LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESPKJ JeunesseROMANS JEUNESSE

Le royaume évanoui de Laura E. Weymouth

Nombre de pages : 408 pages
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 17 octobre 2019
Collection : fantastique
Langue : Français
ISBN-10 : 2266280686
ISBN-13 : 978-2266280686
Prix éditeur : 17,90€
Disponible sur liseuse : Oui –  12,90€

De quoi ça parle ?

Un hymne à l’amour de deux sœurs prêtes à tout l’une pour l’autre. Un roman fantastique dans la lignée du Monde de Narnia.

Une nuit, alors qu’Evelyn donnerait tout pour échapper aux bombardements qui touchent Londres, sa soeur Lena et elle sont transportées dans la Grande Forêt, fabuleux royaume peuplé de créatures fantastiques. Quand elles sont de retour quelques décennies plus tard (l’équivalent de quelques minutes terrestres), Evelyn a une idée fixe : retrouver le paradis perdu de la Forêt. Après quelques vaines tentatives, elle sombre dans la dépression… et disparaît. Lena, partie étudier outre-Atlantique, renoncera-t-elle à sa vie moderne et à son amoureux, Jack, pour sauver sa soeur bien-aimée ?

Mon avis

« Le royaume évanoui » de Laura E. Weymouth est un roman plein de surprises. Après avoir lu quelques avis mitigés, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et finalement, j’ai passé un agréable moment de lecture.

En plein bombardement à Londres, Evelyn, son frère et sa sœur se retrouvent dans leur bunker, leur panique est immense. La cadette, espère bien fort pour être partout sauf dans cet endroit lugubre avec pour fond sonore des bombes qui font trembler les murs. Elle espère tellement fort et imagine un lieu paisible… Son vœu pourrait bien être réalisé, la preuve en est dans l’apparition de ce magnifique cerf portant une couronne. Si Jamie et Lena, n’en croient pas leurs yeux, Ev est plus que sereine face au cervidé. Si eux sont en pleine guerre, ce nouveau monde l’est également, Cervus, le gardien de la Grande Forêt, va avoir besoin de la fratrie Hapwell pour combattre leurs ennemis. Ils vont y rester un peu plus de cinq ans, mais il va falloir retourner d’où ils viennent au grand dam de la plus jeune…

On retrouve celle-ci à 16 ans, en pleine rentrée scolaire qu’elle va devoir faire seule cette année, puisque Jamie part à l’université et Lena est partie bien loin, elle aussi. Mais tous deux s’inquiètent pour leur jeune sœur, elle qui a plongé dans deux mondes différents avec eux et qui n’arrive pas à retrouver sa place aujourd’hui dans ce monde. Au cœur de la Grande Forêt ou à l’école St Agatha, elle va indubitablement devoir faire un choix… Mais ceux qui sont faits ne sont pas toujours les bons, la disparition d’Ev, va bouleverser cette famille. Où est-elle ? Et qu’adviendra-t-il d’elle ?

Evelyn est un personnage très calme, plus ou moins timide, elle se cache derrière de grands sourires pour ne pas peiner sa famille, mais on sent sa frustration, son âme est reliée à l’autre monde et a dû mal à s’en détacher, elle est toujours dans l’attente d’y retourner. Elle s’adapte plus pour les autres que pour elle-même. Elle est en pleine déprime. Je crois que ce qui m’a le plus dérangé, c’est le fait que tout son entourage ferme les yeux face à son mal-être, à part Tom un personnage que l’on voit peu, mais qui tente de comprendre la jeune fille. Ce silence pesant, pour ne pas la faire fuir, finalement donnera l’effet inverse, puisqu’elle finira par disparaître.

Une âme de la forêt retrouve toujours le chemin de chez elle.

C’est un roman scindé en deux parties, puisqu’après la disparition d’Ev, c’est Lena qui prend la parole, j’ai apprécié la découvrir, dans sa vie personnelle avec sa rencontre avec Jack et professionnelle à la National Gallery. C’est un personnage différent de celui de sa sœur, et surtout, j’ai l’impression que  l’auteure prend plus le temps d’en parler. Je ne peux pas dire que j’ai apprécié l’une plus que l’autre, mais la différence de style sur la trame fait que l’on s’attache plus rapidement à Lena. Mais si leurs convictions les opposent, elles n’en restent pas moins proches, j’ai apprécié lire tout l’amour que Lena lui porte. Elle a peur pour sa sœur, elle poursuit sa vie avec ce sentiment d’impuissance constant.

L’auteure dévoile peu à peu les secrets bien gardés de nos protagonistes, on passe du présent aux souvenirs d’Ev et ceux de Lena, et je dois dire que j’ai particulièrement aimé lire ses souvenirs, si vous avez aimé la saga Le monde de Narnia de C.S. Lewis, je pense que ce roman pourrait vous plaire également. Alors oui, il y a beaucoup de similitudes avec Le royaume évanoui, mais si l’on y fait abstraction, on se laisse facilement immerger par cette histoire qui devient singulière. Les personnages sont intéressants et l’intrigue rondement bien menée. Il y a quelques maladresses, je le reconnais. Certaines réactions des personnages face à la disparition d’Ev sont étranges, mais finalement, tout comme nous lecteurs, ils ne sont pas dupes et comprennent vite les choix d’Evelyn. C’est surtout l’univers original de la Grande Forêt, peuplée de créatures très bien imaginées qui m’a conquise. L’auteure le décrit tellement bien que je n’aie eu aucun mal à me plonger dedans. J’avais hâte de passer au souvenir suivant pour comprendre ce besoin qu’à Ev de vouloir y retourner et ceux de Lena, qui elle, repousse cette idée.

C’est un roman que je conseille pour son univers fantastique et assez attrayant. Pour cet amour fraternel qui est assez fort pour nous émouvoir. Et pour cette fin plus que touchante.

Le royaume évanoui de Laura E. Weymouth

17,90€
8.3

La plume de l'auteur

8.5/10

Les personnages

8.0/10

L'intrigue

8.5/10

L'univers

8.5/10

L'intérêt des lecteurs

8.0/10

Les plus :

  • L'univers fantastique de la forêt
  • Le personnage attachant de Lena
  • L'intrigue bien construite

Les moins :

  • Les réactions de certains personnages à la disparition d'Evelyn

bookyneuse

Passionnée de lecture, j'ai l'habitude de me perdre dans les romans... Grande rêveuse et fleur bleue, ma préférence reste les romances avec de belles fins... Mais j'aime également le fantastique, la fantasy, etc... là où je peux laisser voguer mon imagination débordante. Et puis quand je n'ai pas ma liseuse ou un livre dans les mains, alors à coup sûr j'ai les yeux rivés sur un film. (J'arrive, même, parfois à combiner les deux 🙂)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :