LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNathan JeunesseROMANS JEUNESSE

Le jour où j’ai adopté un trou noir de Michelle Cuevas

Nombre de pages : 224 pages
Éditeur : Nathan
Date de sortie : 6 février 2020
Collection : Grand format divers
Langue : Français
ISBN-10 : 2092582267
ISBN-13 : 978-2092582268
Prix éditeur : 12,95 €
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Stella, 11 ans, découvre un jour dans sa chambre… un trou noir. Il l’a suivie après une visite à la NASA et elle doit maintenant s’occuper de lui. Le problème, c’est qu’il avale tout ce qu’il touche ! Parfois, c’est pratique, comme lorsqu’il s’agit d’objets qui lui rappellent son père décédé.
Mais lorsque son chien disparaît à son tour, Stella et son petit frère doivent faire un voyage extraordinaire à travers le trou noir pour sauver leur compagnon… et les souvenirs de leur père.

L’incroyable voyage d’une fillette pour apprivoiser la tristesse.
Une aventure pleine d’humour où l’on croise toutes sortes de créatures et d’objets fantastiques
Un roman à hauteur d’enfant sur une thématique importante et difficile à aborder: le deuil

Pour les enfants dès 10 ans.

Mon avis

Dans ce récit écrit à la première personneStella Rodriguez, 11 ans, s’adresse à son père décédé dont elle ne parvient pas à faire le deuil. Sa rencontre avec une espèce de blob d’obscurité doté d’yeux qui se révèle être un trou noir va constituer une étape déterminante sur le lent et difficile parcours qui mène à l’acceptation et à la reconstruction.

Larry, diminutif de « singularité » – car au cœur de chaque trou noir se trouve ce que l’on appelle une singularité –  est le seul nom auquel répond le trou noir. Dressé comme un chiot, il aspire tout ce qu’il touche, parfois malgré lui. Ni affamé ni méchant, Michelle Cuevas le dépeint comme une entité qui cherche juste à aimer et être aimée, à toucher et être touchée mais qui ne le peut pas, du fait de sa condition.

Stella cherche à se débarrasser de tous les objets, de tous les souvenirs qui lui rappellent son père, de tout ce qui ne va pas dans sa vie, et avec eux de sa douleur, afin de ne plus ressentir, et les donne à manger à Larry. Un petit voyage au cœur d’un Narnia cosmique va toutefois lui faire prendre conscience que toutes ces petites choses qui la raccrochent à son père, même disparues, demeurent encore quelque part en elle, et que tous ces petits riens qui parfois l’insupportent dans son quotidien sont les plus précieux des biens.

On n’est pas juste fait que de bons côtés. Pour être quelqu’un, il faut qu’on ait un est et un ouest, et un sud aussi. Si on enlève tout ce qui est pénible, on perd quelque chose d’essentiel, on perd le nord.

Le jour où j’ai adopté un trou noir est un roman qui évoque cette impression que l’on a certainement tous déjà eue, lorsque l’on perd quelqu’un, d’avoir un vide immense impossible à combler, un trou noir au fond de soi, dévorant, déchirant, dans lequel on a l’impression d’être aspiré, dans lequel l’obscurité est sans fin, dans lequel, pas même le plus infime des rayons de soleil ne perce, notion qui peut être difficile à aborder pour les enfants.

Michelle Cuevas nous offre une histoire touchante, délicate, sensible, originale et pleine d’humour, basée sur sa propre expérience du deuil. Elle donne à son jeune lecteur (ou moins jeune) des clés pour comprendre que l’être disparu demeure toujours en lui, même s’il n’est plus là, et que même perdu, il peut le guider encore. Une belle lecture pour celles et ceux qui chercheraient à apprivoiser le trou noir qui sommeille en eux.

Le jour où j'ai adopté un trou noir de Michelle Cuevas

12,95€
9.6

La plume de l'auteure

9.6/10

Les personnages

9.6/10

L'intrigue

9.6/10

L'intérêt des lecteurs

9.6/10

On aime :

  • Un sujet difficile traité avec délicatesse, originalité et humour
Tags

Zellena

Sur Songe depuis plus de deux. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :