Imagine-moi de Tahereh Mafi

Insaisissable Saison 2 T03

J’étais impatiente de découvrir le final de cette histoire que j’ai commencé il y a plusieurs années. La plume de Tahereh Mafi est toujours si élégante et poétique… oui, j’avais hâte.

 Son résumé :

Ma vie m’échappe

Je choisirai mon destin

Je crains mon ennemi

J’affronte ma réalité.

Je vais le perdre

Je saurai le retenir

La fin est proche

La délivrance.

Enfin.

Mon avis :

À vrai dire, je ne sais pas de quelle manière commencer cet avis. Parce que si j’ai aimé dans l’ensemble l’évolution des personnages, si ce dernier tome m’a tenue en haleine jusqu’à la toute fin… Il y a des petites choses qui m’ont tout de même gênée.

Pour ce final, nous avons droit à deux points de vue : celui de Juliette et… celui de Kenji.

Concernant Juliette, tout est en émotion, en pensée. Il y a peu d’action bien qu’énormément de choses bougent autour d’elle. Juliette se bat, néanmoins cette bataille est intérieure. Sa bataille. Si j’ai aimé l’idée, j’ai quand même trouvé que cela manquait cruellement de profondeur. C’est un retour en arrière sans véritablement l’être. Juliette doit prouver qu’elle est maitresse d’elle-même et non pas un danger pour l’humanité. Warner apparait ici perdu et… diminué, dans un sens. Son amour pour Juliette est fort, on ne peut pas le lui reprocher et il mettra tout en œuvre pour la sauver.

Le problème du point de vue de Juliette, c’est que comme la plupart du temps tout se passe en « interne », le lecteur n’a pas de vue d’ensemble. Que se passe-t-il à l’extérieur de l’esprit de la jeune fille ? Autour d’elle ?

C’est là que le point de vue de Kenji entre en action. Il va servir de narrateur, de descripteur de tout ce qui l’entoure. À tel point que le personnage en lui-même est mis de côté. Kenji n’est pas développé, tout comme les autres personnages qui font simplement figure de décoration, histoire de dire que le récit n’est pas autocentré sur un seul et unique personnage.

Du coup, toute l’intrigue repose essentiellement du point de vue de Kenji vu que c’est par lui que le lecteur reçoit les informations. Malheureusement, les chapitres qui lui sont dédiés sont, je trouve, trop courts.

Pour tout dire, je trouve que ça sonne maladroit. Sans doute aurait-il mieux valu avoir un véritable point extérieur pour une meilleure maitrise de l’univers.

Concernant l’intrigue justement, malgré tout, cela bouge énormément. L’étau se resserre autour de la rébellion et l’ennemi dévoile enfin ses dernières cartes. Ce serait mentir que de dire que je n’ai pas aimé ma lecture. Parce que la plume de Tahereh Mafi me fait toujours autant d’effet même après toutes ces années. Son style bien à elle et inimitable donne une dimension presque éthérée à son héroïne. Juliette est à part, un personnage fragile et fort à la fois.

Les rebondissements et révélations s’enchaînent jusqu’à la toute fin. Les réponses sont apportées et le lecteur termine sa lecture en étant rassasié.

Même si ce dernier tome aurait pu être tourné différemment, même si je regrette que Kenji n’ait servi, finalement, que d’intermédiaire pour apporter plus de consistances à l’histoire, j’ai aimé cette fin. Certes tout va trop vite et le dénouement semble sorti tout droit du chapeau d’un magicien, mais ce que je retiendrais de cette histoire, c’est la plume de son autrice et le plaisir que j’ai eu à la lire.

Imagine-moi de Tahereh Mafi

16,95€
7.9

La plume de Tahereh Mafi

9.0/10

L'histoire

7.2/10

L'ambiance et l'univers

7.9/10

Les personnages

7.2/10

Mon intérêt

8.0/10

Les plus :

  • La plume de Tahereh Mafi

Les moins :

  • Le point de vue de Kenji, mal amené
  • Le dénouement qui arrive trop vite

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

2 Commentaires

  1. La plume de Tahereh Mafi

    10

    L'histoire

    9

    L'ambiance et l'univers

    9

    Les personnages

    9

    Mon intérêt

    9.5

    Je vois que nos avis concernant les points de vue sont les mêmes. Juliette est la douceur incarnée tandis que Kenji explose d’action.
    Je suis content de lire que malgré quelques défauts, tu as apprécié ta lecture.

    1. Oui, Juliette est douce, mais dangereuse. Pour ce qui est de Kenji, ce qui est regrettable c’est que le personnage en lui-même soit mis de côté. Ces pensées à lui, ce qu’il ressent etc., sont mis en retrait par rapport à l’action qui se déroule dans le récit. Il aurait vraiment mieux valu avoir un point de vue extérieur à la troisième personne 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :