→ ROMAN HISTORIQUEL'ArchipelLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Au nom de ma mère de Hanni Münzer

Nombre de pages : 480 pages
Éditeur : Archipel
Collection : Archipoche
Date de sortie : 06 Février 2020
Langue : Français
ISBN-10: 2377354076
ISBN-13: 978-2377354078
Prix éditeur : 8.95€

De quoi ça parle ?

Traduit en douze langues et vendu à plus de 500 000 exemplaires à travers le monde, ce roman d’Hanni Münzer nous entraîne dans les heures sombres de l’Histoire, en quête d’un secret de famille.

Étudiante en médecine à Seattle, Felicity reçoit un appel : Martha, sa mère, a disparu…
Felicity la retrouve à Rome, où cette dernière s’est enfuie après avoir découvert une longue lettre écrite par sa propre mère, Deborah, fille d’une diva qui connut son heure de gloire aux débuts du IIIe Reich.
Une lettre qui va plonger Felicity dans une quête douloureuse.
Alternant passé et présent, ce roman mêle amour et trahison, colère et culpabilité, péché et expiation, autour d’un secret de famille courant sur quatre générations.

 » Un arrière-plan historique fouillé, une intrigue prenante et des rebondissements !  » Denkzeiten

Mon avis : 

Comment ne pas pouvoir lire ce roman ? Entre un résumé accrocheur et une belle plume, j’ai fait la découverte de personnages inoubliables et lu un livre émouvant où l’on explore le passé afin de comprendre le présent.

Si vous vous attendez à un pure roman historique vous allez être déçus, car ce roman est bien plus que cela, c’est une quête de la vérité que vont mener une mère et sa fille, afin de découvrir la vérité sur le passé d’Elizabeth et de sa fille Déborah, la mère de Martha. Une histoire qui va nous conduire tout droit avant et après la Seconde Guerre mondiale, de la montée du nazisme en passant par les atrocités commises pour finir par la fin de la guerre.

Ce roman nous plonge entre passé et présent, entre notre époque, en 2012 où Felicity et Martha se lancent dans une quête effrénée de la vérité pour découvrir le passé de leur parente et nous entraîne ensuite au milieu des années 20, époque où ont vécu  Elizabeth et Déborah.  Et si l’auteure parle d’Elizabeth, Martha et Felicity, le protagoniste principale est surtout Déborah, car c’est à travers son journal intime que l’on suit ce qu’elle a vécu et subit durant la Seconde Guerre mondiale, à travers elle, on voit la montée du nazisme, les attaques sur les populations juives et surtout l’horreur de la guerre, le désespoir et la terreur.

Je ne connaissais pas la plume d’Hanni Münzer, je n’ai même jamais entendu parler d’elle jusqu’au jour où je suis tombée sur son roman, lire au nom de ma mère m’a permis de me faire une idée de son talent et quel talent, elle m’a littéralement transportée dans un maelström de révélations et de bouleversement qui m’ont soulevé le cœur. Son style d’écriture s’adapte parfaitement à celui des années 20, de sorte que je me suis complètement sentie immergée dans le livre, les mots et expressions étant typiques de l’époque dans laquelle démarre son intrigue. Elle a, de plus, décrit avec beaucoup de brio l’ensemble de ses personnages, ils ont tous un rôle à jouer dans cette intrigue, un but bien précis qui s’étale et s’affine à mesure que les chapitres ont défilé devant mes yeux. Le roman est long et très long par moments, l’auteure nous donne le maximum de détails possible pour qu’on se sente au plus près de son intrigue et de ses personnages, je pense qu’elle aurait pu raccourcir certains passages au profit d’autres plus intéressants, comme l’histoire d’Elizabeth la mère de Déborah et grand-mère de Martha dont j’aurais aimé lire de plus long passage, mais ce n’est que mon point de vue. L’un des personnages qui m’a surtout marquée dans ce roman, en plus de Déborah, c’est Marlène, une résistante au courage hors normes, dont l’auteure nous a conté l’histoire dans un roman qui porte son nom. Hanni Münzer même si elle se centre sur le passé de Déborah, elle n’en oublie pas pour autant Martha et Felicity, une jeune femme dont j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié suivre l’évolution à mesure qu’elle découvrait le passé de sa grand-mère et arrière grand-mère.

En bref, au nom de ma mère en plus d’être un roman bourré de faits historiques, est surtout une histoire de famille et d’amour entre une mère et sa fille et les générations à suivre.

Au nom de ma mère de Hanni Münzer

La plume de l'auteure - 92%
L'intrigue - 92%
Les personnages - 92%
L'univers dépeint par l'auteure - 92%
L'intérêt des lecteurs - 92%

92%

Un roman poignant et bouleversant

On aime : la couverture, la plume de l'auteure, l'intrigue, les personnages, les révélations, la fiction mêlée au réel.

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Arrivée sur Songe depuis janvier 2019 et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent... Demie Arty D.S certifiée et approuvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :