Harlequin HQNLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNEW ADULT

You only love once, T1 de Déborah Guérand

Nombre de pages : 430 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 12 février 2020
Collection : HQN
Langue : Français
ASIN : B083QW3231
Format : numérique
Prix éditeur : 6,99€

De quoi ça parle ?

Leur amour est insensé… et inévitable.

Aidann est tout sauf l’homme qu’il lui faut, Rebecca le sait. Tomber amoureuse d’un mec qui ne cesse de disparaître sans explication entre deux courses de voitures illégales est complètement irrationnel. Et cette lueur dans ses yeux, celle du goût pour le danger, aurait dû la faire fuir depuis longtemps. Mais elle n’arrive pas à rester loin de lui.
Rebecca n’est pas une fille pour lui. Cette princesse qui débarque de Palm Beach avec son teint de porcelaine et son corps de danseuse ne connaît rien de la violence et de la soif de vengeance qui l’animent. Pourtant, elle seule parvient à l’apaiser. Et sa présence a sur lui l’effet d’une drogue. Une drogue très addictive.

Mon avis

Nouveau roman de Déborah Guérand avec son premier tome de sa saga « You only love once ». Une lecture plaisante et une romance des plus passionnelles qui m’a séduite de bout en bout.

Rebecca, aka Bex, est originaire des beaux quartiers de Palm Beach. Après un contrat d’envergure signé par son père à Singapour, elle décide de ne pas suivre ses parents en pleine crise maritale, et se retrouve donc accueillie par sa tante, Marta, bien loin de sa vie ô combien prestigieuse où l’argent n’est pas un problème, mais où la vie n’est pas si réjouissante finalement. Terminés les faux-semblants, elle veut vivre sa vie, reprendre ses chaussons de danse, se retrouver là où elle s’était perdue, après qu’une terrible nuit soit venue tout chambouler. C’est un nouveau départ pour elle, et elle n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Mais sa rencontre avec le ténébreux et énigmatique Aidann va bousculer ses priorités.

Lui, qui profite de la vie, celui qui n’a qu’une devise « You only live once » (on ne vit qu’une fois). Personnage complexe, sans attache, un peu cliché sous les bords, mais il s’en contrefiche royalement. Aidann n’a peur de rien, enfin presque, l’amour n’est pas pour lui. Entre ses courses de voitures de rue, ses amis, son travail au garage et son activité à Détroit, il ne veut surtout pas donner d’importance à cette jolie fille. Ce n’est pas son genre en plus, fille des beaux quartiers ! N’importe quoi ! Ils viennent de deux mondes bien différents et pourtant l’attirance est bien trop forte, trop pour lui. Lui, qui vit à 100 à l’heure et qui joue avec l’illégalité va devoir ralentir, mais non sans mal.

L’amour a un goût amer, ils vont s’aimer à en souffrir. La route sera longue et sinueuse et la distance qu’ils mettront entre eux ne suffira pas, lequel de ces deux cœurs succombera en premier ?

Il y a beaucoup de secrets et non-dits autour du personnage d’Aidann, le garçon au côté bad boy, peine à se livrer à Bex. Et même si ce côté énigmatique agace notre héroïne, ça l’attire irrémédiablement. Beaucoup de clichés entourent ce personnage masculin, on retrouve les codes de la new adult, donc cela ne peut-être que sympathique pour les amateurs(trices) du genre. J’ai fait abstraction très facilement de ces clichés, parce que le caractère d’Aidann est intéressant dans son ensemble. Sous ses airs de mauvais garçon, il reste respectueux envers Bex, les révélations petit à petit de ses secrets, ne peuvent que davantage nous le faire apprécier. J’ai apprécié ce contraste entre eux deux, la noirceur de l’un et la luminosité de l’autre, elle est pétillante quand lui n’est que froideur. Pourtant, leur lien est indéniable.

J’apprécie la plume de l’auteure et j’avais donc hâte de découvrir son nouveau roman, encore une fois Déborah Guérand, réussie avec brio à me happer avec son intrigue. C’est bien menée, la romance est douloureuse comme je les aime et elle nous apporte une fin extrêmement frustrante pour ce premier tome. Heureusement que le second sort très prochainement ! Je me suis laissée emporter dans tous ces rebondissements bien ficelés qui donnent un rythme à l’histoire. On a un panel d’émotions variés, j’ai été attendrie, bouleversée par les retournements de situation. Les personnages principaux m’ont plu, tout comme les secondaires qui ont une place conséquente dans cette histoire. En résumé, j’ai passé un bon moment avec ce nouveau roman et j’attends la suite avec impatience pour retrouver tout ce petit monde.

You only love once, T1 de Déborah Guérand

6,99€
9.2

L'intrigue

9.0/10

Les personnages

9.0/10

La plume de l'auteure

10.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.0/10

La romance

9.0/10

Les plus :

  • Les personnages
  • La romance pleine de fougue
  • L'intrigue bien ficelée
Tags

bookyneuse

Passionnée de lecture, j'ai l'habitude de me perdre dans les romans... Grande rêveuse et fleur bleue, ma préférence reste les romances avec de belles fins... Mais j'aime également le fantastique, la fantasy, etc... là où je peux laisser voguer mon imagination débordante. Et puis quand je n'ai pas ma liseuse ou un livre dans les mains, alors à coup sûr j'ai les yeux rivés sur un film. (J'arrive, même, parfois à combiner les deux 🙂)

2 Commentaires

  1. J’adore quand on torture amoureusement mes protagonistes. Ce dernier pourrait me plaire… Et encore plus quand la fin est frustrante, car de cette manière on chérie encore plus la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :