BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASHONEN

Je suis un assassin (et je surpasse le héros) T01 de Akai et Aigamo

Être un assassin n'est pas de tout repos ⚔🛡

À première vue, je n’aurais pas mis mon nez dans ce manga de moi-même. La couverture n’est pas moche, mais assez passe-partout. Elle annonce directement la couleur : de la baston avec de jolies filles peu vêtue dans un monde imaginaire… Toutefois, je ne m’arrête jamais à la première impression.

Eh bien, vous savez quoi ? J’ai eu raison de lui laisser une chance.

Je suis un assassin (et je surpasse le héros) est l’adaptation d’un roman jeunesse japonais dans le genre Isekai écrit par Akai Matsuri . « Isekai », c’est-à-dire, quand des personnes de notre monde basculent dans un monde parallèle/imaginaire.

Son résumé :

Appelé avec ses camarades de classe dans un autre monde, Akira Oda se voit attribuer les caractéristiques d’un banal assassin du fait de sa discrétion. Mais ses compétences vont se révéler bien plus grandes que celles d’un héros.
Très vite, Akira commence à avoir des doutes sur le roi qui les a fait venir dans cet autre monde et il va devoir mettre en pratique ses compétences d’assassin pour élucider le mystère… et découvrir la conspiration qui est en train de se tramer !

Lire un extrait de ce manga en cliquant sur l’image

Mon avis :

Dans ce nouveau titre des éditions Doki Doki, nous suivons Akira Oda un jeune lycéen qui se retrouve propulsé, avec toute sa classe, dans la grande salle royale d’un château sur un monde inconnu. Sans préambule, le souverain leur annonce qu’ils ont été appelés pour les sauver et que l’un d’entre eux est LE héros qu’il faudra suivre. Et pour savoir qui il est, il leur suffit de présenter leur niveau de compétences…

Bien vite, Akira se rend compte qu’il est celui dont les caractéristiques sont les plus élevées malgré son statut d’assassin, mais comme il n’aime pas se faire remarquer, il fait tout pour être oublié.

Je dois dire que c’est ce personnage, qui m’a donné envie de continuer ma lecture en piquant mon intérêt. Parce qu’il est le seul à se poser les bonnes questions sans être impressionné par les décors. Tous ses camarades sont surexcités par leurs pouvoirs et leur nouvelle condition et aucun d’entre eux ne remet en cause la légitimité des propos de ce roi.

La trame du manga aurait pu être éculée, néanmoins, l’attitude en retrait d’Akira et ses enquêtes personnelles fait que j’ai été happée par le récit.

À travers lui, on se rend compte que des affaires plus graves se trament et que ses camarades courent un grand danger. Contrairement aux autres, Akira est plus terre à terre et cynique. Il devient même ami avec le capitaine de la garde royale et avec lui il essaie de déjouer les machinations qui se trament sous leur nez à tous.

Si la partie « jeu vidéo RPG » m’a laissée de marbre… Les histoires de caractéristiques et de donjon, etc., très peu pour moi, j’ai aimé tous les à-côtés.

Ce qui m’a complètement passionnée, ce sont les enjeux qui se déroulent à l’insu des élèves bien trop naïfs pour leur propre bien. Comme je le disais plus haut, c’est à travers Akira, que le lecteur découvre l’envers du décor. Des enjeux politiques et des luttes de pouvoirs se profilent à l’horizon, et ce, pour mon plus grand plaisir. Cependant, on pourrait reprocher le fait que tout aille vite et que certaines révélations soient faites dès les premiers chapitres. Pour ma part, cela ne m’a pas dérangée.

Akira Oda est un protagoniste que j’ai aimé suivre et qui a su m’attacher à l’histoire.

 

Concernant la partie graphique, les dessins sont de très bonne facture, bien réalisés avec une mise en page claire et cohérente qui sert à merveille le récit.

À la fin de ce premier tome se trouve une nouvelle de l’auteur, Matsuri Akai (Le Pire des scénarios). Il s’agit d’un POV d’Akira qui nous relate un peu comment s’est passé son propre entrainement. C’était intéressant et cela a apaisé ma curiosité et comblé un vide… car je me demandais justement comment s’étaient déroulées ses séances avec le capitaine.

Dans l’ensemble, ce titre est une très bonne surprise. J’ai largement apprécié cette entrée en matière et je serai au rendez-vous du tome 2 qui s’annonce d’ores et déjà épique.

Si vous aimez les mangas dans le genre isekai, forts, passionnants et qui vous entrainent dans des aventures pleines de rebondissements, Je suis un assassin (et je surpasse le héros) est fait pour vous.

Je suis un assassin (et je surpasse le héros) T01 de Akai et Aigamo

7,50€
8.3

Dessins et Mise en pages

8.5/10

L'histoire

8.2/10

Les personnages

7.9/10

L'univers

8.2/10

Mon intérêt

8.5/10

Les plus :

  • Le personnage d'Akira et son cynisme qui le met à part
  • Le graphisme très agréable et qui sert bien l'histoire
  • Le côté Isekai, pour ma part, j'aime bien

Les moins :

  • Le côté RPG qui me laisse de marbre
  • Certaines révélations qui arrivent trop vite à mon goût

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

2 Commentaires

  1. Si la partie jeu vidéo RPG ne m’intéresse pas outre mesure, tout ce qui se passe en coulisse, à l’inverse, éveille bien plus mon envie de laisser sa chance à ce titre… J’ai un petit faible pour les luttes de pouvoir quand elles sont bien amenées 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :