BD & MANGALES CHRONIQUES DE B.D

Will : serial loser de Guillaume Bianco

Nombre de pages : 56 pages
Éditeur : Bamboo
Date de sortie : 29 janvier 2020
Collection : Bamboo Humour
Langue : Français
ISBN-10 : 2818976197
ISBN-13 : 978-2818976197
Prix éditeur : 10,95 €
Disponible sur liseuse : Oui – 6,99€

De quoi ça parle ?

Un éternel ado, des filles, des pizzas et un chien obsédé sexuel !

Quand j’étais petit, je voulais être cow-boy, aventurier ou Jedi ! Finalement, je suis livreur de pizzas. Ben quoi ? J’suis bien obligé de bosser un peu, si je veux payer mon loyer ! Et puis, il paraît que Jedi, c’est pas un métier sérieux ! En tout cas, ce qui est sûr, c’est que j’aimerais bien me trouver une copine. Une qui serait folle de moi, qui bouderait pas tout le temps et qui aimerait la Playstation. Ah oui, il faudrait aussi qu’elle accepte Klébert. C’est mon chien. Il est cool. Même s’il adore se frotter à toutes les jambes qu’il croise !

Mon avis

Guillaume Bianco est un dessinateur que j’ai connu il y a quelques années grâce à sa série Billy Brouillard, qui se place, graphiquement et scénaristiquement parlant, totalement à l’opposé du présent ouvrage. J’ai d’ailleurs été assez étonnée de voir qu’il était le « papa » de Will.

Will est un adulescent de vingt ans (presque vingt-et-un). Catastrophe ambulante et maladroit comme pas deux, il est l’archétype du type empoté avec les femmes, qui a l’art de se mettre dans les situations les plus improbables. En voulant faire les choses bien, il finit par faire n’importe quoi. Et alors que toutes lui tournent autour et lui font des avances appuyées, il se dérobe aux relations intimes et semble fuir l’engagement comme la peste, alors qu’il rêve de trouver une petite-amie. C’est à n’y rien comprendre. Pour vous donner un exemple, Will, c’est le genre de mec qui va planter un rencard plutôt rudement bien engagé avec deux jolies filles, pour aller se planter devant un film érotique à la télé

Dans le genre spécial, son chien Klébert n’est pas en reste. Souvent sur le devant de la scène, il est pratiquement tout le temps représenté en train de s’exciter sexuellement sur des objets parfois pour le moins incongrus.

Dans cette BD, chaque page présente une scénette différente qui fait intervenir Will, son chien et ponctuellement certains de ses amis comme sa voisine Maëva, Francesca la fille de son patron ou son meilleur ami, dont l’air toujours dépité par les aventures de Will me fait mourir de rire. L’humour un peu potache y est omniprésent. Aussi bien au niveau du scénario que dans les dessins, Guillaume Bianco pousse la caricature à l’extrême et offre à son lecteur un album plaisant et sans prise de tête, idéal pour un petit moment de détente.

Will : serial loser de Guillaume Bianco

10,95€
8

Le scénario

8.0/10

Les personnages

8.0/10

Les dessins

8.0/10

L'intérêt des lecteurs

8.0/10

Les plus :

  • Le personnage de Will
  • Un humour potache mais pas beauf
Tags

Zellena

Sur Songe depuis plus de deux. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :