Blue Period T01 de Tsubasa Yamaguchi

Un manga coup de cœur 💖

J’ai reçu ce titre en service presse avec un très joli kit. Dès que j’ai vu la couverture, j’ai su que ce serait quitte ou double. Soit j’allais adorer, soit carrément détesté si le sujet était mal amené.

  • Éditeur : Pika
  • Date de sortie : 20 janvier 2021
  • Prix éditeur : 7,50 €
  • Poche : 228 pages
  • ISBN-10 : 2 811 645 381
  • ISBN-13 : 978-2811645380

Son résumé :

Yatora est un lycéen studieux à qui tout réussit. Pourtant, il ressent depuis toujours une impression de vide en lui. Jusqu’au jour où, par hasard, il tombe sur un tableau qui le subjugue littéralement… Très vite, Yatora réalise que peindre est le seul moyen de faire passer ses émotions et de se révéler. Cet événement le pousse à se livrer corps et âme à la peinture pour tenter le concours d’entrée de la plus sélective des écoles de Beaux-arts !

Mon avis :

Je ne vous fais pas languir plus longtemps, et celles et ceux qui me suivent sur twitter le savent déjà, ce titre est un coup de cœur. Si j’avais peur de ne pas accrocher aux dessins, je trouve qu’ils la servent avec beaucoup de finesse le récit de ce titre.

Quant à l’histoire justement… Nous faisons la connaissance de Yatora un jeune lycéen en première qui mène une double vie. Élève studieux et appliqué la journée tandis que le soir, il sort faire la fête avec ses copains. Malgré cela, Yatora se sent vide… Tout l’ennui en fait.

Ce sera vrai jusqu’au jour où il aura le déclic. Une sorte d’illumination bien connue des artistes. Yatora va se découvrir une vraie passion pour le dessin et plus particulièrement les arts. À un âge où l’on se pose beaucoup de questions sur son avenir, ou l’on ne sait pas vraiment ce que l’on veut faire plus tard, Yatora, qui a pesé le pour et le contre, connait enfin sa voie.

Avant de se décider, il aura l’intelligence de poser les bonnes questions aux bonnes personnes (si tous les enfants de cet âge étaient si débrouillards, il y aurait moins de stress du côté des parents).

Je suis admirative devant la narration de ce manga si réaliste et qui met très bien en avant les indécisions adolescentes. À un âge où il est souvent difficile de se trouver, notre héros va se découvrir un véritable intérêt pour la peinture.

À bien des égards, le jeune homme me rappelle mon fils aîné. Dans une société à la dérive, les jeunes d’aujourd’hui ont bien du mal à se concentrer sur des passions saines. Yatora va se laisser envahir par l’esprit de la créativité tout en abordant son côté artistique avec rigueur et bienveillance. Je dois dire que je l’envie un peu. À son âge, j’étais bien moins disciplinée (et motivée).

En tout cas, ce premier tome m’a bluffée par son réalisme et par la manière dont il aborde le sujet. Les conseils artistiques sont hyper réalistes et ça m’a rappelé mes premiers cours. Je pense notamment à ceux sur la perspective et les différents tracés. Par exemple, Yatora va être surpris par la manière dont on taille un crayon papier (toujours avec un cutter et non avec un banal taille-crayon). Ça m’a même donné envie de reprendre un peu, même si, comme il est si justement dit dans le manga, le matériel coûte une blinde !

Je pensais lire un titre sympa, mais pas si passionnant ni aussi soigné ! Blue Period nous plonge avec délice dans un univers intéressant et ô combien sélectif (il ne faut pas croire, mes l’univers artistique, c’est un monde à part). Notre héros, Yatora, va devoir se battre à coup de crayons et de pinceaux, travailler dur pour réussir et tenir ses objectifs. Comme je sais que c’est loin d’être gagné, je suis déjà impatiente de me plonger dans la suite de cette petite pépite.

Un manga à lire, et à faire découvrir que vous aimiez l’art ou non. Et je pense, sans me tromper qu’il pourrait être également conseillé pour les jeunes qui aimeraient en faire leur métier et donc, faire des études dans cette voie.

Dans l’ensemble, ce titre est un gros coup de cœur !

Blue Period T01 de Tsubasa Yamaguchi

7,50€
9.3

Dessins et Mise en pages

8.0/10

L'histoire

9.5/10

L'univers

9.5/10

Les personnages

9.5/10

Mon intérêt

10.0/10

Les plus :

  • Un récit pensé avec intelligence
  • Le réalisme des conseils artistique
  • L'univers dans lequel nous plonge Yatora

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

7 Commentaires

  1. Je suis ravi de voir que toi aussi tu as eue un coup de cœur pour ce titre. Et ton point de vue permet de confirmer que le traitement du sujet est sérieux et réaliste, et ça c’est vraiment positif !
    J’ai hâte de poursuivre la découverte et j’espère que le titre saura trouver son public.

    1. Ah oui, tout est vrai dedans 🙂 J’avoue que ça m’a replongé dans ce que j’ai connu il y a longtemps. Et c’est vrai le dessin, ce n’est pas qu’un « don », ça s’apprend et c’est en pratiquant que l’on s’améliore. C’est en touchant à tout. Comme pour le sport finalement. Tu peux aimer ça, mais la passion ne fait pas tout.
      J’aime vraiment la manière dont Tsubasa Yamaguchi traite ce sujet (qui me tient à cœur). Yatora est un personnage intéressant car il découvre l’art de manière abrupte. C’est un coup de foudre. Cependant, il ne va pas plonger dedans tête baissée. Il réfléchit, pèse les pours et les contres et puis il y va à fond. Il est passionné par les techniques, par la manière de progresser.
      Et il sait écouter ceux qui l’entoure. Sa prof par ex, m’a rappelé mon prof d’art plastique lorsque j’étais au lycée.
      L’art, ce n’est pas que le dessin. L’art c’est savoir observer et écouter…

      Bon, là je suis partie pour des heures, désolée ^^. En tout cas, j’ai très envie de découvrir la suite. Je suis positivement enthousiasmée 😛

  2. Ce manga est un excellent coup de coeur pour moi sur pleins de point différent, j’ai une chronique dessus qui va paraître demain justement. Entre toi, l’apprentis otaku et moi, je ne vois que des coups de coeur pour cette nouveauté de chez Pika 🙂

  3. La couverture de ce manga m’avait déjà clairement interpellé même si j’avoue ne jamais avoir pris le temps de me renseigner sur le synopsis.. Maintenant que j’ai lu ta chronique j’ai littéralement envie de me jeter dessus ! À défaut d’être un minimum douée dans tout ce qui encore le domaine artistique, ce thème m’intéresse beaucoup et il a l’air très bien traité. Je suivrais sa parution de près :))

    PS : j’ai essayé de poster ce commentaire via wordpress mais cela m’a indiqué « token de sécurité invalidé » ou quelque chose dans le genre. Est-ce que c’est normal ?

    1. Oh oui ! Le thème est traité avec intelligence et réalisme, tu peux y aller les yeux fermés ! Vraiment.
      Je dois dire que je ne m’attendais pas à être bluffée, mais ce fut le cas. Vu comme ça, le manga a l’air sympa, mais il est bien plus. Je suis positivement ravie. En tout cas, si tu le lis je serai heureuse de lire ton retour dessus 🙂

      Pour réponde à ta question, ton commentaire était partis dans mes spams. Heureusement que je regarde la boite une fois par jour ! Parfois wordpress bug.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :