LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMAN HISTORIQUE

Sur les ailes de la chance de Georgia Hunter

Nombre de pages : 672 pages
Éditeur : Charleston
Date de sortie : 18 Février 2020
Langue : Français
ISBN-10: 2368125116
ISBN-13: 978-2368125113
Prix éditeur : 9.50€
Disponible sur liseuse : Oui à 5.99€

De quoi ça parle ?

Au printemps 1939, la famille Kurc fait de son mieux pour mener une vie normale dans sa ville de Pologne. Halina savoure son histoire d’amour naissante, Jakob prépare son avenir avec Bella, et Mila s’habitue à son nouveau statut de mère, sous le regard bienveillant de Nechuma, la matriarche.
Mais l’horreur qui envahit l’Europe ne va pas tarder à les rattraper. Séparés par six années de conflit et cinq continents, des jazz clubs de Paris aux plages de Rio de Janeiro en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les Kurc vont traverser la guerre, poussés par la même rage de survivre et l’espoir immense qu’un jour, ils seront à nouveau réunis.
Inspiré par l’incroyable histoire familiale de l’autrice, Sur les ailes de la chance est un hommage au triomphe de l’espoir et de l’amour sur la haine.
« Ce premier roman est incroyable de justesse et d’émotions. Ne le manquez surtout pas ! »
Ariane Bois, Psychologies Magazine.

Mon avis :

Ce roman débute à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. Inspiré de faits réels, on voyage entre fiction et réalité, entre un monde faisant partie de notre passé et celui que l’auteure a créé pour s’imbriquer à l’histoire qu’ont vécu des milliers de juifs.

L’histoire débute en Pologne, en 1939, la guerre est sur le point d’éclater. La terreur commence à poindre, le danger court dans les villes et la peur s’installe. C’est dans cette ambiance-là que j’ai fait la connaissance de Nechuma, Halina, Jakob, Genek, Mila et Addy. En débutant ma lecture, j’ai craint de me perdre parmi cette succession de personnages et points de vue différents. Georgia Hunter a su jouer sur tous les tableaux et me transporter dans le quotidien de chacun de ses protagonistes. Et si Addy est le seul à vivre loin de sa famille puisqu’il s’est installé à Paris de façon définitive, Genek, Halina, Jakob et Mila, eux vivent toujours dans leur ville natale à Radom en Pologne, au côté de leur parent avec qui ils mènent une vie paisible. Une vie qui ne va pas tarder à changer puisque les attendent six ans de guerre, six ans que l’auteure nous retranscrit mois après mois, page après page en un témoignage bouleversant des horreurs subites à la guerre.

L’auteure alterne avec brio entre cette famille qu’elle a créée de toutes pièces et les faits historiques qui retracent notre histoire, ses personnages font partie intégrante de l’histoire de telle sorte que j’ai cru à plus d’un moment avoir affaire à un documentaire retraçant la vie d’une famille ayant vraiment vécu durant la Seconde Guerre Mondiale. Le roman est dur, poignant par moments, car il faut savoir que Georgia Hunter ne prend pas de gant et expose les faits tels qu’ils l’ont été durant la Seconde Guerre Mondiale, meurtre, torture, angoisse, peur, atrocité et mort, elle ne laisse rien au hasard. L’histoire peut paraître très sombre, et pourtant l’auteure m’a aussi fait ressentir cette force qui fait partie intégrante de la famille, ainsi que l’espoir et l’amour qu’ils éprouvent les uns pour les autres aussi bien pour leurs parents, que leurs proches, enfants, maris et femmes.

Si le titre anglais « We were the lucky ones » (nous avons été les plus chanceux) est révélateur par rapport à ce que les protagonistes de l’auteure vont vivres tout au long du roman, le titre français est aussi parfaitement bien choisi, car il résume à lui seul ce que la famille a vécu, en effet, ils font partie des quelques chanceux qui ont survécu au massacre perpétué en Pologne par les nazis qui ont assassiné la quasi-totalité des juifs vivants dans le pays.

J’ai senti un énorme travail de documentation de la part de l’auteure, dont la plume dense, belle, poignante et émotive, m’a fait voyager dans l’histoire d’une famille hors du commun, j’ai eu peur pour eux, espéré qu’ils survivent tous à la guerre et puissent se retrouver un jour, j’ai pleuré, ressenti la terreur qui a transpiré de chacun de leurs pores.

En bref, je ressors de ce livre totalement chamboulée et le cœur serré aussi bien de bonheur que de tristesse face à ce que des milliers de personnes ont vécu durant cette guerre. Un roman magnifique, que je ne suis pas prête d’oublier, surtout quand on voit que Georgia Hunter s’inspire du passé de sa famille ainsi que de nombreux témoignages afin de nous livrer ce petit bijou littéraire.

Sur les ailes de la chance de Georgia Hunter

La plume de l'auteure - 95%
L'intrigue - 95%
Les personnages - 95%
L'intérêt des lecteurs - 95%

95%

Un roman inoubliable!

On aime : la couverture, la plume de l'auteure, l'intrigue, les personnages, les faits historiques, l'amour et l'espoir ressentis au fil du roman.

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Tags

Angie

Arrivée sur Songe depuis janvier 2019 et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent... Demie Arty D.S certifiée et approuvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :