Bilan d’une reprise inattendue [2020]

Non, ça n’a rien à voir avec un voyage inattendu… quoique…

Parfois, je me sens comme Bilbo, c’est vrai. J’aime le confort et la sécurité de mon quotidien.

Nous arrivons (déjà) à la fin de l’année. Je n’arrive pas à croire que le temps soit passé si vite. Depuis le décès de mon fils, je me sens comme en décaler et avec la COVID19, c’est pire.

Je survis comme je peux et lorsque j’ai annoncé en avril que j’arrêtais le webzine, je ne pensais pas y revenir si vite. Enfin non, le webzine, c’est terminé. J’ai eu de (très) belles expériences et de moins bonnes. Dans l’ensemble, je pense en avoir fait le tour et je me suis rendu compte que ce format ne me convenait plus du tout. Je préfère mener ma barque seule et puis, avouons-le, j’ai bien plus d’interactions qu’avant. Sans doute parce que ma vision du blogging a changé. Depuis quelques années, je le voyais comme un travail, une contrainte et non plus comme un plaisir.

Vous savez, quand vous voyez votre « bébé » grandir, c’est dur de se dire qu’il ne vous convient plus et que peut-être, un peu de distance avec ne ferait pas de mal. Je n’ai pas su lâcher prise et…

Il a fallu que je vive le pire pour le comprendre.

Dès août, j’ai senti cette envie de revenir pour parler des livres, des mangas que je lisais, pour de parler de moi aussi. À vrai dire, j’ai longtemps cru que ce retour ne serait pas légitime voire inapproprié.

Pourtant, je suis bel et bien revenue. D’abord timidement, puis j’ai pris un peu plus d’assurance. J’ai écrit des billets d’humeurs, des billets sur mes lectures en romans et en mangas. À ce propos, vous aurez remarqué que je suis plus active à ce niveau. Les mangas, je suis tombée dedans lorsque j’étais petite. J’ai commencé à les collectionner au début des années 90, en japonais, car à l’époque, il n’y en avait pas en français. Enfin, si on enlève les titres pour les magazines de BD adultes. On va dire que je baigne dedans depuis presque trente ans. Waouh. Je me sens bien vieille tout d’un coup. Pourtant, j’ai eu un coup de mou après la fermeture de la librairie où je bossais. J’en lisais moins, et là… j’ai fait ce constat avec mon mari, mais, j’ai vraiment repris goût et beaucoup de titres aujourd’hui me font de l’œil.

Le manga, c’est comme la littérature, ça m’aide à ne pas sombrer.

J’essaie de ne pas trop vous en parler, de ne pas vous plomber avec ça, néanmoins, il n’y a pas une seule seconde où je ne pense pas à mon fils. C’est très dur de continuer à vivre alors qu’il n’est plus là. Il avait la vie devant lui. Vous me direz, il me reste mes deux aînés. Là encore, c’est compliqué, car après le drame, ils ont préféré retourner vivre au Japon. Mon aîné était parti un mois avant la mort de Nathanaël et le second a fait des pieds et des mains pour le rejoindre là-bas, car il ne souhaitait plus de vivre en France. Il voulait retrouver ses grands-parents à Kyoto. Bref, je ferme cette petite parenthèse personnelle et reviens aux mangas.

Du coup, pas mal de mes billets tournent autour de ce sujet. Bien sûr, je n’oublie pas la littérature pour autant, mais j’avoue être bien plus lente à lire alors je choisis avec attention ce que je vais lire.

Qui dit reprise, dit également (je ne vais pas le cacher) (re) contact avec les éditeurs partenaires. Et là, je vais vous dire une chose qui est importante pour moi, ils sont en OR. Tous ! Lorsque j’ai repris contact, ils ont tous été là pour moi. Comme ils l’ont été après le décès de Nathanaël. C’est là que je me suis « vraiment » rendu compte du lien que nous avions tissé durant toutes ces années de collaboration. J’aimerais les remercier du fond du cœur, ça compte énormément pour moi.

Qu’est-ce que je retire de ces quelques mois de reprise ?

Un grand changement ! J’adore ce que je fais sur mon blog. J’adore aller lire les publications des personnes que je suis, c’est un vrai plaisir pour moi d’échanger.

Je crois que c’est ça qui me motive le plus. Pouvoir échanger avec les autres sur nos passions et nos lectures communes. Pour moi, c’est ça, avant tout, l’esprit du blogging et oui, cela m’avait énormément manqué.

Pour terminer, ce petit article sans prétention, j’essaie de me mettre au diapason en utilisant les différents réseaux sociaux et instagram. J’ai encore du mal à comprendre comment gagner de la visibilité, mais en ce moment, je m’amuse bien avec. On me l’aurait dit il y a un mois en arrière jamais je ne l’aurais cru.

Qu’est-ce que j’attends pour 2021 ?

Toujours autant de plaisir à publier et partager sur mon blog et ailleurs. Je continuerai à me concentrer sur mes passions, avant tout et puis… J’ai le deuxième tome de mon roman (de la romance/fantasy) à relire. Le premier devrait sortir en novembre 2021. J’ai encore du mal à réaliser.

En conclusion, si 2020 fut en demi-teinte, j’ai décidé, et ce, du plus profond de mon cœur, de faire en sorte que 2021 soit MON année !

Celle de mes victoires.

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :