BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASEINEN

A Journey Beyond Heaven T01 de Masakazu Ishiguro

Je dois dire que le pitch de départ ainsi que la couverture m’ont assez intriguée pour que j’aie envie d’ouvrir le livre. Ce que j’ai lu à l’intérieur m’a vraiment mis l’eau à la bouche.

Son résumé :

Dans un Japon dévasté par un mystérieux cataclysme, Maru et Kiruko, deux adolescents de la génération post-catastrophe, tentent de survivre.

Malgré la menace de monstres dévoreurs d’humains qui plane, ils ont un objectif : atteindre le « paradis »…

Dans un immense jardin coupé du monde, un groupe d’enfants jouit d’une vie douce, protégé par des scientifiques.

Le monde extérieur leur est inconnu, mais certains d’entre eux se questionnent : qu’y a-t-il au-delà des murs de leur paradis ?

Mon avis :

Autant vous prévenir, voici un titre que j’ai trouvé plus complexe qu’il n’y parait de prime abord. Déjà la narration se scinde en deux histoires distinctes, mais qui se recouperont sans doute à un moment donné.

Tout d’abord, nous suivons des enfants se trouvant dans un complexe scientifique. Ces derniers paraissent sans grande particularité, il s’agit juste de gamins coupés du reste du monde. Toutefois, par la suite, le lecteur se rend compte qu’ils sont doués de certaines facultés hors du commun.

Dans le même temps, nous suivons en parallèle, un adolescent accompagné d’une jeune fille, qui est son garde du corps, et qui a pour mission de l’emmener jusqu’à un endroit appelé le « Paradis ».

Ce périple se déroulant d’un univers post-apocalyptique n’est pas sans danger. Les deux jeunes gens vont devoir autant se méfier des survivants que des monstres (qui ont une d’allure plutôt étrange comme cet oiseau qui possède plusieurs têtes qui ressemblent à des anguilles… D’où viennent-ils d’ailleurs ?) qui se tapissent autant sur terre que dans le ciel.

Un vrai bonheur pour faire du tourisme si vous voulez mon avis.

À bien des égards, et c’est vrai, on retrouve un petit côté  Akira (de Otomo) avec le centre dans lequel vivent les enfants, et Dragon Head pour le Japon détruit où chaque être humain tente de survivre par n’importe quel moyen, même le plus vil. Cependant, la comparaison s’arrête là. A Journey Beyond Heaven a ses propres qualités et non des moindres, croyez-moi !

Pour tout vous dire, j’ai vraiment adoré ma lecture. J’ai toujours été friande de ce genre de récit et il est vrai que la comparaison avec les deux titres cités plus haut avait de quoi interpeller.

En plus de nous offrir un récit fort et attractif, j’ai été agréablement surprise par les thématiques abordées comme l’identité et l’orientation sexuelle de certains personnages. J’espère que ce côté sera plus développé même si ce n’est pas l’essentiel.

Puis, il y a également la quête du savoir. Maru et Kiruko survivent dans un Japon dévasté. A ce stade de l’histoire, le lecteur ne sait pas ce qu’il s’est vraiment passé en dehors de ce que les protagonistes appellent : « La Catastrophe ». On peut supposer ce que l’on veut.

Au centre, Tokio, Taka et tous les autres enfants commencent à se poser des questions sur ce qu’il y a en dehors de l’endroit où ils vivent.

Ces enfants sont élevés dans l’ignorance du monde extérieur. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? J’avoue me poser tout un tas de questions et j’espère avoir des réponses prochainement. Un vent de rébellion souffle sur leur tête et certains espèrent même pouvoir s’enfuir pour découvrir ce qu’il y a derrière les murs… Moi, à leur place et vu ce que je sais, je resterai où je suis… Ah ! Que l’ignorance est douce et plaisante… Pleine d’espoir…
Ce qui est paradoxal, c’est que nos deux héros du monde extérieur, eux, cherchent à trouver l’endroit où vivent les enfants… sans savoir véritablement ce qu’ils cherchent d’ailleurs.

Le lecteur sait qu’il y a plus, que le dénouement peut être aussi phénoménal que retomber comme un soufflé mal cuit et au-delà de ça, il y a tous ces questionnements que l’on se pose et qui pour le moment n’ont trouvés aucune réponse.

En lisant ce titre, je lui ai trouvé un côté philosophique pas désagréable qui je l’espère perdurera même si nous aurons nos réponses par la suite.

Concernant le dessin, il est certes plutôt simpliste, néanmoins, je trouve qu’il va très bien avec l’histoire. Le style minimaliste de certaines pages (peu de décors, pas de trames…) renforce cette ambiance si particulière, presque aseptisée.

Alors… Est-ce que j’ai aimé ma lecture ?

Oh, oui ! Je ne me suis pas ennuyée, et je l’ai même relu pour mieux comprendre certains indices que l’auteur, Masakazu Ishiguro a distillé dans les pages du manga.

Indéniablement, A journée Beyond Heaven est un excellent titre qui ravira les amateurs d’histoires prenantes et menées d’une main de maître.

À suivre avec plaisir !

A Journey Beyond Heaven T01 de Masakazu Ishiguro

7,50€
8.3

Dessins et Mise en pages

8.0/10

L'histoire

8.5/10

Les personnages

8.2/10

L'univers

8.0/10

Mon intérêt

8.9/10

Les plus :

  • Les thématiques abordées
  • L'ambiance générale
  • Le graphisme que je trouve parfait pour ce genre de récit

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

3 Commentaires

  1. Très bel article !

    Alors que j’ai déjà lu ce tome, te lire m’a donné envie de le découvrir ! Je trouve que tu as très bien trouvé les mots pour en parler.

    Par contre je me suis dit qu’avec tout ce qu’on nous dit sur un possible reconfinement, ce premier tome risque encore d’être décalé !

    Bon, ce n’est pas franchement le plus important mais c’est une remarque que je me suis fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :