer sa force dans ses pattes. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’assassin de Tem soit débusqué… et peut-être que le loup aura une chance de l’emporter, à présent !

Cette suite va enfin nous apporter le nom de l’assassin de Tem ! Si ! Vous avez bien lu ! Je ne vous dis pas de qui il s’agit pour ne pas vous spoiler, mais vraiment, je ne m’y attendais pas.

Ce neuvième tome est prenant du début à la fin. Là encore, on en apprend un peu plus (grâce à Jack) sur le passé de Legoshi et notamment sur sa mère. Pendant ce temps, June discute avec Haru et essaie de comprendre ce que tous trouvent de si extraordinaire à cette petite lapine.

Je dois dire que c’est dur de faire un avis sans révéler ce qu’il se passe, sachez juste que comme pour les volumes précédents, ce tome est une tuerie !

Les dessins restent agréables, j’aime beaucoup le style de Paru Itagaki qui reste constant au fil des tomes.

Beastars T10

Qui est l’assassin du club de théâtre ? Legoshi le sait, à présent ! Malheureusement pour lui, il n’est pas près de l’arrêter pour autant, car la puissance du meurtrier est sans commune mesure avec celle d’un loup… surtout végétarien.

Et ce n’est pas son seul problème… En s’entraînant aux abords du marché noir, il est stoppé par le gang des Lions, qui le prend pour un espion. S’il est ravi de revoir Louis en bonne santé, le découvrir à la tête d’une organisation criminelle est moins réjouissant… Désormais, le jeune justicier a un second objectif : faire revenir son ami à Cherryton !

Legoshi s’est fait un nouvel allié en la personne de Pina, un mouflon de Dall. Au départ c’était un personnage que je n’aimais pas trop. Trop prétentieux. Il a un petit air de Louis (dont il rêve de prendre la place) sans égaler sa prestance. Toutefois, il va se révéler intéressant aux côtés de Legoshi.

Maintenant que notre loup préféré connait l’identité du tueur de Tem, il va tout mettre en œuvre pour le confronter. Pour cela, il n’hésitera pas à se mettre en danger. Malheureusement son adversaire est loin de se laisser faire et cela finira par un affrontement sanglant qui aura le lieu le 31 décembre.

En parallèle on continue de découvrir la nouvelle vie de Louis chez les Lions et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne chôme pas. Louis est un autre des protagonistes que j’aime beaucoup, il reste constant, quoi qu’il se passe.

Dans ce dixième tome, c’est aussi l’occasion d’avoir un chapitre sur Gohin, le panda docteur qui soigne les carnivores de leur addiction à la viande. J’ai beaucoup aimé ce bout de vie. Cela montre la richesse de l’univers de la mangaka et cela prouve à quel point elle a travaillé ces personnages.

Je n’en ai pas parlé avant, mais on retrouve le marché noir et ce qu’il s’y trafique. Rien de bien réjouissant avec des choses assez sordides et que Louis gouverne du mieux qu’il peut.

Plus les tomes défilent plus l’univers s’enrichit, devient fouillé et indéniablement, le monde de Beastars n’a rien d’utopique et est une belle allégorie du nôtre.

Beastars T11

La tension monte au club de théâtre… Depuis que Legoshi sait que — est un assassin, il ne le supporte plus. La situation explose dans les vestiaires, et les deux camarades en viennent aux mains… Le combat est interrompu, mais le loup n’a pas dit son dernier mot : le duel final aura lieu le 31 décembre.

Il ne lui reste plus qu’à convaincre Louis d’y assister… Un déguisement incongru lui permet heureusement d’approcher le cerf ! Plus que trois jours avant la date fatidique… Face à un adversaire aussi redoutable que le sien, Legoshi a-t-il une chance de l’emporter ?

La tension monte facilement de trois crans à ce niveau de l’histoire ! Legoshi va affronter le meurtrier de Tem (vous avez vu, j’ai volontairement enlevé son nom dans le résumé). Notre loup compte sur Louis pour être son témoin, mais Louis a d’autres chats à fouetter et une décision à prendre qui ne sera pas sans conséquence pour son avenir.

Je ne vais pas trop m’attarder sur ce tome, juste une chose : j’ai été soufflée, choquée, j’ai dû vraiment prendre sur moi pour comprendre un acte que va commettre Legoshi. Alors certes, c’est désespéré qu’il le fait, mais quand même.

Ça m’a retournée et j’ai eu du mal après avoir refermé ce volume à me défaire d’un sentiment de déception.

Et je dois dire que c’est là une des forces de la mangaka. Savoir nous offrir des personnages vrais, avec leur qualité et leur défaut, mais qui savent également faire la part des choses et des fois faire des choix que nous n’aurions pas faits à leur place, même par désespoir de cause. Ceci dit, cela ramène à cette question à savoir : sommes-nous conditionnés par nos gênes ?

Bref, encore un tome qui m’a plus et qui a sur me mettre dans des états pas possibles !

Beastars T12

Je ne mets pas le résumé officiel parce que je ne le trouve pas très raccord avec ce tome.

Ce douzième volume, je le vois comme une seconde saison. La première ayant tourné autour du tueur de Tem. L’affaire terminée et classée, les élèves de Cherryton reprennent le cours normal de leur vie. Enfin presque !

Legoshi, suite à ce qu’il s’est passé se retrouve avec un casier et la lettre C qui signifie qu’il a déjà mangé de la viande (pourquoi ? Lisez le manga, vous comprendrez). Il voit son histoire avec Haru s’échapper et comprenant qu’il n’a plus rien à apprendre de Cherryton, il quitte l’institut pour vivre sa vie.

Louis quant à lui, au contraire va réintégrer l’institut et se rapprocher de Juno.

C’est aussi l’occasion pour nous de rencontrer le grand Beastar actuel, Yahya un cheval loin de faire son âge. On voit même un passage de sa jeunesse avec Gosha, un Varan de Komodo qui le lâchera par amour pour une louve. Je ne vous en dis pas plus, mais cette fois l’un des sujets de cette suite est l’amour inter espèce, ses répercussions et les préjugés.

Beastars T13

Pas facile de trouver sa place quand on est un grand carnivore avec un casier judiciaire… Depuis qu’il a goûté à la viande, Legoshi est revenu à la case départ : il n’ose plus approcher les herbi, en particulier la lapine dont il est amoureux ! Heureusement, une discussion avec sa voisine permet à l’adolescent de prendre conscience des dangers de son isolement…

J’ai adoré ce tome. On suit Legoshi dans sa nouvelle vie et si au départ j’appréhendais le fait qu’il ne soit plus à l’institut je dois dire que sa nouvelle situation permet d’élargir les thématiques. Je pense notamment à sa voisine Seven qui est régulièrement victime de brimades parce qu’elle est un mouton et une femme. Je vous l’avais dit, dans ce manga, Paru Itagaki aborde tous les travers de notre société et c’est merveilleusement bien amené !

Depuis que Legoshi a mangé de la viande, il a peur de ne plus pouvoir se contrôler avec les herbivores et il recevra l’aide de Louis bien décidé à lui remuer les puces.

Yahya quant à lui, s’intéresse de très près à notre loup intrépide et la fin de ce tome 13 laisse un goût de trop peu.

Je peux vous le dire, je me suis régalée avec cette suite et ces tomes que j’ai dévorés bien trop vite ! Tout est bien pensé et il y a tellement de révélations et de rebondissements que je n’ai pas vu les pages défiler. Pareil, les thématiques abordées sont bien travaillées et j’aime la manière dont tout est abordé avec intelligence.

Bref. J’ai toujours un gros coup de cœur pour cette série magistrale ! Je vais vite me procurer le tome 14.


🐺 Mes billets sur les volumes précédents volumes sont à retrouver ici ⤵

🐺 Beastars T05 à T08 de Paru Itagaki

🐺 Beastars T01 à T04 de Paru Itagaki

Beastars T09 à T13 de Paru Itagaki

10

Dessins et Mises en Pages

10.0/10

L'histoire

10.0/10

Les personnages

10.0/10

L'intrigue

10.0/10

Mon intérêt

10.0/10

Les plus :

  • Tout est génial dans cette série 💖

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :