LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESPKJ JeunessePocket JeunesseSCIENCE FICTIONYOUNG ADULT

Le jeu du maître, T1 de James Dashner

Nombre de pages : 368 pages
Editeur : Pocket jeunesse
Date de sortie : 13 février 2020
Collection : Pocket Heros Series
Langue : Français
ISBN-10 : 226630481X
ISBN-13 : 978-2266247085
Prix éditeur : 7,50€
Disponible sur liseuse : Oui –  11,99€

De quoi ça parle ?

Après le succès de L’Épreuve, retrouvez la nouvelle série de James Dashner !
Trois amis découvrent avec horreur que mourir dans leur jeu vidéo peut les faire mourir dans le monde réel. Ils sont engagés pour arrêter cette terrible manipulation.

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence, effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

Mon avis

J’ai profité de la sortie en format de poche du premier tome de la saga « Le jeu du maître » de James Dashner pour découvrir ce nouvel univers que je n’avais encore pas pris le temps de lire. Je reste un peu mitigée, mais dans l’ensemble, ce fut une lecture plaisante.

Michaël est connu pour ses nombreux talents dans le VirtNet, codages, craquages, il a réussi à s’y faire une place et un petit nom, et ça, en compagnie de ses deux amis, dit virtuels, Bryson et Sarah. Ils dépassent, un peu plus, chaque jour leurs compétences. Mais le jeune homme ne s’attendait pas, néanmoins, à se retrouver enlever en pleine rue par un groupe dont il n’a jamais entendu parlé, le VNS, pour lui demander d’enquêter sur quelque chose qui lui échappe totalement. Il sait que cela a un rapport avec sa rencontre d’une adolescente qui s’est jetée dans le vide en pleine partie de jeu, sans qu’il n’ai rien pu faire.

Doctrine de mortalité et Kaine.

Voilà deux points, qu’il va devoir étudier de plus près, car après une vague de suicides et de personnes retrouvées plongées dans le coma avec dommages cérébraux irréversibles, lui et ses amis ainsi que ce groupe secret ne peuvent faire comme s’il ne se passait rien. Le problème, c’est que Kaine, on ne sait pas qui il est, ni où il est, ni ce qu’il veut, pourtant ses compétences vont bien au-delà de tous ceux présents dans le VirtNet.

Ils vont devoir le trouver, l’arrêter, sans faire trop de dégâts. Quand la fiction dépasse le réel, rien ne peut plus être comme avant. Plus aucune limite, tout se confond, qui dit la vérité ? Quand cette folie prendra fin ? Michaël va devoir faire face à de nombreux rebondissements et mettre sa vie en danger pour en sauver d’autre.

Les débuts ont été difficiles pour moi, les descriptions sont sommaires, ce qui du coup m’a empêché de me plonger pleinement dans cet univers. Je me suis retrouvée perdue dans ce monde virtuel et celui de la réalité, j’avais du mal à comprendre les aboutissants de cette trame, où l’auteur voulait nous emmener ? J’ai donc délaisser la lecture, pour la reprendre, sans que cela soit contraignant. Finalement, au-delà de la moitié de ce premier tome, j’ai réussi à m’intéresser à l’intrigue, les rebondissements s’enchaînent, les révélations aussi, Michael est déterminé dans sa quête à connaître la vérité et cette résolution m’a beaucoup plu.

C’est un personnage intéressant dans son caractère, sa façon d’agir, de penser. Je l’ai apprécié à sa juste valeur, ainsi que ses compagnons de route que j’espère retrouver dans le second tome. L’intrigue est originale, on ne peut pas reprocher le contraire à l’auteur, mais comme le reste j’ai trouvé qu’il me manquait tellement de plus de descriptions pour tout bien appréhender, que cela m’a paru, par moments, trop léger. Alors ce n’est que le premier tome, dans un univers des plus complexes, je me doute que la suite devrait apporter un lot de réponses à mes interrogations.

Je retrouve la plume de James Dashner, qui m’avait plu dans sa saga « L’épreuve » (Labyrinthe) et qui m’a encore agréablement surprise par cette construction, avec des chapitres plutôt courts, mais rythmés. Alors, même si je suis mitigée par ce premier tome, cela ne m’empêchera pas de poursuivre l’aventure de ce monde où la fiction a dépassé le réel et où les questions, avec cette fin, ont fusées. J’ai donc hâte de retrouver Michael, Bryson et Sarah, et de voir les projets de Kaine mis à néant.

Le jeu du maître, T1 de James Dashner

7,50€
8

L'intrigue

8.0/10

Les personnages

8.5/10

La plume de l'auteur

8.0/10

L'intérêt des lecteurs

8.0/10

L'univers

7.5/10

On aime :

  • Les personnages
  • Les derniers chapitres
  • Les rebondissements qui rythment l'intrigue

On aime moins :

  • Les descriptions trop sommaires
Tags

bookyneuse

Passionnée de lecture, j'ai l'habitude de me perdre dans les romans... Grande rêveuse et fleur bleue, ma préférence reste les romances avec de belles fins... Mais j'aime également le fantastique, la fantasy, etc... là où je peux laisser voguer mon imagination débordante. Et puis quand je n'ai pas ma liseuse ou un livre dans les mains, alors à coup sûr j'ai les yeux rivés sur un film. (J'arrive, même, parfois à combiner les deux 🙂)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :