La Collection RLES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESYOUNG ADULT

Extincta de Victor Dixen

Nombre de page : 608 pages
Éditeur : Robert Laffont
Date de sortie : 28 novembre 2019
Collection : Collection R
Langue : Français
ISBN-10 : 2221240375
ISBN-13 : 978-2221240373
Prix éditeur : 19,90 €
Disponible sur liseuse : oui à 13,99 €

De quoi ça parle ?

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l’ultime cataclysme est sur le point de balayer ce qu’il reste de l’espèce Homo sapiens.
La dernière histoire d’amour s’écrira en lettres de feu.
Née dans les bas-fonds de Viridienne, la cité-royaume pourrissante envahie d’algues, Astréa rêvait de se consacrer tout entière au culte de Terra. Mais sa foi vacille le jour où son frère est accusé de sacrilège et condamné à mort.
Élevé derrière les remparts du castel, le prince Océrian était né pour régner. Mais un mystérieux accident lui arrache sa jambe et son honneur, l’écartant à jamais de la ligne de succession.
Le destin va jeter ces assoiffés de justice l’un contre l’autre, embrasant leurs coeurs avant de consumer le monde.
La flamme brûle plus fort juste avant de s’éteindre.

Mon avis

Quand j’ai commencé cette lecture, je savais que j’allais encore une fois me lancer dans une histoire difficile à expliquer et à transmettre l’envie de la découvrir. C’est le propre de Victor Dixen, il arrive toujours à créer un monde tellement riche et tellement profond et nous pauvres lecteurs, on se retrouve happé avec une telle puissance qu’on en ressort toujours un peu chancelant… Voici où j’en suis et voici le moment de ma chronique !

Cette fois, l’auteur s’attaque à l’extinction de notre race ! Un sujet tellement d’actualité…

Le monde que nous connaissons n’existe plus. L’humanité a connu sa première grosse extinction de masse et le peu d’humain restant s’est regroupé dans des petites villes et tente de survivre sur une Terre désormais hostile. Il n’y a pratiquement plus d’animaux, les forêts sont décimées, les océans et les mers sont couvertes d’algues devenues matériaux et nourritures essentielles pour les Hommes. La façon de vivre des humains a donc été complètement changée. Des castes ont été crées et le culte de Terra mis en place. Tous les humains travaillent ensemble pour de nouveau fertiliser les sols et tenter de se faire pardonner pour notre attitude envers tous les enfants (les animaux essentiellement) de Terra.

On rencontre Astréa, jeune suante. Sa caste, Suant, se doit de payer le prix de la sueur à Terra et Astréa bêche sans cesse les algues sous un soleil hostile. C’est la caste la plus basse dans ce monde, on peut dire qu’elle a un statut d’esclave pour vous situer. Astréa va pourtant connaître un destin auquel elle ne s’y attendait pas du tout. Au départ elle voulait devenir une Pleurante, caste gardienne de la mémoire des actes qui ont conduit l’humanité à ce monde. Les pleurants sont comme des religieux, ils vouent leurs corps et leurs âmes à pleurer les animaux disparus et à se repentir de la stupidité des humains. Astréa est donc très sensible à son environnement et à toute conscience du mal qui a été fait à la Terre. Son frère, Palémon, va pourtant l’entraîner malgré lui, loin de son destin et Astréa va tout abandonner pour lui venir en aide.

On rencontre aussi, Océrian qui lui fait parti de la caste des Apex, le haut du panier, les dirigeants de la ville Viridienne. Océrian est pourtant mis de côté par son père et sa famille… Aîné de la fratrie, c’est lui qui devait monter sur le trône mais pourtant ce rôle lui sera pour toujours hors d’atteinte. Le jeune homme a perdu une jambe lors d’une coulée de boue et malgré la facilité des personnes de son sang à guérir, on a du l’amputer. Il est donc devenu une honte pour la lignée des Cétacéen et vit reclus dans la cité. Son père décide tout de même de le marier à la princesse Flamboyante, une autre ville survivante, pour renforcer les alliances entre les peuples. Mais Océrian décide d’aller contre son destin et s’enfuit la veille du départ de la caravane nuptiale.

Nos deux personnages vont alors se rencontrer brutalement et vont se retrouver à devoir faire route ensemble vers la ville Flamboyante à l’autre bout des Dernières Terres. Océrian va devenir le prisonnier mais aussi le prix de la rançon qu’Astréa est prête à payer pour libérer son frère d’un funeste destin… Deux personnages qui n’auraient jamais du se rencontrer… Deux castes différentes… La fin de l’humanité qui approche…

Passé les 50 premières pages (temps nécessaire pour bien comprendre le monde dans lequel on va évoluer) j’ai été complètement happée par cette histoire avec un monde tellement riche que l’expliquer sans trop en dévoiler est un vrai challenge ! Astréa est une force de la nature, elle a un tempérament de guerrière et elle est vraiment le pilier central de toute cette aventure ! Elle entraîne ses amis dans son sillage pour tenter de sauver son frère qui pourtant l’a déçu profondément et elle n’hésite pas à briser les codes en prenant un apex en otage ! L’outrage suprême pour quelqu’un de sa caste Pourtant dans toute cette folie, elle fait part d’une telle humanité qu’elle m’a touchée en plein cœur ! Pour Océrian c’est une toute autre motivation qui l’anime et j’ai adoré le voir justement changé de regard sur le monde qui l’entoure et de lutter contre les sentiments qu’il ressent pour cette pauvre suante tellement captivante… L’écart entre leur deux mondes donne des pensées complètement différentes d’un point de vue à l’autre et je dois dire que c’est mon petit péché mignon ce genre de relation ! Comment résister à des sentiments puissants ? Ils vont pourtant bien y résister et leur route qui est loin d’être calme va les faire cogiter plus d’une fois !

Victor Dixen a totalement réussi son pari et je m’incline devant sa minutie ! Tout est parfait et très recherché, du nom des personnes issues des noms latins de nos chers animaux disparus jusqu’à tout l’environnement dans lequel évolue Astréa et Océrian ! On peut également prendre Extincta comme un terrible présage si jamais l’humanité continue de ronger notre chère planète, les ressources ne sont pas inépuisables et un jour la nature se retournera contre nous et il ne restera plus grand chose pour les survivants…

Un livre que je conseille bien évidemment !

Extincta de Victor Dixen

Les personnages - 100%
L'histoire - 100%
La plume de l'auteur - 100%
L'intérêt des lecteurs - 100%

100%

Coup de cœur !

On aime : Le monde imaginé, Astréa l'étoile de mer combative, Océrian la licorne des mers qui se pose les bonnes questions ! On aime moins : Les cinquante premières pages assez difficiles mais ensuite tout devient addictif !

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !

Mady

Accro à la BitLit et à tous les univers fantastiques Je suis aussi une grande romantique et une grande enfant qui croit encore aux licornes et aux fées !

5 Commentaires

  1. Je n’ai lu que Phobos de cet auteur et si j’avais apprécié, quelques petites choses m’avaient génées… Du coup, ce tome-ci me donne vraiment très très très (trop) envie ! xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :