JC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESTHRILLERS & POLARS

La deuxième femme de Louise Mey

 

Nombre de pages : 300 pages
Editeur : Le masque
Collection : Grands Formats
Date de sortie : 15 janvier 2020
Langue : Français
ISBN-10 : 2702449468
ISBN-13: 978-2702449462
Prix éditeur : 20,00 €
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage  trop fade. Timide, mal à l’aise, elle bafouille quand on hausse la voix, reste muette durant les déjeuners entre collègues.
Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et qu’il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils, sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, discrète, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias.
Mais ce n’est pas son fils, ce n’est pas son homme, la première femme était là avant, la première femme était là d’abord. Et le jour où elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s’écroule.

Mon avis :

La deuxième femme est une lecture qui ne m’a pas laissé indemne… Je m’attendais à un thriller sur la relation entre les deux femmes, la première et la seconde. Au final, j’étais très très loin de la vérité… Cette lecture est un coup de cœur. Sombre, dérangeant et noir. Mais un coup de cœur quand même car mon regard sera changé pour, je pense, le reste de ma vie !

Dès les premières lignes, la plume de l’auteure s’impose. Il n’y a pas de dialogue. Les mots, les phrases, nous sont répétés par Sandrine. Ce « manque » de dialogue apporte une dimension très particulière à la lecture. Une fois le rythme pris, les mots glissent, mais j’ai eu besoin d’un léger temps d’adaptation.

Il y a Sandrine. Je n’ai jamais rencontré de femme qui se déteste autant. C’est triste… La vie n’a pas été tendre avec elle. Ses parents, ses amis, ses petits amis… Elle a toujours manqué d’amour… Et, dans la première partie du roman, nous sommes vraiment heureux pour elle qui construit une vie avec l’Homme qui pleure et Matthias, son fils, qui se réparent d’un deuil. Sandrine est tombée amoureuse de l’homme qui pleure dès la première fois où elle l’a vu. Mais cette relation s’est construite doucement, avec le deuil, la timidité…

Sandrine, au début, est pourvue de plein de rituels. Des rituels personnels, des rituels familiaux… Tous sont un moyen de se protéger. Puis, ce petit bonheur fragile disparait car revient la première femme : Caroline. Caroline, très différente de Sandrine, réapparait et à perdu la mémoire. Caroline qui va peut-être vouloir reprendre sa place. Qui va lui voler son homme mais également Matthias car elle est la première et que Sandrine, n’a jamais eu grand chose…

Puis là, nous sombrons peu à peu dans une horreur que je n’avais jamais compris jusqu’à ce livre… Car il y a l’Homme qui pleure mais il y a également Mr Langlois. Celui qui fait peur, qui se met en colère, qui hurle et qui frappe… avant que l’Homme qui pleure refasse surface. Nous découvrons que beaucoup des rituels instaurés par Sandrine ne sont pas uniquement faits pour la rassurer…

La descente aux enfers se fait petit à petit… Comme une pente glissante. Et quand on se rend compte de l’emprise de cet homme, c’est effrayant, dérangeant… Cela donne envie de hurler et rendre coup pour coup mais en même temps, Sandrine ne nous laisse pas la place ! La façon dont pense Sandrine au tout début du livre, et qui ouvre les yeux petits à petits grâce à Caroline et Lisa nous percute autant qu’à elle. Elle a eu la capacité de se créer un monde à partir de rien…

C’est très difficile pour moi d’aborder un sujet aussi intime… Se rendre compte à quel point une personne peut avoir une emprise sur une autre… Nous entendons souvent parler de ce sujet mais il est difficile de se rendre compte de ce que vivent les victimes. De ne pas se dire « c’est affreux mais je ne comprends pas comment cela pu aller aussi loin… » comme la petite voix de Sandrine, qui devient plus forte à la fin…

C’est un livre percutant. Une vraie gifle pour moi qui tombe de vraiment très haut et qui m’a fait me remettre en question. Je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire et pourtant, ce livre va entrer dans ma toute petite liste des livres qui ont changé ma vie…

La deuxième femme de Louise Mey

20,00 €
9.9

La plume de l'auteur

9.5/10

Les personnages

10.0/10

L'intrigue

10.0/10

L'ambiance

10.0/10

Le message

10.0/10

On aime :

  • Le message, le sujet soulevé par le livre
  • La prise de conscience du lecteur et des personnages
  • Lisa, Caroline, Patrice, Anne-Marie, Matthias, Picasso, Béatrice...
  • Sandrine
  • L'intrigue menée d'une main de maître

On aime moins :

  • Rien si ce n'est que ce livre est un témoignage de ce que subissent des femmes toute leur vie...
Publicités
Tags
Voir Plus

Coleen Hill

Je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo. Mais je me suis découverte une belle affinité avec les univers drôle et la romance ! Je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Adepte à l'univers ludique, je suis également pas mal sur les jeux vidéo mais joue également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...)... Hé bien, sur, le cinéma reste une grande passion ;) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :