Hachette JeunesseLA SAGA TWILIGHTLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

Midnight Sun de Stephenie Meyer

Enfin la version d'Edward ☀😍

J’ai enfin terminé le roman de Midnight Sun, la version de l’histoire de Twilight vu par Edward. Je ne vais pas vous mentir, mais… j’ai eu du mal avec le début que j’ai trouvé long et fastidieux à lire 🙄.

  • Broché : 810 pages
  • Editeur : Hachette Romans
  • Date de sortie : 5 août 2020
  • Collection : Twilight (5)
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2016286091
  • Prix éditeur : 19,90€
  • Disponible en ebook : Oui – 14,99€

Sa quatrième de couverture :

Midnight Sun est le roman tant attendu par les fans de la saga Twilight, où Edward Cullen raconte de son point de vue l’histoire relatée dans Fascination, le premier tome du cycle.

La rencontre entre Edward Cullen et Bella Swan dans Fascination, le premier tome de la saga Twilight, a donné naissance à une histoire d’amour iconique. Mais jusqu’à présent, les fans n’avaient pu lire de cette histoire que la version de Bella. Ce conte inoubliable prend, à travers le regard d’Edward, un tour nouveau et résolument sombre. La rencontre de Bella constitue dans sa longue vie de vampire l’expérience la plus intrigante et la plus troublante qui soit. Plus nous apprenons de détails sur le passé d’Edward et la complexité de son monde intérieur, mieux nous comprenons que cet événement constitue le combat déterminant de son existence.

Mon avis :

Edward pense beaucoup pour pas grand-chose et ses réflexions m’ont donné l’impression d’avoir affaire à un véritable adolescent de dix-sept ans, bien trop condescendant à mon goût. Vous voyez, le genre de gars qui se la pète un peu trop pour pas grand-chose.

Mais, bon sang ! On parle d’Edward Cullen ! Un vampire qui a presque une centaine d’années ! Du coup, j’ai vu les pages défiler avec lenteur au début et j’ai trouvé ça long… mais long !

Mon seul intérêt dans la première partie a résidé dans ses interactions avec sa famille, les Cullen et plus particulièrement avec Alice. Alors, Edward se fait grave chier au lycée (un peu comme n’importe quel mec normal de dix-sept ans en fait). Il supporte ce supplice pour sa famille et est agacé par la nouvelle attraction du bahut : l’arrivée d’une nouvelle élève.

Je vous le donne en mille : Bella Swan !

Edward va tour à tour :

  1. S’en battre les croyalement… Pfff, s’exciter pour si peu, c’est bien humain, ça.
  2. Vouloir la manger, et donc détruire en l’espace d’un millième de seconde tout ce qu’il avait construit pour se faire passer pour un gentil petit humain et…
  3. La détester… Forcément s’il perd les pédales, sa famille et lui seront bons pour se cacher ailleurs et ça, il ne le veut pas (il n’a pas souffert les ados boutonneux de Forks pour rien).

Puis finalement… Par le miracle de l’amouuuuuuuur, Edward va finir par tomber amoureux de son repas de Noël potentiel…

Je dois admettre que toute cette partie ne m’a pas emballée du tout… Déjà, parce que je connais Twilight par cœur, ensuite parce qu’Edward m’a laissée de marbre… et que j’avais également envie de lui mettre des claques bien senties…

Et… de son point de vue, je trouve que Bella n’a aucun charisme et, est plutôt inintéressante et pas très sympa.

Enfin, jusqu’à ce qu’il découvre à quel point elle va devenir son essentielle (introduire ici la chanson d’une certaine comédie musicale).

Donc… la première partie avant que Bella ne découvre que…

« OH.MY.GOSH… Tu es un vampire comme Dracula… Mais, mais tu veux boire mon sang ?! Vas-y, je t’en prie, je n’attends que ça… »

« Mais que fais-tu malheureuse ! Je ne suis pas fait pour toi ! Je suis trop dur, trop froid, trop perfect… »

Pardon, je m’égare un peu là.

Mais, revenons-en à notre lion trop idiot et notre agneau sacrificiel… A partir du moment où Bella sait et qu’Edward sait (grâce à Alice qui sait également)… j’ai pris un véritable plaisir à lire l’histoire (que je sais également…). J’en ai presque crié de soulagement (je suis grave, j’avoue).

Véritablement, le gros plus de Midnight Sun, c’est tout ce que le lecteur n’a jamais pu voir du côté des Cullen et ça, c’était particulièrement savoureux : pourquoi Rosalie déteste autant Bella ? Le don d’Alice qui est bien plus complexe qu’il n’y parait et la manière de vie atypique de cette famille de vampire pas comme les autres.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Rosalie. Ce qu’elle déteste chez Bella, c’est son inconscience. Elle se met sciemment en danger en les fréquentant, car à tout moment, rien n’est dit qu’un d’eux ne craquent pas. Oui, bon, il y a les prédictions d’Alice, c’est vrai… Mais Rosalie ne le voit pas comme ça. Bref, Rosalie envie l’humanité de Bella et aimerait bien que cette dernière se rende compte de la chance qu’elle a.

Celui qui m’a un peu fait ni chaud ni froid, c’est Edward. Peut-être est-ce le temps qui s’est écoulé qui me l’a rendu plus… casse-pieds et chiant. Edward aime Bella, mais il a peur de lui faire du mal. Il se considère comme un monstre… Non, en fait il sait qu’il y a une part de lui monstrueuse et il en souffre… Et ça, on y a droit sur des pages et des pages et des pages jusqu’à l’indigestion.

Les visions d’Alice ne vont pas arranger son agonie sentimentale, hélas ! Mais Edward est faible. Il veut protéger Bella et ne peut s’éloigner d’elle. Il devient carrément parano.

D’ailleurs, je reviens sur un truc qu’il fait dès le début, mais… aller la regarder dormir la nuit et l’espionner, je ne trouve pas ça romantique du tout. C’est quand même assez malsain. Bon, il en a conscience, mais il se trouve des excuses. C’est tellement facile !

Sa relation avec Bella est donc assez inégale par bien des aspects, mais… la jeune fille est flattée et totalement accro à lui comme il est accro à elle. On ne reviendra pas sur l’histoire.

Bien et sinon alors ? J’en pense quoi de tout ça ?

Eh bien, même si l’ensemble est plutôt irrégulier avec un début rébarbatif à souhait, j’ai pris grand plaisir à la seconde moitié du roman parce que oui, il y a plus d’action, plus d’interactions, etc.

Si vous avez été fan de la saga et que vous avez envie de vous replonger dans l’histoire, vous ne serez pas déçu et ça fera remonter des souvenirs. Edward, même si je le critique beaucoup, n’a pas changé d’un iota… Normal, c’est un vampire contrairement à moi qui ait pris douze ans dans la figure et dont la vie s’est transformée du tout au tout (et pas en bien) l’année dernière… Ma façon de voir les choses, de voir le monde a changé, c’est comme ça.

Et ce que je tiens également à dire aussi, c’est que le style de Stephenie Meyer est très bon. J’ai été agréablement surprise par le texte. Et puis, elle sait où elle va et connait sur le bout des doigts ses personnages.

Bref, dans l’ensemble, je ne regrette pas d’avoir pu lire Midnight Sun malgré un départ plutôt compliqué… un peu comme avec la relation de Bella et d’Edward en fait.

Midnight Sun de Stephenie Meyer

19.90€
8.3

La plume de l'auteur.e

8.9/10

Histoire /intrigue

7.9/10

Les personnages

8.5/10

La romance

7.9/10

Mon intérêt

8.2/10

Les plus :

  • Les interactions d'Edward avec la famille Cullen
  • La seconde partie du récit
  • Alice et Rosalie

Les moins :

  • Un début un peu longuet
  • Edward qui pense trop, tout le temps et toujours pareil (ça devient redondant).

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

4 Commentaires

  1. Bonjour! Je viens de finir le chapitre sur le match de base-ball, j’arrive donc sur la fin du livre. J’adore avoir l’histoire du point de vue des vampires. Ce que ressent vraiment Edward, les pensées des autres membres du clan, qui bien évidemment nous manque dans les autres livres. J’avoue que je ne serai pas contre un POV d’Edward, et par conséquent de sa famille, sur les autres tomes de la série. Avoir accès à d’autres pensées et vraiment génial. On en apprend effectivement pas mal sur les autres membres de la famille, même si pour certain(e)s d’entre nous on en connaissait pas mal grâce au guide officiel de Twilight!
    Bref j’adore avoir pu me replonger dans l’histoire surnaturelle de Bella et Edward, et envisage même de relire les livres.

    1. Pour tout dire, la version du tome suivant par Edward serait hyper larmoyante… Je ne sais pas si j’aurais vraiment envie de le lire ^^… Mais Tentation ou surtout Breaking Dawn, pourquoi pas.

      Cela dit, j’aimerai vraiment que Stephenie Meyer écrive l’histoire d’Alice.

  2. j’ai adoréééééééé mais ça n’a pas été un coup de coeur parce qu’effectivement, certaines choses sont un peu lentes 🙂
    Par contre, je n’ai pas eu tout à fait le même ressenti que toi vis à vis d’Edward et j’ai particulièrement adoré découvrir les capacités hors du commun d’Alice (et celles d’Edward du coup 😀 )

    1. Edward m’a vraiment rappelé mon fils aîné et du coup, pour un homme de presque cent ans, ça le faisait moyen… Et puis c’est vraiment redondant, il tourne en boucle comme un vieux disque rayé. Si ça avait son charme et que j’ai aimé à une époque, aujourd’hui, malheureusement, j’ai été moins sensible à ce trait de son caractère.

      Pour le reste, je te rejoins, Alice est le gros plus de l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :