BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASHOJO

Called Game Tome 1 de Kaneyoshi Izumi

La guerre des reines est ouverte !

  • Broché : 208 pages
  • Editeur : Kazé Manga
  • Date de sortie : 3 juin 2020
  • Collection : KAZ.SHOJO
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2820338089
  • ISBN-13 : 978-2820338082
  • Prix éditeur : 6,99€
  • Disponible également en format ebook : 4,99€

De quoi ce manga parle ?

Alna, jeune princesse, a été promise au roi du pays voisin. Par mesure de sécurité, son père lui conseille d’échanger son identité avec celle de sa servante Camilla. Présentée au château comme sa garde du corps, elle découvre une cour déchirée par les intrigues et cinq autres prétendantes prêtes à tout pour accéder au trône. Entre romances, alliances et complots, Alna devra se plier aux jeux du pouvoir pour survivre !

Bande annonce du manga

Mon avis avec un peu de blabla 🥰 :

Entre deux chapitres de ma lecture en cours, j’aime également me divertir en lisant des mangas. Comme dirait des copains à moi : Le manga, c’est la vie(Tout comme le gras… enfin, peut-être pas…) C’est rapide à lire, assez court et en général, cela me permet de me détendre une bonne heure.

Mon choix s’est récemment porté sur ce titre : Called Game de Kaneyoshi Izumi. À première vue, et je vais être franche, le titre ne m’a pas du tout parlé. Je ne sais pas vous, mais moi, je ne trouve pas que ça veut dire grand-chose. Bref…

C’est plutôt la couverture qui m’a appelée avec son personnage central et ses couleurs douces et harmonieuses. En le feuilletant, le style de la mangaka m’a également interpelé. Forcément puisqu’il s’agit de l’auteure qui a dessiné La Fleur Millénaire (paru en français chez le même éditeur et qui est un excellent shojo).

Called Game a donc atterri dans ma PAL, mais n’a pas fait long feu, j’étais trop curieuse de le commencer.

Lire l’extrait de Called Game sur le site de Kaze Manga 
Cliquez sur l’image⤵

Lire l'extrait de Called Game Tome 1

L’introduction nous propulse dans une forêt (sombre et obscure) avec une jeune fille en larmes qui court pour sauver quelqu’un. Puis la suite nous renvoie trois années plus tôt.

C’est là que l’histoire débute.

L’intrigue se déroule dans un pays fantaisiste et moyenâgeux composé de plusieurs royaumes (E – qui est une île –, F B et S… toi aussi tu applaudis la très grande imagination de l’auteure ? Oui, on peut dire que sur ce point elle ne s’est pas trop foulée) et l’héroïne Alna (en inversant une lettre, ça fait Alan ou… vous voyez ?) va devoir épouser le monarque du royaume E.

Si je pensais trouver une héroïne niaise et insipide, c’est loin d’être le cas ici. Alna c’est un peu l’Eowyn du Seigneur des Anneaux (« Oui je suis une femme, et oui je sais AUSSI me battre », vous voyez le genre ?), mais que son père ne contraint pas à rester enfermer et à broder toute la sainte journée, car il l’envoie en tant qu’espion (Il a donc toute confiance en elle pour jouer le rôle d’un homme… Voilà un roi qui a tout compris).
Elle échangera sa place avec une lointaine cousine moins dégourdie qu’elle et aussi moins jolie (ce qui ne serait pas drôle sinon).

C’est là que tout se corse, car le roi du pays de E, qui ne veut pas se marier (mais qui fait croire que si) et qui a dû trop regarder le Bachelor et Battle Royal dans une autre vie, a décidé de mettre plusieurs princesses en concurrence pour devenir la reine de son pays.

Lui, pour le moment, il s’en moque comme de sa première épée en plastique achetée chez King Jouet.

Autant le dire, Alna et sa cousine sont tombées dans un nid de frelons ou complots, trahisons et tentatives de meurtre sont légions. Le bon vieux, « il n’en restera qu’une ! » est de mise.

Called Game, c’est donc un manga shôjo axé sur le pouvoir, et la survie (et peut-être un peu la romance par la suite).

J’ai beaucoup aimé l’intrigue générale. Quant aux dessins, s’ils sont sympas et féminins, sans être transcendants. Je trouve toutefois que ça manque cruellement de décors. C’est un peu le problème dans le shôjo ou tout se joue sur les expressions faciales des personnages.

J’ai aimé Alna, qui est une héroïne bien de notre époque. Elle a eu la chance d’avoir une éducation mixte ou elle a pu s’exercer aux maniements des armes, une activité habituellement réservé aux hommes. Moi qui suis une fan de la première heure du shôjo Versailles No Bara, je pense qu’Alna, n’aurait pas démérité auprès d’Oscar.

Ensuite, concernant les autres protagonistes, le roi, justement, on le voit peu, il ne semble pas super intéressant pour le moment contrairement à son acolyte, Arthur, une belle gueule limite antipathique qui va en faire baver à Alna.

Quant aux princesses, elles sont aussi caricaturales que possible entre la garce machiavélique prête à tout pour évincer ses rivales et celles un peu plus timides ou sensuelles…

Je dirais que ce premier tome est une bonne introduction et que j’ai hâte de savoir comment Alna va se dépatouiller de tout ça.

Dans l’ensemble, ce fut une découverte vraiment plaisante avec ce qu’il faut d’intrigue pour me tenir en haleine. Le lecteur veut savoir ce qu’il va advenir des autres jeunes filles et si Alna réussira sa mission sans se brûler les ailes… et bien sûr, on sent poindre une histoire d’amour… avec Arthur ? Ou un autre… Bref, vivement la suite.

Called Game Tome 1 de Kaneyoshi Izumi

6.99€
8.2

Dessins et Mise pages

8.3/10

Intrigue générale

7.9/10

Romance (Shôjo)

7.5/10

Intérêt des lecteurs

8.9/10

Les plus :

  • Le dessin plutôt sympa
  • Alna, une héroïne forte (badass) comme on les aime
  • Le jeu des reines (complots & rivalités)

Les moins :

  • Manque de décors
  • Un univers pas encore très développé
Tags

Artemissia Gold / Julie F.

Lectrice Compulsive et Blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019. Je ne souhaite cette douleur à aucun parent. Personne ne mérite ce drame dans sa vie ! 🕯🖤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :