LES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESYOUNG ADULT

Je ne suis pas un gay de fiction de Naoto Asahara

Nombre de pages : 320 pages
Editeur : Akata
Date de sortie : 24 octobre 2019
Collection : Young Novel
Langue : Français
ISBN-10 : 2369747854
ISBN-13 : 978-2369747857
Prix éditeur : 14,99€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Je ne suis pas un gay de fiction a été l’un des événements young adult de l’année 2018 au Japon. Décrivant avec un réalisme troublant le quotidien d’un lycéen gay, l’ouvrage a su fédérer autant les concernés que les lecteurs lambdas. Loin des romans MxM fantasmés, cet ouvrage aborde des thématiques bien réelles. Un futur incontournable, à n’en pas douter !

Jun est lycéen, et il est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Fahrenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de  » tout ce qui est homo « , ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur  » comme les autres « , va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge

Mon avis

Aujourd’hui je viens vous parler d’un roman fabuleusement magnifique, touchant de réalisme.

Peu familière – même absolument pas en fait – du genre boys’love, homoromance, yaoi et compagnie (mais peut-on vraiment classer ce livre dans ce genre de catégories ? C’est la question que je ne cesse de me poser depuis que j’ai tourné la dernière page), je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. Intriguée par la couverture, autant vous dire que je suis ressortie de cette histoire totalement chamboulée et émue.

Jun Andô est un jeune lycéen homosexuel. Si le lecteur est au courant dès le départ, on se rend compte très vite que pour le reste du monde ou presque, c’est une information qui demeure et doit demeurer secrète, le sujet semblant particulièrement tabou au Japon. Alors qu’il s’apprête à retrouver son petit-ami et amant Makoto, un homme beaucoup plus âgé que lui, marié et père de famille, il tombe nez à nez avec Miura, une de ses camarades de classe, et la surprend en train d’acheter un manga de boys’love. Cette dernière, honteuse, fait promettre à Jun de garder le secret; cet attrait pour tout ce qui touche à l’homoromance étant semble-t-il là aussi un sujet tabou. Cette rencontre improbable signe pour nos deux adolescents le début d’une relation des plus inattendues… 

J’ai trouvé ce récit magistral et puissant, tant par les thématiques qu’il aborde que par les personnages qu’il met en avant. Jun m’a fendu le cœur à plusieurs reprises, notamment dans la vision qu’il a de lui-même. Il se trouve anormal, inutile, sans aucune nécessité puisqu’il n’est pas en mesure d’assurer une descendance du fait de son orientation sexuelle, lui qui ne rêve que de fonder une famille avec femme, enfants et petits-enfants, d’être aimé et d’aimer, comme tout le monde. C’est un adolescent qui souffre et je me suis sentie tellement impuissante face à cette détresse si profonde et déchirante qui l’anime !

Je ne suis pas un gay de fiction est un roman sensible qui traite du faire semblant, de la lassitude et des actes malheureux que cela entraîne sur le long terme, des efforts physiques et psychiques que jouer un rôle et porter un masque au quotidien demande, de ce tiraillement déchirant entre cette volonté d’être soi et cette impossibilité à l’être du fait du regard et du jugement des autres. C’est une histoire susceptible de parler à tout un chacun, que l’on soit homosexuel ou non, pour tout un tas de raisons qui nous sont propres.

Que faire quand on voudrait rentrer dans le moule mais qu’on n’y arrive pas, parce que cela revient à nier qui l’on est vraiment ? Que faire lorsqu’à force de jouer sur plusieurs tableaux, à jouer les chauve-souris, on s’empêtre dans le mensonge et on en vient à blesser les personnes qu’on aime ? Qu’est-ce que la normalité ? Voilà certaines des questions que le roman pose et qui donnent profondément à réfléchir. Si vous savez y répondre, je suis preneuse…

Je ne suis pas un gay de fiction de Naoto Asahara

14,99€
10

La plume de l'auteur/La traduction

10.0/10

Les personnages

10.0/10

L'intrigue

10.0/10

L'intérêt des lecteurs

10.0/10

On aime :

  • Les thèmes abordés
  • Le personnage de Jun
  • Les messages véhiculés
Publicités
Tags
Voir Plus

Zellena

Sur Songe depuis plus de deux. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :