LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE PARANORMALE [Urban Fantasy / Bit-Lit]

Moi, rousse et fauchée de Jackie May

Série : Shayne Davies 🦊 T1

Je n’ai pas lu Nora Jacobs et même si cette série peut se lire indépendamment, j’avoue que certaine « privates jokes » et personnages récurrents aux deux séries me sont passés au-dessus de la tête et j’ai trouvé ça dommage.

  • Éditeur : Milady
  • Date de sortie : 20 janvier 2021
  • Prix éditeur : 7,90 €
  • Poche : 336 pages
  • ISBN-10 : 2 811 233 210
  • ISBN-13 : 978-2811233211

Son résumé :

Nora Jacobs ne détient que la moitié de l’histoire…

Métamorphe renarde, Shayne Davies a bien du mal à se faire respecter dans un monde occulte dominé par des créatures bien plus puissantes et effrayantes qu’elle : loups-garous, vampires, sorciers, démons et faes. Même à la maison, on ne voit en elle que la sale gosse de la meute. Shayne n’a qu’une envie : prouver qu’elle est de taille à jouer dans la cour des grands. Aussi ne cesse-t-elle de tanner Nick Sublime afin d’obtenir un poste à l’Agence Fédérale de l’Occulte. Sublime s’y oppose catégoriquement, mais il ne faut jamais dire jamais. Lorsque de mystérieux criminels occultes volent un stock de matériaux explosifs, l’Agence hérite d’une sombre affaire dont personne ne veut. Non seulement les principaux suspects sont des démons, mais voilà que le FBI leur colle un agent dans les pattes pour chapeauter l’enquête. Et, comme si ça ne suffisait pas, un maître vampire connu pour sa récalcitrance détient ce qui pourrait bien être la clé de l’affaire : un séduisant inspecteur de police humain. Cette histoire est un désastre garanti.

Félicitations, Shayne, te voilà engagée !

Mon avis :

Shayne Davies est une série qui se veut drôle et sans prise de tête. De fait, les personnages m’ont paru moins glamour que dans les séries d’urban fantasy plus traditionnelles et surtout plus réalistes. Ainsi, Shayne est une héroïne de notre temps, casse-couille de son état qui joue beaucoup sur l’humour pince-sans-rire. Elle est aussi accro aux références à la culture pop et il y a même des clins d’œil sur des séries « concurrentes » comme Mercy Thompson (j’adore Mercy !).

Le début est hilarant avec une Shayne qui se présente de manière totalement décalée. C’est une héroïne attachiante, une métamorphe qui se transforme en mignon petit renard et qui n’hésite pas à s’envoyer en l’air avec n’importe qui dès l’instant que le monsieur en question, démon ou humain, est à son goût.

C’est un style, il faut le reconnaitre. Dans l’univers de Shayne, on y rencontre également la fameuse Nora qui a tous les hommes à ses pieds, au grand damne de Shayne. Notre héroïne est… fauchée (comme le titre nous le signale si bien) et ferait n’importe quoi pour travailler à l’Agence de l’Occulte, mais l’un des chefs, Nick Sublime ne veut pas d’elle (oui le gars s’appelle vraiment comme ça. J’ai mis un moment à le comprendre). Pourtant, le dernier coup d’un soir de Shayne se retrouve suspect dans une affaire de meurtre qui craint, car elle mêlerait humains et créatures de l’Occulte. Shayne va, à sa grande joie, se retrouver à enquêter avec une humaine (mais qui est dans le coup) sur l’affaire.

Très franchement, ce roman se lit tout seul. C’est vraiment drôle et les interactions entre les personnages sont souvent tordantes. Tout comme la rencontre entre Shayne et un inspecteur humain, un peu (beaucoup) à côté de la plaque sur lequel elle va tout de suite craquer. Le côté benêt du garçon lui plait bien.

Comme vous le constatez, c’est une série à contre-courant qui casse un peu les codes en nous offrant un récit atypique avec des protagonistes sortants des sentiers battus. Shayne est une héroïne forte, grande gueule qui surkiffe de mettre les pieds dans le plat. Je ne sais pas si Nora Jacobs est sur la même ligne ou bien plus classique, quoi qu’il en soit, ça donne quand même envie de savoir.

Dans l’ensemble, j’ai lu avec plaisir ce premier tome des aventures trépidantes de Shayne Davies une héroïne, renarde de son état, un brin roublarde et désopilante. L’enquête policière était sympathique à suivre et voir évoluer. Toutefois, le gros plus reste tout de même les personnages. Je lirai la suite avec plaisir.

Moi, rousse et fauchée de Jackie May

7,90€
8

La plume de Jackie May

8.0/10

L'histoire

7.9/10

Les personnages

8.2/10

L'intrigue

7.9/10

Mon intérêt

8.2/10

Les plus :

  • L'humour décalé et omniprésent
  • Le caractère de l'héroïne

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

5 Commentaires

  1. Il faut croire que j’aime me torturer. Ma lecture des Nora Jacobs a été une vraie purge (sauf le tome 2 peut-être) et pourtant ça a un terrible goût de « reviens-y ». En tout cas, ta chronique me donne fortement envie de le lire celui-là ^^

    1. Ah ? qu’est-ce que tu n’as pas aimé dans Nora Jacobs ? Parce que je comptais me lancer dans la série justement. Ne sachant pas pour Nora, ici ce qui m’a plu c’est l’humour et le côté « YOLO » (je ne pensais pas écrire ça un jour XD) de l’héroïne.

      1. Mais justement je me dis que le style des auteurs peut davantage coller avec cette série et le côté YOLO (première fois que je l’écris ^^), d’où l’envie de découvrir.
        Dans Nora Jacobs, je leur reproche un humour qui tombe à plat et surtout un personnage qui manque de consistance et de personnalité – dommage car il y a de bonnes choses : ces créatures qu’on ne croise pas souvent en bit-lit notamment.
        Après c’est une saga qui a aussi de très bons avis donc tu verras 🙂 Hâte de voir ton avis si tu t’y mets en tout cas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :