FANTASY & IMAGINAIRELa Martinière JLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNEW ADULT

Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. Maas

Depuis tout temps, j’aime les histoires mélangeant romance et féerie. Suivre des héroïnes découvrant un monde fantastique peuplé de fées, d’elfes, et monstres en tout genre, m’a toujours fascinée et fait rêver. Quand j’ai découvert le premier tome d’Un palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas, j’ai vite été emballée au-delà du possible ! J’ai beaucoup aimé le tome 1 et le tome 2 même si j’avais tiqué sur certains détails avec le deuxième opus.

Dès sa sortie, je me suis procuré le tome 3, mais j’ai mis un temps infini à le lire. Par peur de la déception avant toute chose.

Bon, finalement, j’ai enfin pris mon courage à deux mains pour me mettre à jour et boucler l’histoire de Feyre.

  • Broché : 736 pages
  • Editeur : De la Martinière jeunesse
  • Date de sortie : 7 février 2019
  • Collection : Fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2732488801
  • ISBN-13 : 978-2732488806
  • Prix éditeur : 21,90€
  • Disponible sur liseuse ? Oui à 15,99€

Son résumé :

Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.

Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.
Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause..

Mon avis :

⚠ Attention, il contient des spoilers des tomes précédents. Ne lisez pas si vous ne les avez pas lu avant.

Dans l’ensemble j’en suis ressortie plus que satisfaite ! Oui, bon, c’est sans doute idiot, mais je m’investis toujours trop dans mes lectures.
Je vais vous parler des éléments qui m’avaient fait peur, je préviens, car il y a des spoilers sur les tomes précédents (forcément) :

  1. Le retour de Feyre à la Cour du Printemps chez Tamlin.
  2. La transformation des sœurs de Feyre en Faes et leur relation avec leurs âmes sœurs.
  3. La romance Feyre/Rhysand

Pour le premier élément, il faut savoir que, malgré la manière assez maladroite qu’a eu Sarah J. Maas de nous le rendre exécrable, eh bien moi, j’aime beaucoup Tamlin.

C’est un être ambivalent bourré de paradoxes et nuancé comme je les aime. Il n’est pas parfait, loin de là, il a commis des erreurs monstrueuses et change diamétralement de comportement entre le tome 1 et le tome 2. Tout cela dans le but de faire passer Rhysand pour le super prince charmant 2. 0 qu’il doit devenir aux yeux de Feyre et expliquer pourquoi elle abandonne Tamlin comme un vieux déchet toxique.

Rhysand, c’est le monde moderne, le féminisme assumé par un homme viril, mystérieux et sombre à l’extérieur et lumineux à l’intérieur. Tout le contraire de Tamlin (resté sur un cliché hautement patriarcal désuet et exécré), qui lui est lumineux à l’extérieur et sombre à l’intérieur. Tamlin qui se sent l’obligation de protéger et choyer celle qu’il aime quitte à l’enfermer dans une cage dorée… quitte à détruire ce qui fait la force de celle qu’il est censé respecter… Bouh, Tamlin ! Vilain garçon, méchant… Vite au rebu ! En plus, il ne veut pas faire de Feyre sa Grande Dame alors que Rhysand lui, au contraire lui offre tout sans concession

Certes, Tamlin a également commis des crimes et des erreurs… que personnellement, je trouve mal amenées par l’autrice, mais bon…

Voilà pourquoi j’avais peur de ce retour aux sources pour Feyre. Finalement, j’ai aimé, même si encore une fois, Sarah J. Maas fait tout pour nous montrer un homme horrible et égoïste…Et elle réussit haut la main ! Feyre va alors commettre, quand même, des actions aussi détestables sous prétexte qu’elle est l’outragée dans cette histoire.

À vrai dire, Feyre m’a agacée dans ce tome même si, il faut le reconnaître, elle n’est pas infaillible et fait des erreurs comme tout le monde.

Je la trouve également parfois égoïste et donneuse de leçons. Elle suit sa voie parce qu’elle pense faire ce qui est juste sans regarder aux conséquences.

Ensuite, concernant ses sœurs, j’avais peur de ne pas apprécier ce qu’elles sont devenues. J’avais détesté Nesta dans les tomes 1 et 2 et… je me suis surprise à avoir énormément d’empathie pour elle. Voilà un personnage qui mériterait d’être creusé, car il y a quelque chose sous son vernis de femme froide et égoïste… elle cache de profondes blessures et on sent que ce qu’elle a vécu dans le chaudron a été terrible pour elle.

Concernant Elain, je suis plus mitigée, je ne sais pas trop ce qu’elle va devenir même si j’avoue que j’ai aimé les passages qui la concernait.

Pour la relation entre Rhysand et Feyre, c’est une romance sans faille, Rhysand est le conjoint idéal, le partenaire que nous rêverions toutes d’avoir. Il est le roc de Feyre, son soutien, son amant… Il la considère comme son égale dans tous les sens du terme

Je dois dire que je me suis un peu ennuyée avec eux, mais c’était prévisible. Ensuite, on découvre un peu plus Cassian et surtout Azriel… J’ai eu un coup de cœur pour ce personnage des plus énigmatiques et ambigu. Plus que Cassian que j’avais pourtant adoré dans le tome 2.

Un autre personnage d’ailleurs, en fait non, deux, se découvrent aussi dans ce tome 3 : Mor et Amren…, là encore s’est succinct, mais prévisible… Cela aurait mérité d’être plus développé, car soit ça va trop vite (pour la romance entre Amren et son Fae… je n’ai pas vu venir le truc, j’avoue…) soit, ça ne sert pas l’intrigue.

Pour finir, la guerre contre le roi d’Hybern en elle-même était somme toute sympathique sans être véritablement transcendante… L’autrice reprend les éléments qui avaient fonctionné pour le tome 1.

Rhysand, le beau Rhysand trop parfait pour être vrai (et donc ennuyeux à mes yeux^^) et… quel sens du sacrifice ! Waouh !
Bon, vers la fin je pensais qu’enfin Tamlin ne serait plus simplement considéré comme le salaud égoïste que tout le monde s’évertue à voir en lui.

Tenez, je n’ai pas parlé de Lucien, mais j’avoue que… je l’ai trouvé hyper fade dans cette suite… Vraiment, je m’attendais à plus de consistances.

Ce troisième tome a su me tenir en haleine et a dépassé mes espérances qui n’étaient guère hautes, je l’admets, mais du coup, ça a été une véritable surprise.

Si l’intrigue générale n’a rien d’extraordinaire (et aurait pu être plus approfondies à mon sens) et que la manière dont l’autrice joue avec les personnages peut sembler maladroite, je me suis vite attachée à eux et à l’univers.

Je lirai la suite (puisqu’il y aura une suite avec Cassian et Nesta) avec plaisir. Je suis curieuse de voir comment ça va être amené.

Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. Maas

21.90€
8.3

Plume de l'autrice

8.9/10

Histoire/Intrigue

7.9/10

Les personnages

8.5/10

La romance

7.9/10

Mon intérêt

8.5/10

Les plus :

  • Les personnages secondaires
  • L'univers bien contextualisé
  • La plume de Sarah J. Maas

Les moins :

  • Feyre et ses décisions
  • Sa romance sans accro avec Rhysand qui est trop parfait à mes yeux

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

Un Commentaire

Répondre à Mathilde Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :