LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMilady Romance - PemberleyROMANCE HISTORIQUE

Raison et sentiments de Jane Austen

Une édition collector !

Nombre de pages : 512 pages
Editeur : Milady
Collection : Milady romans
Date de sortie : 13 novembre 2019
Langue : Français
ISBN-10 : 2811235884
ISBN-13: 978-2811235888
Prix éditeur : 19,90 €
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Elinor et Marianne Dashwood sont deux soeurs aux caractères bien différents. Privées de leur héritage à la mort de leur père, elles doivent quitter le Sussex en compagnie de leur cadette Margaret et de leur mère. Dans le Devon, elles ne tardent pas à s’habituer à leur désormais modeste quotidien au contact de leurs nouveaux voisins. Mais lorsqu’elles tombent amoureuses, Elinor et Marianne se retrouvent tiraillées entre ce que leur impose la raison et ce que leur dicte leur coeur.

Mon avis :

Qui ne connaît pas Jane Austen et son roman Orgueil et Préjugés ?! Et bien, je n’avais encore jamais lu Raison et sentiments, qui est son premier livre. Et si vous avez aimé le second, vous ne pourrez qu’aimer le premier ! Avec cette réédition collector, vraiment très belle, qui propose des dessins à chaque chapitre, l’immersion est d’autant plus facile et fait également appel à notre âme de collectionneurs.

Cela fait plusieurs années que j’ai lu Orgueil et Préjugés, et je n’étais plus familière avec la plume de Jane Austen mais j’ai rapidement eu un sentiment de déjà-vu, avec les sœurs Dashwood, qui ressemblent beaucoup aux soeurs Bennet. Les deux principaux protagonistes sont des sœurs, et toutes deux n’attendent pas la même chose de la vie et ont des aspirations et attentes différentes, aussi bien dans leurs avenirs que dans leurs mariages. Pourtant si je m’attendais à avoir une préférence pour la plus passionnée des deux soeurs, c’est bien Elinor qui a attisé ma sympathie. 

Elinor Dashwood est très douce, compréhensive, pondérée dans tout ce qu’elle fait. Elle ne souhaite qu’une vie sage et paisible. Suite au décès de son père, sa nouvelle vie, bien que plus modeste, lui convient très bien. Elle, ainsi que sa mère et ses soeurs, n’ont pas besoin de travailler si toutes font attention à leurs finances et évitent les excès. Marianne Dashwood, c’est une jeune femme de passion qui attend beaucoup de l’homme qui lui fait la cour, mais également de la vie en général. Elle fonce tête baissée, quelquefois au mépris des convenances… Et elle va donc prendre beaucoup plus de risques, quitte à se brûler les ailes.

Toutes deux belles et intelligentes, et pourtant c’est souvent Marianne qui va attirer le regard des hommes. Elle va tomber rapidement amoureuse de Willoughby et va faire preuve d’intransigeance dans le jugement des autres prétendants allant jusqu’à les rejeter de façon assez méchante. Elle ne conçoit pas par exemple, qu’un homme puisse aimer deux fois, tout en pardonnant à son père d’avoir fait partie de cette catégorie. Je l’ai trouvé souvent plus immature que son aînée. Elinor qui reste plus douce, plus attentive à ce qu’il se passe autour d’elle, et évite tout jugement hâtif. 

Les deux sœurs ne sont pas proches comme on pourrait l’attendre. Il y a une sincère affection, mais beaucoup de non-dits de la part d’Elinor pour éviter de froisser sa cadette. Le sens inverse est moins vrai. Elinor va tenter de faire entendre raison à sa sœur lorsque Marianne se jette dans une romance avec le jeune Willoughby, en oubliant les convenances et le respect qu’elle doit aux autres prétendants. Elinor tente par exemple de lui expliquer que rien n’est parfait et qu’elles ne savent pas tout lorsque Marianne se permet de juger assez durement le colonel Brandon. A l’inverse, Marianne va souvent dépasser les limites de la curiosité sur les sentiments de sa grande soeur, quitte à la mettre dans l’embarras, avant de s’excuser.

Dans ce livre, tout tourne sur le fait que les deux jeunes femmes doivent trouver un époux. Elles vont découvrir l’attirance et l’amour. Nous allons suivre leurs premiers émois et leur premières déceptions amoureuses. C’est d’abord la sage Elinor qui va connaitre la première déception sentimentale avec son soupirant Edward Ferras et j’ai été heureuse qu’elle ait gardé une réserve sur leur relation, avant que tout le quiproquo ne soit dévoilé. Dans un même temps, Marianne, qui vivait une romance idyllique avec Willoughby va déchanter de manière plus cruelle, en découvrant la vérité sur son prétendant. Suite à ses découvertes, et par ses actions, elle va tomber gravement malade et c’est  principalement grâce à Elinor qu’elle va retrouver courage et reprendre goût à la vie. Ces événements vont beaucoup rapprocher les deux sœurs.

J’ai eu plaisir à me replonger dans l’univers des conventions anglaises de l’époque, avec la plume de Jane Austen. On sent souvent la fine moquerie, ou le cynisme de l’auteure lorsqu’elle parle de la bourgeoisie anglaise. Les romances représentent bien l’époque, très conventionnées, très ampoulées, avec quelques rebondissements et surtout, une profusion de personnages qui apportent leurs ragots, leurs prétendues connaissances qui sont factices et leurs jugements. Les réactions quelques fois exacerbées des personnages, comme des heures pour calmer une enfant qui a seulement été piquée par une épingle, ou encore une presque crise cardiaque à l’annonce de mariages, sont à la fois drôles, attendrissantes et moqueuses.

J’avoue cependant avoir eu quelques difficultés avec le grand nombre de personnages. Je me rappelais très facilement les personnages principaux, leurs familles ou encore les prétendants. Il y a bien sur des personnages qui restent marquants comme Lucy Steele qui va nous aider à comprendre le comportement d’Edward Ferras et nous faire quelques révélations ou encore Mrs Jennings, qui invitent les soeurs Dashwood chez elle pour la saison et qui a le cœur sur la main. Par contre, pour d’autres, je mettais un certain temps à me rappeler leurs points de vues, leurs relations avec nos deux héroïnes, et si les informations qu’ils donnaient étaient dignes d’intérêt.

Une nouvelle découverte de la plume de Jane Austen, qui plaira aux nouvelles lectrices comme les plus fidèles de cette auteure ! L’édition magnifique apporte un réel plus pour s’immerger dans l’histoire et s’attacher plus encore aux personnages.

 

Raison et sentiments de Jane Austen - édition collector !

19,90 €
8.5

La plume de l'auteure

10.0/10

Les personnages

8.0/10

L'intrigue

8.0/10

La romance

7.5/10

L'intérêt des lecteurs

9.0/10

On aime :

  • L'édition magnifique
  • La plume de Jane Austen
  • L'humour et le cynisme de l'auteure

On aime moins :

  • Une profusion de personnages qui peut nous perdre
Publicités
Tags
Voir Plus

Coleen Hill

Je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo. Mais je me suis découverte une belle affinité avec les univers drôle et la romance ! Je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Adepte à l'univers ludique, je suis également pas mal sur les jeux vidéo mais joue également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...)... Hé bien, sur, le cinéma reste une grande passion ;) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :