LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESPocket JeunesseYOUNG ADULT

Killing November de Adriana Mather

Nombre de pages : 448 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 02 Janvier 2020
Langue : Français
ISBN-10: 2266297872
ISBN-13: 978-2266297875
Prix éditeur : 17.90€
Disponible sur liseuse : Oui à 12.99€

De quoi ça parle ?

November est-elle coupable d’un crime au sein de son pensionnat ou bien sera-t-elle la prochaine victime d’un tueur effrayant ?

Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l’a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s’y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Clans…

Mon avis : 

Ce qui m’a attirée en premier lieu dans ce roman, c’est la couverture, plutôt sombre, si ce n’est le point de lumière sur la jeune femme, que je pourrais parfaitement identifier comme étant November.

November, est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus banal, mais s’il y a une chose qu’il faut retenir, c’est qu’il faut souvent se méfier de la banalité, car derrière cette apparence, se cache au contraire une jeune femme intelligente auquel je me suis complètement identifiée, alors que nous n’avons pas autant de points communs que ça.

Sa vie a changé le jour où son père lui a annoncé qu’il l’envoyait dans un pensionnat un peu spécial, delà November va évoluer dans une atmosphère pleine de suspicion  et de complot. Car ce pensionnat, bien particulier, à certaines règles, il ne faut sous aucun prétexte parler de sa vie personnelle, nom, identité, famille ou origines, tout cela elle doit le garder pour elle, pour des raisons qui n’ont fait que m’intriguer à mesure que je poursuivais ma lecture. Alors rajouter à cela le fait qu’il soit strictement interdit de quitter le pensionnat ou contacter ses proches, et vous avez une intrigue complètement hors norme, qui m’a littéralement fait tourner en bourrique.

L’intrigue est passionnante, saisissante, la tension et le danger sont continuels, car November ne peut pas toujours deviner si quelqu’un va lui en vouloir au point de tenter de l’assassiner. Le pensionnat est une sorte d’échiquier humain, chacun y place ses pions et choisit ses alliés ainsi que les armes à disposition pour éliminer l’ennemi. Mais au bout du compte, pas d’échec et mat, mais une mort assurée. À cela, s’ajoutent les nombreuses questions qui fleuriront dans l’esprit de November à mesure qu’elle passera du temps au pensionnat. Ce lieu qui en plus d’être le point de mire de l’intrigue est aussi l’endroit où November fera la connaissance de certaines personnes comme sa colocataire, Layla, une jeune femme attachante, ou encore Nyx, Matteo, Ashai, Pippa, le docteur Connor, Brendan et Ines, autant de personnages qui ont un rôle déterminant et bien définis à jouer dans l’intrigue.

La plume percutante et addictive d’Adriana Mather m’a complètement retournée le cerveau. Il est très perturbant et dérangeant de ne pas savoir à qui s’attacher, qui faire confiance et qui est du bon ou du mauvais côté, qui va trahir ou au contraire rester au côté de la jeune femme. J’admets qu’en commençant ma lecture, j’avais un certain a priori, car j’ai en effet lu chez certaines chroniqueuses américaines que le livre avait des points communs avec Night school (il n’y en a d’ailleurs aucun, si ce ne sont ceux que l’on retrouve dans beaucoup de romans de ce genre). L’auteure a monté son intrigue avec soin et brio, elle a fait en sorte qu’on se pose exactement les mêmes questions que November, qu’on éprouve les mêmes doutes et incertitudes, de telle sorte qu’on ne peut que s’identifier à elle, c’est un peu comme si j’avais été dans le roman sans pour autant y être.

En bref, c’est un presque coup de cœur (ce n’est pas passé loin) pour ce premier tome (un dénouement prévisible), je ne peux que vous recommander de vous jeter sur ce roman sans plus attendre, vous ne serez pas déçus.

Killing November de Adriana Mather

La plume de l'auteure - 95%
L'intrigue - 95%
Les personnages - 95%
L'intérêt des lecteurs - 95%

95%

Un presque coup de cœur pour ce superbe roman !

On aime : La plume de l'auteure, l'intrigue hors-norme, les personnages, la tension pesante, le suspense.

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !

Angie

Arrivée sur Songe depuis janvier 2019 et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent... Demie Arty D.S certifiée et approuvée.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :