BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASEINEN

Adam, l’Ultime Robot de Ryuko Azuma

J’ai toujours apprécié les bons récits de science-fiction dans l’univers du manga et je suis fan de Tezuka, le créateur d’Astro Boy. Lorsque j’ai lu le résumé du manga Adam, l’Ultime Robot de Ryuko Azuma, j’ai tout de suite voulu le lire.

Dans la même veine et inspiré d’Astro, j’avais également lu Pluto de Naoki Urasawa ainsi que Atom the beginning aux éditions Kana. J’avais donc hâte de me plonger dans ce titre.

Pour lire un extrait du manga, cliquez sur l’image 🥰

Son résumé :

Le dernier rempart de l’humanité est un robot. Guerre mondiale, pollution atmosphérique extrême, extinctions de masse… À ces calamités qui s’abattent sur la Terre s’ajoutent désormais les « Psychés », de gigantesques créatures volantes d’origine inconnue, qui attaquent l’humanité tout entière depuis l’espace. Face à elles, un seul espoir : Adam, robot humanoïde doté d’une âme…

Mon avis :

Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous parler de mon impression générale face à cette lecture. Le style du manga, sa mise en pages et les mises en scène sont excellentes et conçues comme si vous visionniez un film (ou une série télé) ! Je vous assure, ça m’a bluffée, car c’est vraiment bien réalisé. À mon sens c’est un des gros plus de cette histoire.

Ensuite, concernant le récit : il est palpitant. On suit donc Adam, un robot humanoïde doté d’une âme artificielle qui combat des extraterrestres aussi étranges que terrifiants : les psychés. Ces derniers semblent se nourrir de leurs expériences des combats de ses prédécesseurs et chaque ennemi arrivant ensuite est plus fort que les précédents.

Pourtant, au fur et à mesure de ma lecture, je me suis rendu compte que ces « êtres » de l’espace n’étaient pas l’élément central. Non, tout se joue sur terre avec les protagonistes qui entourent Adam… Qui lui-même n’est finalement pas vraiment le héros.

Non, les héros ce sont les humains et… le créateur d’Adam, Jesse Maxwell. Ce qui est paradoxal est que ce scientifique émérite semble bien plus froid et mystérieux que le robot. C’est un contraste saisissant.

Jesse Maxwell, pour le moment, reste une énigme et même s’il se dévoile un peu au rythme des chapitres, on ne saisit pas bien ses motivations. Maxwell est entouré par des scientifiques plus chaleureux (qui ressemblent à des geeks) et s’est vu imposé un garde du corps, Heather, qui est d’ailleurs le seul élément féminin de l’histoire.

Quant au big boss des héros, je trouve qu’il a des airs d’un acteur assez connu : Giancarlo Esposito.

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, elle tourne bien sûr autour de l’intelligence artificielle et de ses dérives, ce qui donne un ton presque philosophique et moral au tout. Un robot peut-il vraiment être doué d’émotion ? etc.

Pour étayer ses propos, le personnage de Jesse Maxwell compare volontiers Adam à un autre robot de la mythologie populaire japonaise : Astro Boy d’Osamu Tezuka. Comme je vous le disais plus haut, en lisant le résumé, j’ai tout de suite pensé à ce personnage. Après, pour les férus de SF on pourrait également citer Asimov… Impossible de ne pas y penser d’ailleurs !

En plus de la partie fiction, j’ai également eu la surprise de découvrir entre certains chapitres des sortes de cours de science improvisé par Maxwell et qui se veulent fondé sur des faits « réalistes ».

De fait, cela donne un ton plus sérieux au manga. De prime abord, en le feuilletant cela pourrait décourager le non-amateur pas forcément féru de science ou de SF avec des robots. À ce propos, mon chéri (ancien physicien) s’est moqué gentiment de moi en me demandant si j’arriverais vraiment à lire ce titre jusqu’au bout sans m’ennuyer.

Ma réponse est oui : parce que c’est compréhensible de tous et surtout passionnant. Adam l’ultime Robot n’est pas destiné à une certaine catégorie de personne et se révèle être une excellente surprise.

Je terminerai ce billet en vous parlant de la qualité graphique.

Les dessins sont beaux, bien réalisés et se veulent plutôt réalistes dans leur conception. Toutefois, le manque de décors et de détails lui confère un aspect très froid. Je pense que c’est voulu, mais j’aurais aimé que les cases soient plus fournies qu’un simple personnage avec sa bulle.

Malgré son côté aseptisé, j’ai passé un bon moment avec Adam, l’Ultime Robot qui est un manga qui combine à merveille tout ce que l’on peut retrouver dans de bonnes séries ou de bons films de SF.

Adam, l’Ultime Robot de Ryuko Azuma

8,20€
7.8

Graphisme et mise en pages

7.9/10

L'histoire et l'intrigue générale

7.5/10

Les personnages

7.5/10

Mon intérêt

8.2/10

Les plus :

  • Les mises en scènes
  • Les questionnements sur l'intelligence artificielle
  • Adam plus attachant que son créateur
  • Les petites cases humoristiques entre les chapitres

Les moins :

  • Manque de détails et descriptions

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :