LES CHRONIQUES DE MANGAMANGAS, WEBTOONS & BDSHOJO

Sailor Moon Eternal Edition T02 de Naoko Takeuchi

J’avais adoré me replonger dans ce shôjo et sa magnifique réédition. Du coup, j’étais très enthousiaste à (re) découvrir sa suite !

  • Éditeur : Pika
  • Date de sortie : 6 janvier 2021
  • Prix éditeur : 14,90 €
  • Relié : 340 pages
  • ISBN-10 : 2 811 652 132
  • ISBN-13 : 978-2811652135
  • Mon billet sur le Volume 1

Son résumé :

Usagi a rassemblé les trois autres Sailor et fait tout pour contrecarrer les plans du Dark Kingdom, cette organisation maléfique qui vole l’énergie vitale des humains pour ressusciter leur grande souveraine. Bientôt, l’énigmatique Sailor V se joint aux guerrières et se présente comme Princess Serenity, l’héritière du royaume de la lune. Mais est-elle vraiment celle qu’elle prétend être ? Il est temps pour les justicières de retrouver leurs souvenirs afin de lever les derniers mystères sur leur vie antérieure et en savoir enfin plus sur l’identité du beau Tuxedo Mask et ses allégeances…

Mon avis :

Je suis donc retournée dans les années 90 au Japon aux côtés de la pétillante Usagi ! Une héroïne comme on en fait peu ou plus, en fait. Je dois dire que des tempéraments comme le sien manquent. Elle est un peu fofolle, naïve et incroyablement attachante ! J’avais oublié à quel point elle était mise en avant par rapport aux autres Sailor dans l’histoire.

Pour en revenir au récit, nous avions quitté la bande juste au moment où Sailor V faisait son apparition. Moment fort donc ! Effectivement Sailor V serait la fameuse princesse Serenity. Le lecteur n’a pas le temps de digérer la nouvelle et ce que ça implique que… poum, patatras les méchants se réveillent et enlèvent Tuxedo Masqué, qui est Mamoru qui est…

Mais qui est-il (d’où vient-il, cet incroyable r…) justement ? Hormis le beau brun ténébreux de l’histoire ?

Bon j’arrête là avec mes supers spoilers et mes idioties sinon vous allez croire que je suis fatiguée… oups. Logiquement, la plupart d’entre vous doivent connaitre l’intrigue, mais au cas où…

Si j’ai été aux anges de me replonger dans ce manga, j’ai été surprise que tout s’enchaine si vite ! À chaque nouveau chapitre, je poussais des couinements parce que toutes les révélations se bousculaient à la queue leu leu.

J’avais oublié que le manga était comme ça. Si vous découvrez, vous allez vous en prendre plein les mirettes, ça dépote grave. En gros il n’y a aucun temps mort. Mon seul regret, c’est qu’il n’y a aucun suspens non plus. Ou alors, c’est résolu en quelques minutes, le temps d’arriver à un autre chapitre.

Et la fin de ce tome… Là encore, je me suis dit : « Quoi ? Déjà ? » Parce que ça se termine sur le cliffhanger qui pour moi (à l’époque) était très drôle et frisait le coup de génie. Bon, j’étais gamine, alors on me pardonnera.

Les dessins sont toujours aussi magiques ! Sérieux, j’adore tellement, vous n’imaginez pas à quel point. J’ai toujours une petite larme de bonheur en tournant les pages (je n’exagère pas, c’est véridique). Concernant l’histoire, elle n’est certes pas parfaite, mais elle a ce petit quelque chose, cette âme qui la rend si attachante et particulière à mes yeux. Bon sang ! Je l’ai lu il y a plus de 30 ans et pourtant, la magie opère encore, pareille !

Le seul truc un peu bizarre qui m’a fait rire c’est les phrases que les Sailors lancent durant les combats. Je me remets difficilement de l’attaque de Sailor V avec son « fouet de l’amour»…

Bref. J’adore, je suis fan et j’ai déjà hâte d’avoir le troisième tome entre les mains. Pika édition a encore une fois fait du bon boulot sur ce superbe livre-objet (pour dire, mon mari n’est pas fan de l’histoire, mais monsieur les veut dans sa bibliothèque. Sachez qu’il peut toujours courir, ce sont les miens).

Sailor Moon Eternal Edition T02 de Naoko Takeuchi

14,90€
8.5

Dessins et Mise en pages

8.9/10

L'histoire

7.5/10

Les personnages

8.2/10

L'intrigue

8.2/10

Mon intérêt

9.5/10

Les plus :

  • Les dessins de Naoko Takeuchi
  • Le personnage de Usagi (encore et toujours)

Les moins :

  • Parfois les transformations en anglais. Moi j'aime bien le fameux : Par le pouvoir du prisme lunaire. Transforme-moi !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

8 Commentaires

  1. J’ai également beaucoup aimé ce tome très dramatique. Moi ce sont les termes anglais qui me perturbent pour parler du royaume sur la Lune et du Palais du cristal d’argent. Il faudrait que je revoie l’anime de l’époque pour voir quels étaient les termes alors ><

    1. J’en parlais hier soir avec mon mari ! Oui, les termes en anglais me perturbe, tout comme les transformations. Par exemple, le « Prism Power Make Up ». Moi j’aimais bien le « Par le pouvoir du prisme lunaire, transforme-moi ! »
      Sans doute Pika a-t-il préféré conserver les noms tels qu’ils apparaissent en VO. Ca donne un côté plus claquant (peut-être).

      1. Ou c’était une demande de l’éditeur jap pour harmoniser mondialement avec les animes. Il me semble que c’est parfois le cas sur certains titres. Mais ça a du mal à passer chez moi, les transformations aussi ^^!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :