Les Enfants du Temps T1 et T2 de Makoto Shintai & Wataru Kubota

Le titre, les couvertures, tout m’a donné envie dans ce manga. Je précise que je n’ai pas vu le film d’animation dont il est tiré… Un tort que je compte réparer très prochainement.

Résumé du T01 :

Hodaka, un jeune lycéen, fugue de son île natale pour tenter sa chance, seul à Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle tokyoïte et trouve un job dans une revue dédiée au paranormal. Sous les pluies incessantes dont la métropole est victime, Hodaka est dépêché pour enquêter sur l’existence d’une « fille-soleil », capable de dissiper les nuages et d’appeler de ses vœux le soleil. Peu convaincu par cette légende urbaine au début, le garçon va changer d’avis après sa rencontre avec la jeune Hina…

Ce volume commence doucement à mettre l’intrigue en place. Nous rencontrons dans un premier temps, Hodaka qui a fui son île pour tenter sa chance à Tokyo. Sa rencontre sur le bateau avec un homme, Kei, qui souhaite l’aider puis une jeune fille étrange, scelleront son destin.

On ne sait pas pourquoi Hodaka a fait une fugue. Il ne le dévoile pas. C’est un protagoniste fermé et qui garde un certain mystère même pour le lecteur. Je le trouve bien moins lisible que Hina par exemple, celle que Hodaka appellera « La fille-Soleil ». Car Hina a un don, grâce à ses prières, elle peut faire revenir le soleil dans le ciel. C’est ainsi qu’Hodaka et elle mettront ce pouvoir à profit.

Contrairement à ce que l’on peut croire, l’idée marche du tonnerre.

Au-delà de l’aspect surnaturel de cette histoire, nous découvrons des personnages ambivalents dirigés par un passé douloureux. Ainsi, Hina et son petit frère sont seuls au monde depuis que leur maman est décédée. Quant à Hodaka, on ne sait pas grand-chose de lui. Le jeune homme est hébergé par un homme, Kei, et une jeune femme qui font un reportage sur les phénomènes étranges. Ils trouvent d’ailleurs Hina intéressante à suivre.

D’où lui vient ce pouvoir ? Et pourquoi ?

Ce premier tome pose l’histoire, les personnages et nous promet beaucoup d’émotion.

Résumé du tome 2 :

Hodaka, un jeune lycéen, fait une fugue à Tokyo où il rencontre Hina, une jeune fille dotée du mystérieux pouvoir de dissiper les nuages de pluie et d’apporter le beau temps. Avec Nagi, le petit frère de Hina, ils montent un commerce pour vendre ses services en tant que « fille-soleil ». Ces prestations rencontrent un franc succès et Hodaka est rassuré d’avoir enfin trouvé sa place dans la grande ville. Mais certaines réalités menacent leur petit nuage…

Dans cette suite, effectivement le passé rattrape tous nos héros. Que ce soit Hodaka ou bien même Hina.

La police recherche activement le jeune garçon pour sa fugue et lorsqu’ils découvrent qu’Hina vit seule avec son petit frère, ils la menacent d’envoyer les services sociaux. Hodaka, quant à lui qui a été mis à la porte par Kei, celui qui l’hébergeait, pour ne pas avoir de problème avec la police.  Le jeune homme décide alors de prendre la fuite avec Hina et son frère.

Sauf que le corps de Hina est en train de disparaitre et parallèlement le temps se dégrade de manière très inquiétante. Et puis les enfants n’ont presque plus rien en poche.

Je trouve cette suite encore plus prenante que le premier volume. Même si Hodaka reste encore une énigme à nos yeux, l’avenir de Hina semble bien compromis. Que lui arrive-t-il et comment inverser le processus ?

Derrière cette histoire se cache un récit très poétique voire onirique et peut-être un peu triste (seule la fin nous le dira). J’aime beaucoup Hina qui est une jeune fille altruiste qui veut faire le bien autour d’elle et qui ne comprend pas comment elle a pu acquérir ce pouvoir d’appeler le soleil à elle.

C’est très intrigant.

Chaque protagoniste a sa part d’ombre et si la plupart sont dévoilés, il reste toujours cette zone obscure qui entoure Hodaka.

Dans l’ensemble, j’ai énormément apprécié ma lecture de ces deux premiers tomes. Le manga est tiré d’un film d’animation qui me donne très envie de voir. L’histoire, malgré un côté sombre, est douce et poétique dans la lignée de ce que les Japonais savent faire.

Pour ce qui est du dessin, il est pas mal du tout et sert bien l’histoire. Les personnages sont très expressifs et collent bien avec le scénario.

Je lirai la suite qui sera le dernier tome avec grand plaisir🙏.

Les enfants du temps T1 et T2 de Makoto Shintai & Wataru Kubota

7,50€ chaque tome
8

Le graphisme et la mise en pages

7.5/10

L'histoire

8.2/10

Les personnages

7.8/10

L'univers

8.2/10

Mon intérêt

8.2/10

Les plus :

  • L'histoire, très belle
  • L'univers presque onirique

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :